Judas Déchainé de Peter F. Hamilton

Judas déchainé, de Peter F. Hamilton (tome 3 de la saga L’Etoile de Pandore, éditions Milady).

Après la première invasion Primienne, le Commonwealth cherche des moyens pour organiser la contre attaque. Il faut trouver le moyen de détruire la fameuse « porte de l’enfer », qui donne accès aux mondes humain.
Dans l’ombre, les Dynasties organisent leur sauvetage en construisant d’immenses arches dans lesquelles ils pourront fuir les planètes en cas de seconde attaque. Mais il semble que l’Arpenteur et ses partisans soient plus déterminés que jamais à faire échouer la riposte de l’espèce humaine.

On sent clairement que ce roman est un intermédiaire entre la première vague d’assaut primienne du tome 2 et la seconde vague promise pour le tome 4. De ce fait, il ne se passe pas grand chose dans cet ouvrage.
Nous sommes plongés au cœur de complots politiques, enquêtes qui progressent peu ou qui piétines, arrestations manquées de traîtres qui s’échappent… En bref, cet épisode est complexe mais pas indispensable. On peut dire qu’il s’agit surtout d’un roman centré sur Mellanie Rescorai, l’ex-petite amie du meurtrier Morton, dont nous avons fait la connaissance dans le premier volet. Nous pouvons l’observer se défaire de ses vieux démons pour prendre de l’assurance en tant que complice de l’IA. C’est là, avec le personnage toujours aussi charismatique de Paula Myo, le seul vrai intérêt du livre.
Car certains passages sont plus ennuyeux que d’autres. C’est le cas notamment avec la petite troupe composée d’Ozzy, Orion et Tochee, perdu on ne sait plus trop où on ne sait plus trop comment ni pourquoi. Ils pataugent dans une mélasse qui rend leur progression longue et stagnante. On a l’impression qu’ils tournent en rond et ne s’en sortiront jamais. Bref, on s’ennuie un peu. Ce qui est dommage car les trois personnages forment un trio qui fonctionne et qui nous fait sourire à bien des moments. Cependant on finit par être aussi désespéré qu’eux de cette lente progression.
Ce tome propose donc un relâchement dans l’histoire qui permet d’en apprendre plus sur les personnages, la Marine, l’organisation du monde. L’action fait un peu défaut en dépit d’une excellente scène finale dans un hôpital et qui n’est pas sans nous rappeler d’autres scènes de ce type au cinéma.
Malgré tout, l’épisode reste un épisode de space opéra classique qui ravira les fans du genre. La traditionnelle liste non exhaustive de personnages au début de l’ouvrage reste bienvenue (surtout si vous ne lisez pas les 4 tomes à la suite), et le tout promet un superbe bouquet final dans le dernier tome.

Pour qui : Les fans de SF pure

Les + : Une intrigue complexe et bien ficelée qui se met en place petit à petit. Le lecteur a une participation active dans l’histoire s’il veut bien comprendre le monde dans lequel il évolue le temps d’une lecture.

Les – : Des lenteurs dans l’intrigue qui avance très peu malgré les 740 pages.

Infos Pratiques :

Poche: 704 pages
Editeur : Milady (3 avril 2009)
Collection : Science-fiction
Langue : Français
ISBN-10: 2811201114
ISBN-13: 978-2811201111

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s