Pandore Abusée de Peter F. Hamilton

 

Pandore abusée, de Peter F. Hamilton (tome 1 de la série L’étoile de Pandore, éditions Milady)

Dudley Bose est un astronome de catégorie amateur. Il aime regarder le ciel le soir dans son jardin, comme tous les passionnés de l’univers colonisé par les hommes.
Nous sommes en 2380, et pour la première fois, quelque chose d’étrange se produit. Dudley Bose constate qu’une étoile disparait.
Cela pourrait être considéré comme normal si elle ne réapparaissait pas ensuite, et de façon cyclique.
Dudley en est convaincu, il vient d’être le témoin d’un phénomène inquiétant.
Une fois sa découverte médiatisé, le Commonwealth décide de construire et d’envoyer un vaisseau spatial bourré de chercheurs étudier de près ce que certaines théories affirment être une menace pour l’humanité.
Mais rien ne va tourner comme prévu, et ce premier vol pourrait bien ne jamais revenir.

Peter F Hamilton entame une série de 4 romans : L’étoile de Pandore dont Pandore Abusée est le premier tome.
Un tome très épais qui s’attarde surtout à planter le décors.
Disons le tout de suite : on a ramé. Et pendant plusieurs centaines de pages. L’histoire est conséquente, tout comme la galerie de personnages. Le livre commence d’ailleurs par trois pages récapitulatives des principaux personnages, ce qui nous a légèrement inquiété dès le début. Mais ce n’était rien comparé au brouillard dans lequel nous avons évolué durant les 400 premières pages.
Oui, l’histoire est intéressante. Mais Peter Hamilton s’attarde sur énormément de détails et de personnages, qu’il nous présente, nous introduit à des époques différentes. On s’y perd et, selon nous, des choses auraient pu être enlevées comme par exemple cette intrigue policière qui prend une place importante dans le roman et n’a finalement qu’un rôle secondaire (à moins qu’on en saisisse tout l’empleur dans les prochains tomes).
Nombre de lecteurs seront probablement découragés et abandonneront la lecture avant d’avoir franchis le flou historique et commencé à saisir le sens de tout ce texte.
Néanmoins, pour les plus courageux, l’intrigue devient véritablement intéressante autour des 300 dernières pages (soit un peu après la moitié du livre). Là, nous retrouvons ce dont le résumé de quatrième de couverture nous parle : un vaisseau, des problèmes, l’étude d’extras-terrestres…
Côté style, on peut dire que là encore Peter Hamilton ne nous a pas simplifié la tâche, mais on l’en remercie. En effet, son style est étoffé mais n’en fait pas trop, si bien que pas mal de choses ne sont pas expliquées dans le récit. C’est au lecteur de faire son propre raisonnement pour comprendre. Un récit dans lequel le lecteur est actif est plus compliqué à mettre en place qu’un récit passif. Peter Hamilton a donc réussi ce tour de maître de placer le lecteur d’égal à égal par rapport aux habitants des planètes du Commonwealth de 2380.
En conclusion, on peut donc dire que ce premier tome souffre de sa place dans la série. C’est lui qui a la lourde tâche d’introduire tous les travers d’une intrigue que l’on sent d’ores et déjà complexe. Certains personnages sont très charismatiques, comme l’agent Paula Myo (on regrète simplement sa mission quasiment inutile dans le scénario de ce premier tome), et d’autres beaucoup moins (comme Kazimir qui est un peu encombrant). Le second volume promet de s’intensifier encore, sauf que cette fois nous partirons bien armé pour affronter les méandres des relations humaines.

Pour qui : Les lecteurs de science-fiction pure.

Les + : Une intrigue complexe et bien ficelée qui se met en place petit à petit. Le lecteur a une participation active dans l’histoire s’il veut bien comprendre le monde dans lequel il évolue le temps d’une lecture.

Les – : Beaucoup trop de personnages, une intrigue qui nous perd au début avec des éléments peut-être inutiles, certains passages du récit sont de ce fait un peu longs et plats.

Infos pratiques :

Poche : 700 pages
Editeur : Milady (6 juin 2008)
Collection : POCHE SCIENCE F
Langue : Français
ISBN-10 : 281120007X
ISBN-13 : 978-2811200077

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s