Enfants pour l’Enfer de Gilles Bizien

Enfants pour l’Enfer, de Gilles Bizien (one shot, éditions Pop Fiction)

Trois disparitions inquiétantes dans un orphelinat Cubin. Décidément, quelque chose cloche depuis quelques temps. Habituellement, les enfants reviennent quelques jours après. Là, rien. Aucune trace.
Le père Gomez, une des principales figures de l’orphelinat, s’inquiète et se charge de mener lui-même l’enquête pour retrouver les enfants disparus.
Au départ, il ne savait pas dans quoi il mettait les pieds, et encore moins que ses recherches allaient le mener directement aux portes de l’enfer.

Enfants pour l’Enfer est présenté comme un « court roman », mais on pourrait tout aussi bien dire qu’il s’agit d’une « longue nouvelle ».
En effet, les péripéties s’enchainent au fil des pages et nous portent de l’autre côté du monde dans un quotidien sur le fil du rasoir.
Nous découvrons plusieurs personnages issus de toutes les classes de la société, qui vont vivre une horreur commune. La réalité chevauche le mystique sans cesse, amenant le lecteur à toujours se poser des questions pour lui-même progresser dans l’enquête.
Le thème de la disparition des enfants a souvent été reprise par Hollywood, mais assez rarement par la littérature. Et on s’attend encore moins à ce qu’un livre mette en lumière un orphelinat Cubin. Ce qui peut paraître une faiblesse au départ est en fait toute la force du roman. On échappe ainsi à l’impression de « déjà vu » et la lecture se fait agréable.
De bout en bout, l’ouvrage est une découverte où la surprise se lit entre les lignes, jusqu’à sa fin que l’on ne vous dévoilera pas.
Un roman étonnant et original, duquel on a du mal à sortir avant de connaître le fin mot de l’histoire. Le suspens reste bien gardé et le masque ne tombe véritablement qu’à la dernière page.
Toutefois, le bémol réside dans le fait que le « court roman », qui fonctionne comme une nouvelle, ne nous présente pas assez les personnages. Si bien que le lecteur reste finalement assez indifférent à leur sort. Seuls comptent les faits.

 Découvrez notre interview de Gilles Bizien.

Pour qui : Les fans de polars, ceux qui aiment les intrigues originales et les secrets bien gardés. Ceux qui aiment quand le paranormal rencontre le normal, et ceux qui ont envie de voyager au soleil pour vivre une histoire extraordinaire.

Les + : Un roman original pour une intrigue rondement menée! On ne s’ennuie pas une seconde, jusqu’à la fin qui est aussi surprenante qu’inattendue. Le croisement du mystique et du réel donne un savoureux coktail comme on les aime. Un ouvrage à lire et à relire pour en capter toutes les subtilités. Enfin, le vocabulaire est fluide, l’ouvrage alterne les passages narratifs et de dialogue, ce qui confère un bon rythme à l’histoire.

Les – : On regrettera la petitesse du roman qui ne nous donne pas le temps de nous attacher aux protagonistes. Rester encore un peu en leur compagnie n’aurait pas été de refus.

Infos pratiques :

Court Roman : 104 pages
Collection : Balle d’argent
Editeur : Popfiction (21 octobre 2009)
ISBN-10: 2923753046
ISBN-13: 978-2923753041

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s