Archives mensuelles : mars 2012

Vincent F.B

Vincent FB est l’auteur de la saga des Six Druides, saga dont nous avons chroniqués les deux premiers ouvrages parus aux Editions de la Frémillerie.
Pour en savoir plus sur cette intéressante histoire, nous avons posé quelques questions à son auteur. Interview.
Cette interview a été réalisée au mois d’Avril 2010 pour Limaginaria.com

Felixita : Bonsoir Vincent, pour commencer, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?
Vincent FB : Bonsoir.
Et bien, mon nom est Vincent F.B. Je suis né le 27 Mars 1986 en région parisienne. Avant tout, je m’intéresse à l’étrange. L’évolution spirituelle. Je m’interroge sur certains faits et j’essaye d’en comprendre un maximum. Je suis jeune et la saga « Les Six Druides » n’est que le début de mes réflexions sur beaucoup de points. Bien sûr, j’aime la Fantasy car c’est un moyen de pouvoir s’exprimer librement sur tout, tout en créant une histoire.

F : L’histoire des « 6 druides et les 6 épreuves » est originale. Racontez-nous comment s’est passé l’écriture de ce premier tome, comment est venue l’inspiration…
VFB : Les Six Druides et les Six Épreuves, qui est le Tome 1 de la saga, germait, comme le reste de la saga, depuis bien longtemps en moi. L’inspiration a toujours été présente. Elle ne m’a jamais quittée et ne me quitte toujours pas. Une fois le Tome terminé et une fois prêt à trouver une véritable maison d’édition, j’ai voulu trouver une maison d’édition avec un véritable projet littéraire. Une maison d’édition qui ferait vivre ma saga au-delà des résultats des ventes. Et surtout, une maison d’édition en phase avec cette saga. J’ai donc rencontré Mr. Huynh Quoc Tê qui est devenu mon éditeur. Ensemble, nous travaillions énormément pour que cette saga prenne vie. Une saga aujourd’hui éditée par les Éditions de La Frémillerie. Le Tome 1 est un mélange entre la réalité et la fiction. Je l’ai voulu ainsi pour marquer le fait que certains points que l’on peut croire imaginaires, peuvent être en fait réalité.

F : On sent un détachement entre le premier tome et le second, comme si du temps s’était écoulé entre l’écriture des deux et que le projet avait mûri dans votre tête. Est-ce vrai ? Comment abordez-vous cette série (les différents scénarii, l’écriture, l’univers, les personnages…) ?
VFB : Oui, en effet, le Tome 2 à été écrit après le Tome 1 mais très peu de temps après. J’essaye d’apprendre le plus rapidement possible de mes erreurs. Je me remet sans cesse en question. C’est se qui fait qu’à chaque Tome mon écriture évolue. Le Tome 1 est différent du Tome 2 mais en même temps, ils sont indispensables l’un à l’autre. On pourrait croire que le Tome 2 marque le début de la saga et je le comprends, mais la lecture du Tome 1 est tout de même importante. Pour le reste de la série, sachez que je suis en train d’écrire le dernier Tome. L’histoire est encrée dans ma tête depuis bien longtemps et plus j’avance, plus elle prend forme. Je connaissais le début , le milieu et la fin de ma saga avant même d’imaginer son écriture.

F : Nous avons pu constater dans votre style une chose qui revient systématiquement : les couleurs. Quitte à ne donner que peu de détails dans les scènes ou les descriptions, vous n’omettez jamais de donner la couleurs des choses (un voile blanc, une robe rouge, une lumière rose…) comment expliquez-vous cela ? Les couleurs prennent-elles une place importante dans votre vie du fait de leurs symbolisme ?
VFB : Je pense que les couleurs sont très importantes. N’importe quelle couleur est le début d’un début et lorsque nous fusionnons plusieurs couleurs, nous obtenons encore plus de début. Je pense que la couleur est la base de notre imagination. Regardez autour de vous. N’y a t’il pas que des couleurs? Je ne fais aucune différence entre les couleurs car chacune à son importance. Tout comme je ne fais aucune différence entre les êtres. Je bannis toutes sortes de discriminations et je plains de toute mon âme ceux qui sont ou qui frôlent le racisme. La couleur ne doit pas être un frein à la pensée mais, justement, un début.

F : Nous avons pu lire sur votre site personnel que la série des 6 druides est une série en 6 volumes. Pourquoi avoir choisi ce chiffre, le 6, plutôt que d’autres plus utilisés comme le chiffre 7 par exemple, qui est peut-être plus chargé en symbole… ?
VFB : Le chiffre 6 est très important pour moi. Il existe des chiffres plus symboliques comme vous l’avez souligné, comme par exemple, le 7 mais, je ne suis pas de ceux qui s’arrêtent aux symboles. Je m’y intéresse et certains me fascinent mais j’essaye toujours de voir au-dessus du symbole lui-même. Aussi, je voulais représenter les quatre points cardinaux. Ces quatre points sont représentés par les druides. Je voulais aussi un représentant du centre des quatre points cardinaux. Le cinquième druide a vu le jour. Puis, il me fallait un druide qui se démarquait. Mais ce druide a existé le premier. Alors est né le Grand Druide.

F : Où se situe la série des 6 druides dans votre parcours littéraire? Sont-ce vos tous premiers récits ?
VFB : Avant cette saga, il m’est arrivé d’écrire des textes plus courts. Des nouvelles. Mais, ces nouvelles étaient en rapport avec la saga « Les Six Druides ». J’ai donc décidé d’en faire des romans. Chaque roman est la suite de l’autre mais, chaque roman a sa propre histoire. Après cette saga, j’ai d’autres projets. J’ai déjà commencé l’écriture d’une trilogie qui sera, sûrement, en rapport avec la saga « Les Six Druides ».

F : Comment s’est déroulée la publication de cette série ? A-t-il été facile de trouver un éditeur? Quelles démarches avez-vous effectué ? Est-ce que sela a pris du temps ?
VFB : Trouver un éditeur n’est jamais facile surtout lorsqu’on cherche un éditeur qui croit en votre histoire au-delà des ventes que cette histoire pourrait lui procurer. Bien que les ventes sont très importantes pour les recettes d’une maison d’édition. En fait, il faut réussir à trouver le juste équilibre entre ces deux visions (je parle pour moi). J’ai ciblé des maisons d’éditions spécialisées dans ce que j’écris mais je ne me suis pas arrêté là. J’ai ouvert mon champ de vision et j’ai contacté d’autres maisons d’éditions et c’est ainsi que j’ai découvert les Éditions de La Frémillerie. Nous avons discutés et nous nous sommes mis d’accord. J’ai donc accepté de signer avec eux sans hésitation alors que certaines autres maisons d’éditions, peut-être plus connues ou plus « grosses », essayaient de m’amadouer.

F : Les couvertures de vos romans sont les exactes illustrations d’un passage de l’ouvrage. Comment sont élaborées ces couvertures? Est-ce vous qui donnez vos directives ou bien l’illustrateur a-t-il carte blanche?
VFB : Pour les illustrations, le travail se fait de la même manière qu’avec mon éditeur, c’est à dire, dans une confiance mutuelle entre l’illustrateur et moi-même. Mr. Alain DULON qui est l’illustrateur de la saga « Les Six Druides » a été emballé par ce projet très rapidement. Je lui explique l’illustration du Tome prochain et il me dit si oui ou non, l’illustration peut se faire. Si oui, avec lui, j’affine ma vision et une fois d’accord sur l’idée globale, Mr. Alain Dulon se met au travail. Je lui laisse la possibilité de rajouter sa touche personnelle à la couverture. Pour moi c’est important que sa vision des choses existe dans l’illustration car il fait partit de ceux qui font que cette saga puisse exister! Une fois l’illustration prête, l’éditeur porte son jugement et décide si oui ou non, elle convient.

F : Quels sont vos modèles en littérature ? Avez-vous des auteurs ou des récits favoris ? Si oui, lesquels ?
VFB : Quand j’écris, je fais le vide dans ma tête. Je ne pense pas a mes lectures en cours, passées ou futures. Il y a certains auteurs que j’affectionne comme J.R.R. Tolkien ou bien Roger Zelazny mais, je ne pense pas à eux lorsque je pense au futur de ma saga ou bien, à mes prochaines histoires. Bien sûr, d’autres auteurs font partis de ma bibliothèque mais, je n’ai pas un choix particulier. Je peux très bien lire de tout et adorer un auteur de polar plus qu’un autre de fantasy. Votre question me permet de rebondir sur la comparaison de l’école qui est dans mon roman et celle de JK Rowling. L’école à été créée dans ma tête bien avant la sortie de la saga de cette grande auteure. Certes, il y a aussi des sorciers mais, il y aussi des druides. En aucun cas, dans mon roman, je dis que mon école est une école de sorcier. Non, c’est une école de druide et de sorcier. La saga de JK Rowling a remportée un incroyable succès mondial et du coup, les gens oublis qu’elle n’est pas celle qui a inventée les baguettes magiques et les sorciers ainsi que les écoles ou règnent un certain savoir. Mais, il faut bien comparer et cela ne me gêne pas que mon école soit comparée à la sienne bien qu’elle soit bien différente. J’en suis même honoré car je comprends cette comparaison bien qu’elle ne soit pas volontaire de ma part. Dans le Tome 3, on revoit l’école. Ainsi, on comprend mieux son fonctionnement et sa différence.

F : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le futur de la série des 6 druides ? (écriture, scénario, rebondissements ou encore date de parution…)
VFB : Et bien, sachez que le Tome 3 sortira au mois de Juin 2010. La date n’est pas encore fixée mais je vous invite à venir régulièrement sur le site de la maison d’édition qui publie ma saga pour en savoir plus ou bien, sur mon site personnel. D’autres personnages vont débarquer inspirés de la mythologie et des légendes. Dans le Tome 2 on fait la rencontre d’élèves de l’École d’aide à la spiritualité (C’est le nom de l’école qui est dans ma saga) mais leurs apparitions ne sont pas anodines. Dans mes Tomes, tout est mélangé et rien n’est écrit au hasard. Les croyances, les légendes etc.. Les Tomes doivent se suivre à un rythme régulier. Le Tome 4 devrait paraitre avant décembre 2010 et ainsi de suite jusqu’au dernier des Tomes!

Retrouvez la saga des 6 druides sur le site de l’éditeur : Editions de la Frémillerie
Sur le site personnel de Vincent FB : www.vincentfb.com
Enfin, découvrez l’illustrateur sur son site personnel : adulon

Les Six Druides et les Six Epreuves de Vincent F.B

Les Six Druides et les Six Épreuves, de Vincent F.B (tome 1 de la série des Six Druides, éditions de la Frémillerie).

François et Catherine rêvent de choses bien étranges. Ils voient des gens, des druides supposent-ils, dans une forêt qui ne leur est pas inconnue, faire des choses qui ne les surprennent pas. Mais le plus étrange est ce qu’ils ressentent une fois éveillés. Pour François plus aucun doute : ces rêvent font partis de son passé. Il va bientôt convaincre son amie Catherine de partir avec lui en quête de leurs souvenirs, eux qui ont été victimes d’un accident qui leur a fait perdre la mémoire.

Le premier tome de la série des Six Druides est un tome que l’on peut qualifier d’étrange. Étrange dans le sens où on ne sait pas comment le placer. Est-il bon ? Est-il mauvais? Est-il décevant ou remplit-il toutes ses promesses ?
Parlons du style, tout d’abord. Un style lourd et ponctué de nombreuses virgules qui cassent considérablement le récit. Pourtant, on remarque une amélioration dans le roman. Plus on avance et plus le style devient fluide et léger ce qui est bon signe pour la suite, l’auteur se débarrasse de tics un peu encombrants à la lecture.
En revanche, les nombreuses répétitions sont légion tout le long ce qui rend le roman assez pauvre du point de vue du vocabulaire. On aurait aimé trouver des métaphores pour désigner les personnages, mais on ne trouve rien d’autre que leur prénoms répété encore et encore. Il en va de même pour certains adjectifs ou certains objets. Dommage.
Mais allons plus loin que le style, après-tout ce roman, c’est avant tout une histoire.
Une histoire qui débute plutôt bien puisqu’on apprend très vite qu’il s’est passé une trahison, et que les personnages principaux en sont les investigateurs même s’ils ne s’en souviennent plus.
L’histoire raconte comment François et Catherine vont se redécouvrir au fil d’un parcours initiatique et spirituel semé d’épreuves et de flashback. Le tout se passe dans un décors ô combien légendaire, puisque nous avons pour toile de fond la mythique forêt de Brocéliande. Un scénario qui a de quoi tenir en haleine et promettre de grands moments d’aventure.
Pourtant, une fois la dernière page tournée, nous n’en savons pas plus sur cette intéressante trahison et les épreuves nous ont semblé bien simple. La fin laisse présager une suite au thème bien différent de celui de la trahison et on est obligé de se sentir frustré. Pourquoi ne pas avoir donné quelques éléments de réponse ? De ce fait, nous ne sommes même pas certains d’avoir un jour le fin mot de l’histoire (et se serait dommage de dire qu’il faut lire la suite, sachant que tout se joue généralement sur le premier tome, que pense un lecteur qui achète un livre duquel il sort frustré et sur sa faim ?).
La psychologie des personnages nous paraît également manquer de profondeur, puisque les personnages finissent toujours par « savoir », avant même que le lecteur ne sache. Cela donne l’impression d’une évidente facilité.
La série des Six Druides a six tomes de prévus. Espérons que ce premier n’est qu’une phase d’approche, une sorte d’essai avant que la véritable histoire ne commence.

Découvrez notre interview de Vincent F.B

Pour qui : Ceux qui aiment la féérie et les histoires celtes.

Les + : Une histoire ancrée dans un décors mythique. Un scénario original qui mêle le monde actuel avec l’ailleurs.

Les – : Un style qui ne nous semble pas assez travaillé, des personnages un peu lisse et des épreuves simples. L’histoire nous laisse sur notre faim.

Infos pratiques :

Broché: 220 pages
Editeur : Les Editons de La Frémillerie (15 septembre 2009)
Langue : Français
ISBN-10: 235907007X
ISBN-13: 978-2359070071

« Entrées précédentes Derniers articles »