La Croix d’Ossements de Patricia Briggs

La Croix d’Ossements, de Patricia Briggs (tome 4 de la série Mercy Thompson, éditions Milady).

Mercy se remet peu à peu de son agression même si cela n’est pas facile.
Tandis que son histoire avec l’alpha des loups-garous prend une forme vraiment sérieuse, Mercy doit faire face à l’apparition soudaine de son ami Stephen au beau milieu de son salon. Ce dernier est terriblement mal en point. Marsilia, la vampire à la tête de l’essaim des tri-cities, veut le détruire pour détruire Mercy. Que faire ?
Dans le même temps, une vieille amie de la mécano frappe à sa porte et l’appelle à l’aide pour une histoire de mystérieux fantôme… C’est comme si tous les problèmes c’étaient donnés rendez-vous chez la pauvre Mercy qui n’est malheureusement pas au bout de ses surprises.

Ce quatrième tome de Mercy Thompson est aussi rythmé que les précédents. Mercy s’embourbe progressivement dans les problèmes alors qu’elle lutte désespérément pour s’en sortir. Cela n’est pas très efficace puisqu’elle parvient toujours à emmener ses compagnons avec elle.
Cependant, ce que l’on apprécie dans cette série, outre la plume légère de Patricia Briggs, c’est le fait que cet héroïne de Bit-Lit change des clichés du genre. Mercy est presque comme nous. Le roman nous décrit donc une héroïne fragile, tourmentée par ses passions, son corps et ses soucis de fille. Elle a des failles et c’est la grosse différence entre elle et le reste des filles en Bit-Lit. C’est aussi pour cela que Mercy Thompson est notre série de Bit-lit favorite !
Du reste, l’histoire est toujours aussi recherchée, entre complots et manigances, les retournements de situation sont nombreux. Mercy va connaître de grands changements dans sa vie de tous les jours.
On notera juste la fin qui se révèle être un peu facile compte tenu de tout ce que l’on a lu avant dans le roman. Une fin un peu clichée qui dénote avec l’ensemble assez sombre.
Le tout forme parfois un ensemble un peu rocambolesque. Certaines actions, notamment de la part de Marsilia, ne sont pas très crédibles. Mais on se dit que c’est pour le « bien » de l’histoire alors nous passons ce détail. Quant à la thématique du fantôme, elle est bien travaillée et certains passages font véritablement frémir. Une créature visiblement appréciée par l’auteur puisqu’on la retrouve dans plusieurs tomes, et qui est bien mise en scène.
La Croix d’Ossements s’inscrit donc dans la lignée des précédents ouvrages. Il n’est ni meilleur ni moins bon. Patricia Briggs reste fidèle à elle-même avec ce tome que l’on a pris autant de plaisir à lire que les précédents. Cependant, il est conseillé d’avoir lu les trois premiers tomes pour comprendre toutes les subtilités de celui-ci.

Pour qui : Ceux qui ont apprécié les premiers tomes, les fans de loups-garous et d’héroïnes qui sortent de l’ordinaire.

Les + : Un roman rythmée très axé sur l’action. La thématique du fantôme bien mise en valeur. Les personnages fidèles à eux-mêmes.

Les – : Certaines actions ne sont pas très crédibles et la fin nous semble un peu facile.

Infos pratiques :

Poche : 384 pages
Editeur : Milady (14 mai 2010)
Collection : Bit-Lit
Langue : Français
ISBN-10 : 9782811203092
ISBN-13 : 978-2811203092

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s