L’Appel de la Lune de Patricia Briggs

L’Appel de la Lune, de Patricia Briggs (Tome 1 des aventures de Mercy Thompson, éditions Milady)

Mercy Thompson est une mécanicienne du Montana presque ordinaire. En effet, jeune trentenaire, c’est une Changeuse. Elle a la faculté de pouvoir se transformer en coyote, où elle veut et quand elle veut.
Elle passe son temps dans son garage à réparer de vieilles voitures dans un quotidien presque banal où elle fréquente des loups presque gentils.
Mais voilà, tout est « presque ». Un peu comme ce jeune garçon qui vient un jour la trouver pour lui demander du boulot. Lui aussi, est « presque » normal.
Jusqu’à ce qu’elle le retrouve définitivement mort sur le pas de sa porte, et que la fille de l’Alpha du coin se fait enlever par une mystérieuse bande de loups-garous dans un véritable bain de sang.
Mercy doit donc réagir au plus pour sauver son amie de griffes inconnues. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est qu’elle allait aussi devoir faire avec les affaires internes de la meute de loups-garous de la ville.
Et comme elle aime à le rappeler : Mercy ne fait pas partie de la meute…

Le premier tome d’un cycle très prometteur!
En effet, avec Mercy Thompson, on se retrouve loin des clichés qui font jusque là le genre Bit-Lit chez Milady.
La plantureuse héroine se retrouve au placard, laissant place à une héroïne plus naturelle, qui mets les mains dans le cambouis et n’hésite pas à se salir les pieds.
En outre, le scénario est plus grave et plus profond que les autres séries déjà lues jusque là. Plus original aussi. C’est un vrai plaisir de tourner les pages en se demandant où a bien pu passer Jesse.
Le suspens est au rendez-vous, tout comme la qualité. Pour une fois que les vampires ne sont pas au premier plan, on s’en félicite! Ce qui nous fait même nous demander pourquoi les garous ont si peu la cote, quand on voit qu’il y a matière à écrire sur eux aussi.
La psychologie des personnages est également travaillée. On sent que, contrairement à d’autres romans, les personnages ne sont pas lisses. L’auteure s’attarde parfois sur leur passé dans d’émouvants flash-back qui ne nuisent absolument pas au récit et lui donne un côté très humain en dépit de la nature des protagonistes.
Une lecture à ne pas manquer!

Pour qui : Pour tous ceux qui ne se sentent pas l’âme précieuse, qui n’ont pas peur des ongles cassés, des bagarres avec des nez fracturés, et des transformations douloureuses. Ceux qui aiment les garous en général et les loups en particulier. Ceux qui ont envie de lire de la Bit-Lit profonde et originale.

Les + : Les personnages et le scénario sont les points forts du livre! Ils sont très travaillés et apportent une originalité qui pourra réconcilier les lecteurs déçus du genre par la redondance de scénario et de caractéristiques que l’on commençait à trouver chez Laurell K. Hamilton ou Yasmine Galenorn. Le roman est bien écrit et se lit assez facilement. (Attention quand même à ne pas le lire dans une pièce trop bruyante car il faut un minimum de concentration pour certains passages).

Les – : Malheureusement, comme dans la plupart des livres qui traitent de créatures imaginaires, les mythes ne sont pas fixes et on retrouve une nouvelle version des loups-garous. Ceci peut déstabiliser le lecteur de devoir se faire à nouveau à de nouvelles coutumes et de nouvelles manières.

Infos Pratiques :

Poche: 373 pages
Editeur : Milady (7 novembre 2008)
Collection : POCHE
Langue : Français
ISBN-10: 281120041X
ISBN-13: 978-2811200411

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s