Night Huntress de Yasmine Galenorn

night-huntress

Night Huntress de Yasmine Galenorn (Tome 5 du cycle Les Soeurs de la Lune, éditions Milady)

Delilah fait une rencontre plutôt inquiétante dans son jardin. Il semble que les portails installés par Camille et Morio ne fonctionnent plus très bien.
Ce mauvais pressentiment va malheureusement se révéler exact et des êtres maléfiques vont refaire surface, semant avec eux le trouble et l’inquiétude. Les trois soeurs vont avoir fort à faire, et toutes n’en sortiront pas indemnes, d’autant plus que Delilah a des envies inattendues que le Seigneur de l’automne pourrait bien réaliser.

Yasmine Galenorn signe un nouveau tome de sa série phare « Les soeurs de la Lune« . On y retrouve donc sa plume légère, envoûtante teintée d’érotisme et de glamour. Le roman est toujours aussi passionnant. Le scénario se déroule finalement sur un laps de temps assez court, mais nous sommes emportés durant plusieurs centaines de pages sans que cela ne soit ennuyeux. Les actions et péripéties s’enchainent, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, et l’on apprend à découvrir toujours plus le caractère des personnages.
Comme toujours, on apprécie le double scénario. Les soeurs ont un but premier, mais leurs problèmes personnels et leurs sentiments viennent s’en mêler ce qui complique la tâche et pose beaucoup d’interrogations.
Yasmine Galenorn est de plus en plus à l’aise avec sa série et l’on prend de plus en plus de plaisir à la lire. Les personnages gagnent en profondeur et en charisme et les 3 soeurs, qui pouvaient dans les précédents tomes paraître un peu naïves, voire fades, sont de plus en plus intéressantes. Le seul bémol vient du fait que Delilah a la fâcheuse manie de perdre connaissance lors des moments critiques, ce qui élude toute description de la façon dont son entourage ou elle s’y prend pour se tirer d’affaire. Du reste, on retrouve dans ce tome les personnages des précédents qui forment à présent une équipe soudée et hétéroclite.
Enfin, on notera la présence de références en magie wiccane et à la mythologie. Une particularité qui fait se démarquer la série par rapport aux autres séries de Bit-lit.
L’ouvrage est un très bon divertissement qui se consomme sans modération. Il n’est pas nécessaire d’avoir lu les précédents livres pour comprendre celui-ci mais cela reste vivement recommandé.

Pour qui : Les lecteurs qui ont aimé les précédents tomes, les fans de sorcières pulpeuses, de Charmed et d’histoires qui mêlent actions et sentiments.

Les + : On retrouve tous les personnages, l’intrigue est bien montée et gagne en profondeur. La plume de Yasmine Galenorn est toujours aussi plaisante. L’utilisation de références mythologiques et magique est un plus.

Les – : Le fait que Delilah s’évanouisse toujours aux moments critiques élude de façon trop simple les moments difficiles.
Infos pratiques :

Poche : 416 pages
Editeur : Milady (14 mai 2010)
Collection : Bit-Lit
Langue : Français
ISBN-10 : 2811203117
ISBN-13 : 978-2811203115

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s