Vampires d’une nuit de Printemps De Lia Vilorë

Vampires d’une nuit de printemps, de Lia Vilorë (T1 de la série Vampires d’une nuit de printemps, éditions du Petit Caveau)

Liä est devenue vampire un peu (beaucoup) par accident. Cette jeune femme renfermée n’a pas choisi le destin qui l’attend. Et pourtant, elle n’aura pas d’autre choix que de l’accepter et faire face à a nouvelle condition. Car Liä est devenue Liä Fail, une vampire puissante, à la fois source de création mais aussi de mort et e destruction.
Et il ne fait pas bon traîner un lourd passé derrière soit, surtout quand le Maître vampire se fait assassiner mystérieusement lors d’une soirée lourde de tensions.
Alors que tous les regards se tournent vers la nouvelle venue et que la situation semble désespérée, Liä va devoir puiser au fond d’elle-même pour prouver son innocence. Elle pourra pour cela compter sur son partenaire, le ténébreux Amaël, ainsi que sur un don plutôt inattendu.

Au début du roman, on se dit qu’il s’agit d’une énième histoire de vampires, que l’auteur nous sort encore le jeu du grand Maître et du beau brun ténébreux, de la communauté rebelle de vampires en mal de pouvoir, qu’on nous réinvente le mythe pour essayer de se démarquer… Oui, dans les premières pages, c’est ce que l’on a pensé.
Mais ensuite, tout a changé.
Premièrement parce que les personnages du roman sont vraiment très attachants, certains étant charismatiques, d’autres plus réservés et du coup plus proches de nous. Mais aussi (et surtout) parce que le style de l’auteur est à tomber par terre.
Certes, ce n’est pas du Balzac, mais heureusement ! La fraîcheur et l’humour qui jalonnent les pages du roman nous ont fait rire de nombreuses fois. Nous avons vécu des situations cocasses, des pensées comiques, des évènements savoureux, le tout enrobé d’un style frais et plaisant. Le livre se dévore sans accro et l’on parvient au bout avec le regret qu’il ne dure pas plus longtemps.
Certains points manquent un peu d’originalité dans un monde où le vampire a déjà été écrit sous toutes les coutures, mais ce n’est pas un problème. Avec les Vampires d’une nuit de printemps, on passe un tellement bon moment de lecture qu’on ne peut qu’espérer que Lia (l’auteur et la vampire) reviennent très vite nous narrer d’autres aventures.
Un auteur frais et mordant à découvrir absolument !

Pour qui : Les fans de vampires, qu’ils aient déjà lu beaucoup de livres de vampires ou aucun. Tout le monde appréciera l’ouvrage. Les cinéphiles aussi apprécieront les nombreux clins d’œil qui parcourent le livre.

Les + : Un style original, frais, mordant, comique. Des personnages attachants et un roman dépaysant.

Les – : La mythologie globale et la forme de communauté n’est pas novatrice mais difficile d’innover dans un genre où tout a déjà été écrit.

Infos pratiques :

Broché: 250 pages
Editeur : Petit Caveau Éditions (12 avril 2012)
Langue : Français
ISBN-10: 2919550047
ISBN-13: 978-2919550043

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s