Vérité Oubliée De Dawn Cook

 

Vérité Oubliée, de Dawn Cook (tome 3 de la tétralogie Véritééditions Milady)

Alissa poursuit son apprentissage afin de devenir un Maître accompli. Cependant, l’une des leçons va très mal tourner. Tandis qu’elle apprend avec Talo-Tohecan les rouages des lignes temporelles, la jeune fille va se retrouver propulsée dans la forteresse près de 400 ans en arrière. A cette époque, la Forteresse grouillait de vie. Alissa va découvrir un monde à l’opposé du sien, avec beaucoup d’avantages mais aussi pas mal d’inconvénients. A quoi bon vivre dans un univers grandiose si Strell n’est pas avec elle ? Très vite une question se pose : pourra-t-elle rentrer chez elle ? Alissa doit très vite trouver une solution à ce problème car petit à petit la jeune fille retourne à l’état sauvage… et se sera bientôt irréversible.

Après avoir lu les deux premiers tomes de cette série, nous abordons le troisième en pensant qu’ils seront comme les précédents : Bien, bon, mais à qui il manque l’étincelle qui en ferait un livre au-dessus du lot.
Pourtant, ce livre est bel et bien au-dessus du lot. Incontestablement le meilleurs des trois premiers. Ici vont se succéder actions, émotions et faits marquants. La seconde partie de la série est bien plus animée que la première.
Dans ce tome, Alissa retourne donc 400 ans en arrière, à l’époque où la forteresse était animée. Terminé la galerie de personnages restreinte et les temps morts. Ici nous allons découvrir la vie à la forteresse, d’anciens Maîtres et beaucoup de choses sur le passé de Lodesh.
Avec cette histoire rondement menée, le présent et le passé s’entremêle, chaque période apportant réponses et progrès à l’autre. Le scénario est extrêmement bien trouvé, il fallait y penser !
Ce troisième tome se permet également d’entrer plus dans les détails du fonctionnement de l’esprit des Maîtres et des élèves. L’univers de Dawn Cook prend de l’épaisseur et de l’assurance. Il faut dire que c’est une très bonne chose de vivre un peu d’animation dans ce tome, les deux précédents laissant une sensation de solitude aux personnages et au lecteur. Avec ce troisième opus, on en apprend également plus sur les motivations des Maîtres. Sont-ils vraiment les êtres sages que l’on nous décrivait dans les premiers épisodes ? Pas sûr. Pas sûr non plus que la faim justifie toujours les moyens. Dawn Cook s’appuie également sur de vraies connaissances scientifiques pour justifier les pouvoirs des différents protagonistes, et c’est plutôt convainquant.
La lecture est toujours aussi plaisante car le style est fluide, sans lourdeur.
Côté personnages, Vérité Oubliée met totalement de côté le personnage de Strell même si la fin du roman lui donne un rôle primordial. Il reste le fil conducteur du récit et d’Alissa à travers les âges. Le travail effectué sur ce personnage est donc efficace. De son côté, Lodesh acquiert une sympathie indéfectible. Loin d’être l’agneau innocent que l’on nous décrivait dans les précédents tomes, il se révèle en fait être un fin calculateur, mené par ses émotions et sa passion dévorante pour la jeune Alissa. Il est clairement le personnage central du récit et l’on s’attache à lui malgré ses actions. Le couple Alissa/Lodesh prend du sens et devient ambigu, la jeune fille ne sachant pas toujours sur quel pied danser. Un peu en retrait, elle subit les actions plus qu’elle ne les dirige et cela nous fait un peu respirer, nous sommes moins agacé par ses réactions parfois futiles.
Mais la véritable révélation du tome est celle de Connen-Neute. Ce personnage jusqu’alors secondaire, et presque transparent prend ici une toute autre dimension. L’histoire se déroule à son époque et on le voit évoluer jusqu’à devenir le personnage connu des autres tomes. Mais le roman laisse présager un rôle important dans l’ultime épisode de la saga.
En bref, nous pouvons dire que ce tome est la révélation de la série qui pouvait jusqu’à présent sembler un peu plate. Vérité Oubliée relance l’intérêt et promet un final des plus intéressants.
A suivre avec Vérité Perdue, l’ultime tome de la série Vérité.

Pour qui : Les lecteurs qui ont aimé les premiers tomes. Ce tome ne peut pas être lu indépendamment des premiers.

Les + : Un tome vraiment intéressant, plein d’action et d’émotion. L’univers prend de l’épaisseur, les personnages aussi. L’ensemble du scénario mêle le passé et le présent (qui est donc le futur) avec brio. C’est intelligent, bien mené et bien écrit. Bref, le meilleur tome de la série pour l’instant. Vérité Oubliée promet un très beau final.

Les – : Le tome ne peut pas être lu indépendamment des premiers sinon il perd tout son intérêt.

Infos pratiques :

Poche: 542 pages
Editeur : Milady (20 août 2010)
Collection : Fantasy
Langue : Français
ISBN-10: 2811203761
ISBN-13: 978-2811203764

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s