Les Dames Baroques Collectif

Les Dames Baroques, collectif (one shot, éditions du Riez)

Les Dames Baroques est un recueil de nouvelles constitué de vingts textes. Les auteurs présents sont : Carole Grangier, Armand Cabasson, Charlotte Bousquet, Karim Berroula, Justine Niogret, Daniel Alhadeff, Cyril Carau, Tephtida Hay, Sophie Dabat, Morgane Guingouain, Sire Cédric, Elie Darco, Léonor Lara, Lucie Chenu, Sophie Goasguen, Jean Lorrain, Joris Karl Huysmans, Pétrus Borel, Madame d’Aulnoy, Jules Barbey d’Aurevilly.

Il convient de rappeler que le terme « baroque » est à prendre dans sa définition d’origine, qui ne détermine donc pas un style artistique mais signifie simplement « original, décalé, un peu fou ». La couverture de l’ouvrage peu justement faire penser au temps où le style baroque était roi mais il n’en est rien. Les héroïnes de ces pages sont toutes baroques à la leur façon.
Et c’est ce que nous avons particulièrement apprécié dans cet ouvrage. Il y en a pour tout les goûts. A travers les pages, vous allez croiser de tout. Du petit texte, du grand texte, de l’époque moderne, de l’inconnue ou de la plus ancienne, du style fluide au plus travaillé, des héroïnes belles ou laides… Bref, chacune des vingt nouvelles est un voyage très différent. Le seul point commun entre toutes est sans doute leur qualité. Tous les textes étant soignés, il est intéressant de voir comment chaque auteur a abordé le même sujet.
La lecture est fluide, nous avons beaucoup apprécié l’ouvrage qui se lit facilement. Les textes sont globalement assez courts et se lisent bien. Il est facile de se dire « encore un » et d’entamer la lecture de l’histoire suivante. On arrive ainsi rapidement à la fin du livre avec une réelle impression de légèreté et de dynamisme. On ne s’ennuie pas une seconde et les vingt plumes nous entraînent avec elles dans autant de bons moments.
Nous avons choisi cette lecture pour alterner entre plusieurs romans volumineux et nous voulions une lecture plus légère, dynamique, plonger dans des histoires courtes et captivantes. Mission pleinement réussie pour ces dames baroques qui nous ont complètement séduites. On ne placera pas l’ouvrage en coup de coeur car nous avons été un peu déçu par la nouvelle qui clos l’ouvrage et ne l’avons pas trouvé bien placée là (puisque de ce fait on ferme le livre sur une moins bonne expérience).

Nous avons particulièrement aimé les nouvelles suivantes :
– Le Bol d’Argent, de Lucie Chenu, pour son originalité et son style.
– Lapidaire, de Karim Berrouka, pour sa beauté émouvante.
 Le jour de la Belladone, de Justine Niogret, pour son héroïne touchante et rusée.
– Les Crocs de la Basilicate, d’Elie Darco, pour son héroïne singulière et la chute de l’histoire.

D’autres textes nous ont un peu moins convaincus :
– Serments, éternels serments d’amour, de Léonor Lara, pour son héroïne pas toujours très honnête.
– La Princesse aux Lys Rouge, de Jean Lorrain, pour l’immense impression de gâchis provoqué par le scénario de son texte.
– La Reine Margot, de Joris Karl Huysmann, pour sa trop grande rapidité.
– Le Cachet d’Onys, de Jules Barbey d’Aurevilly, pour son style un peu trop chargé à notre goût.

Pour qui : Les lecteurs qui aiment les recueils de nouvelles, les textes de tous types et de tous styles, ceux qui veulent s’évader et vivre des aventures originales.

Les + : La grande diversité des thèmes, la richesse des idées autour du même sujet. Tous les textes sont agréables à lire, originaux et fluides. Le livre se lit de façon dynamique et rapide, on passe d’une histoire à une autre avec plaisir même si parfois certaines nous emportent un peu plus que d’autres. Nous avons vécu toute une palette d’émotions diverses grâce à cet ouvrage. De plus et comme toujours, les Editions du Riez proposent ici un très bel écrin pour ces petits bijoux. Le talent romantique et mélancolique de Natalia Pierandrei correspond tout à fait à l’atmosphère du livre qui en devient ainsi aussi agréable à regarder qu’à consulter.

Les – : L’ordre des nouvelles, le texte final nous a un peu embêté car comme nous avons moins aimé nous avons terminé sur un texte mitigé. Mais ce n’est qu’un avis personnel.

Infos pratiques :

Broché: 300 pages
Editeur : Editions du Riez;  (30 novembre 2010)
Collection : Brumes Etranges
Langue : Français
ISBN-10: 2918719080
ISBN-13: 978-2918719083

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s