Vérité Perdue De Dawn Cook

Vérité Perdue, de Dawn Cook (tome 4 de la tétralogie Véritééditions Milady)

Roman coup de coeur !

 

Depuis plusieurs mois, Alissa a d’étranges visions la nuit. Elle voit dans ses rêves une certaine Silla, Maître en devenir parmi les exilés de la forteresse.
Si au départ Alissa pensait qu’il s’agissait de simples rêves, de plus en plus de faits l’amènent à penser que ce ne sont pas d’ordinaires visions mais bel et bien des contacts avec les Maîtres perdus. Après avoir obtenu l’autorisation de Talo-Toecan, dernier Maître de la forteresse, Alissa part en quête de toute cette population oubliée de l’autre côté du monde, sur une île au-delà de l’horizon. Ces fidèles alliés l’accompagnent et leur présence sera vitale pour la jeune femme qui va découvrir que derrière un joli monde peut se cacher d’horribles individus.
Alissa sera très vite en grand danger alors qu’elle n’a même pas conscience de tout ce qu’elle peut perdre. L’amour, l’amitié, et pire encore… La vie.

 

Dans notre chronique de Vérité Oubliée, le tome précédent, nous nous attentions à une fin intéressante mais nous étions encore loin du compte.
Rarement un livre nous aura procuré autant d’émotions. Ce final, préparé par les trois précédents opus, est tout simplement une véritable apothéose. Avec lui se résolvent tous les problèmes de l’histoire, les personnages sont enfin à leur place et Alissa prend enfin l’étoffe d’une héroïne épique, loin de ses débuts mièvres et agaçants.
Dans ce tome, Dawn Cook nous donne à voir les différentes facettes des personnages, leurs faiblesses, leurs forces, leur vraie nature.
De ce fait le lecteur passe par une impressionnante palette d’émotions. On sourit, on a peur, on s’inquiète, et on pleure aussi. Emportés dans le flots de sentiments purs et simples, pris par la force du style fluide et de l’intrigue tenace. Vérité Perdue est un roman qui nous transporte et nous fait voyager de la première à la dernière ligne dans une atmosphère singulière et propre à la série. Le roman est sans doute le plus dynamique de la tétralogie et ne laisse aucun temps mort, allant parfois même un peu trop vite, notamment lorsqu’Alissa doit enfin rendre son verdict au sujet de ses prétendants et son futur mariage. De ce côté, même si le suspense n’est pas vraiment de mise, on regrette que ce qui alimente l’intrigue des trois précédents tomes se trouve résolu en quelques pages au milieu du dernier.
Malgré cela, cette étape est loin d’être la dernière dans la vie de la jeune magicienne et bien d’autres épreuves l’attendent. Là où le roman est une fois de plus très bon, c’est dans son scénario qui va de rebondissements en coups de théâtre, de surprises en découvertes. Nous découvrons notamment la terrible Keribdis, femme de Talo-Toecan et redoutable manipulatrice. Son apparition, redoutée par certains personnages, constitue dans ce final le fil conducteur de toutes les choses.
Mais en ce qui concerne le noyau des personnages Alissa, Strell, Lodesh, Conen-Neute, Talo-Toecan et même Redal-Stan, Dawn Cook les fait vivre d’une main de Maître (on peut le dire sans mauvais jeu de mot). Ses personnages sont si attachants que se séparer d’eux à la fin du roman est une véritable déchirure. Nous avons été capturé dans l’univers fascinant de l’auteur, pris dans les filets de cette civilisation de Rakus, impitoyable et si fragile… Une sensation que nous avons rarement éprouvé au fil de nos lectures et qui nous a laissé en proie à de fortes émotions et le profond regret de voir cette série s’achever.
Est-il encore utile de nous étendre sur cet ouvrage qui nous a scotché de bout en bout ? Quand il n’y a rien de plus à dire que le meilleur, et rien de plus à faire que savourer, autant laisser planer l’instant pour essayer d’en profiter encore un peu, comme un doux rêve duquel on ne voudrait pas s’éveiller.

 

C’est donc tout naturellement que Vérité Perdue est classé comme un coup de coeur.

 

Pour qui : Les lecteurs qui ont aimé les premiers tomes. Ce tome ne peut pas être lu indépendamment des premiers.

 

Les + : Un tome riche en rebondissements, un final haletant et sans temps mort, des personnages attachants, le livre nous transporte de la première à la dernière ligne et nous fait traverser une palette d’émotions. Le scénario est bien ficelé, sans incohérence, et il est difficile de fermer l’ouvrage à la fin. C’est avec un pincement au coeur que l’on dit au revoir à tous les personnages de cette fabuleuse saga romanesque.

 

Les – : Le choix du prétendant se fait un peu rapidement à notre goût, nous qui avons attendu 3 tomes pour en arriver là.

 

Infos pratiques :

 

Poche: 512 pages
Editeur : Milady (24 septembre 2010)
Collection : Fantasy
Langue : Français
ISBN-10: 2811204113
ISBN-13: 978-2811204112

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s