Le Long Jour Bleu de Scott Westerfeld

Le long jour Bleu, de Scott Westerfeld (tome 3 de la série Midnighters,éditions Pocket Jeunesse)

Roman coup de coeur!

Plus de doute : quelque chose de terrible se prépare à Bixby. Le soir d’Halloween, en plus. Cela fait déà deux fois que le temps bleu survient sans prévenir en plein milieu de la journée. Mais le pire se produit lorsqu’une petite fille reste prisonnière de ce temps bleu et est menacée par les Darkling. Il n’y a pas à réfléchir : tout ceci est anormal.
Après des recherches et calculs savants, il apparaît que… la fin du monde est proche.
Il n’y a plus une minute à perdre pour les midnighters qui semblent être les seuls à pouvoir empêcher cette catastrophe de se produire.
Mais si le monde change de façon inquiétante, il n’est pas le seul. Le groupe des midnighters doit se redécouvrir après les terribles épreuves infligées par le Désert et la mutation de Rex.
Comment va réagir le groupe a tant de changement en si peu de temps. Et si Halloween marquait la fin d’une ère ?

Avec ce dernier volet, Scott Westerfeld frappe encore fort. Plus sombre que les deux premiers tomes, ce Long jour Bleu nous propose un voyage à travers le passé, l’avenir, et les personnages eux-mêmes. Chacun des cinq adolescents va devoir se remettre en question, plonger au fond de lui-même afin de se découvrir et contribuer à l’anéantissement des ténèbres.
Un roman d’une intelligence et d’une créativité exceptionnelles! L’auteur fait preuve de beaucoup de maîtrise en proposant des théories et des repères mathématiques précis. On sent qu’il a travaillé son sujet.
Les personnages sont attachants et ne tombent pas dans les clichés. Ils ont tous une spécialité et des faiblesses. Celà pour nous rapeller sans doute qu’avant d’être des midnighters, ils sont humains. Ils ont également des préoccupations propres aux jeunes de leur âge.
Le style transporte littéralement le lecteur. A tel point qu’il est difficile de lâcher le livre une fois celui-ci entamé.
Même si cette saga ne propose pas de message caché, comme c’est le cas avec sa précédente série : Uglies, Midnighters apporte tout ce qu’un excellent livre peut apporter : du divertissement et un voyage inoubliable.
Scott Westerfeld est un auteur à suivre, tant sa plume est formidable.
A noter que la fin inattendue de la trilogie laissera perplexe plus d’un lecteur.
On pourrait vous faire encore longtemps la liste des bonnes choses contenues dans ce livre, mais si on le faisait, vous n’auriez plus le temps de le lire.
Alors maintenant, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Pour qui : Les jeunes adultes (12-15 ans), ceux qui aiment les séries originales mettant en scène des adolescents matures, ceux aui ont aimé les séries telles que Peggy Sue et les fantômes, Uglies. Les fans du style de Scott Westerfeld.

Les + : Une histoire originale, des personnages attachants et non clichés, une équipe qui fonctionne, un univers totalement inédit, le travail de recherche de l’auteur.

Les – : On a noté dans cet ouvrage beaucoup plus de coquilles et d’erreurs de traduction de la part de l’éditeur que dans les deux premiers tomes. Pressé de sortir la fin? Attention à ne pas négliger les relectures.

Infos pratiques :

Broché : 432 pages
Editeur : Pocket (5 novembre 2009)
Collection : Pocket Jeunesse
Langue : Français
ISBN-10 : 2266186469
ISBN-13 : 978-2266186469

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s