La nuit de la Lune Bleue, de Simon R. Green

La nuit de la Lune Bleue, de Simon R. Green (tome 1 de la série Darkwoodéditions Milady)

Le prince Rupert est bien ennuyé lorsque son roi de père lui confie une nouvelle mission. Il a la désagréable impression qu’on essai une nouvelle fois de se débarrasser de lui au profit de son frère aîné, véritable prétendant au trône.
Lors de sa nouvelle mission, il va rencontrer une princesse bien singulière, et un dragon original. Tous deux vont l’aider dans son quotidien périlleux, entre missions mortelles et destin tragique. Qui pourra le sauver lui, le Prince à éliminer ?

Ce premier tome est une découverte pour nous puisque nous ne connaissions pas encore cet auteur. Cela faisait un moment que nous n’avions pas lu de Fantasy, ayant l’impression d’avoir fait le tour de la question, mais ce livre a quand même réussi le tour de force de nous surprendre dans le domaine.
Non pas par l’univers médiéval peuplé de créatures diverses comme les gnomes, un dragon, une licorne, un mage…. mais plutôt par l’atmosphère du récit.
En effet cette Nuit de la Lune Bleue est un livre dont les personnages principaux sont à l’opposé de ce que l’on a l’habitude de croiser dans ce type de récit. Un prince sans charisme, une princesse véritable garçon manqué, une licorne à l’humour décalé, avec ce livre, nous avons bien rit. Les personnages sont suffisamment atypiques pour nous séduire.
Au départ ce n’était pourtant pas gagné car nous avons eu un peu de mal à rentrer dans l’univers un peu trop guimauve à notre goût (on nous parle quand même d’arc-en-ciel et de licorne !), mais petit à petit le charme a opéré et nous avons trouvé un véritable intérêt pour ces personnages qui sortent des sentiers battus. L’histoire aussi est plutôt originale et les nombreux rebondissements donnent au récit un rythme soutenu.
Le Prince Rupert écope de la place du mal-aimé dont on veut se débarrasser tandis que la princesse a celle de la femme peste et virulente. Peu habitués à ce type de personnage, nous avons trouvé intéressant d’observer ce drôle de couple dans ses aventures même si nous trouvons que la princesse en fait des tonnes.
Là où on a moins accroché, c’est sur l’expression des sentiments inter-personnages. Si Simon R. Green se débrouille bien pour les phases d’action (nombreuses), il est en revanche beaucoup moins bon dans les relations et l’expression des sentiments. On assiste ainsi à un triangle amoureux qui n’en est pas vraiment un et à des méchants qui ne le sont pas tellement. Simon R. Green fait parti de ses auteurs pour hommes qui s’attardent sur les choses d’hommes. L’histoire amoureuse est donc totalement laissée de côté, pour n’être que vaguement abordée, avant de se terminer de façon attendue.
Concernant le livre en lui-même, nous avons trouvé le scénario accrocheur. Il fallait bien qu’il le soit pour ne pas nous décourager de lire ce pavé.
L’histoire d’un royaume sombre qui se répand comme la peste sur des terres condamnées est intéressant. Cela dit on regrette que les noms des lieux étaient été traduits en français, cela leur fait perdre en crédibilité et en grandeur. Il nous semble que les termes anglais auraient mieux sonnés.
Enfin, au sujet du style d’écriture, ce dernier est fluide et agréable à lire. On aurait pu penser qu’il serait assez lourd mais il n’en est rien. Au contraire, le style travaillé devient même oppressant lorsqu’on arrive au Noirbois, de quoi nous faire ressentir pleinement les lieux évoqués par le livre et les sensations des personnages. Une chose assez difficile à réaliser que l’auteur fait pourtant avec un certain succès.
Quant à la fin du roman, elle ne laisse pas envisager une suite et on se demande bien sur quel élément l’auteur va rebondir pour nous proposer 3 suites. A suivre.

Pour qui : Les lecteurs qui aiment la fantasy et les scènes d’action.

Les + : De l’humour, des personnages atypiques presque anti-héros, de l’action et des rebondissements en cascade. Le style de l’auteur est assez agréable à lire.

Les – : Les sentiments des personnages ne sont pas suffisamment exprimés, les noms traduits font perdre une partie du caractère de l’oeuvre, la fin est attendue.

Infos pratiques

Broché: 631 pages
Editeur : Milady (5 novembre 2009)
Collection : Fantasy
Langue : Français
ISBN-10: 2811202102
ISBN-13: 978-2811202101

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s