La Terre Mourante – Intégrale 1 , de Jack Vance

La-Terre-Mourante-Integrale1

Jack Vance, La Terre Mourante – L’Intégrale 1 (tome 1 de l’Intégrale de La Terre Mouranteéditions J’Ai Lu)

Cette intégrale se compose d’une première partie dans laquelle sont rassemblées plusieurs nouvelles sous le titre Un Monde Magique, et du roman Cugel L’astucieux au cours d’une seconde partie.

J’ai totalement découvert l’univers de Jack Vance et sa Terre Mourante avec cet ouvrage, et je dois dire que je me suis sentie comme une touriste débarquant dans un pays étrangers sans bagages.
En effet, l’intégrale s’ouvre sur plusieurs nouvelles.
En tant que naïve, je pensais que La Terre Mourante (titre du recueil) serait un évènement principal, que dis-je primordial du texte. Je m’attendais à trouver l’histoire de gens qui vivent ou survivent avec ce fait, ou qui tenteraient peut-être de l’arrêter, d’y apporter des solutions etc… Mais rien de tout cela. Quelle que soit la partie du livre (nouvelles ou roman), le fait que cette Terre soit mourante n’est qu’un détail d’arrière plan qui explique pourquoi il fait nuit de bonne heure ou pourquoi le ciel est si rouge.
Mais revenons à cette partie sur les nouvelles. Qu’en penser ?
Comme je l’ai dis plus haut, j’ai eu l’impression d’être parachutée à Tombouctou du jour au lendemain. Les nouvelles parlent de personnages inconnus, qui font des choses que l’on ne comprends pas toujours dans un but que seuls eux connaissent. L’ensemble étant plutôt décousu. Dans la première nouvelle, une forme de magie est abordée. Il semble que le personnage apprenne des sorts et ne puissent pas tous les faire en même temps, un peu comme s’il devait choisir trois formules dans un catalogue. Mais cela, je l’ai déduis et je ne suis sûre de rien puisqu’à aucun moment le fonctionnement de la magie n’est expliqué. Et c’est ainsi pour tout. Les humains sont-ils fait dans des cuves ? Pourquoi ? Comment ? Tout cela reste obscur. Certains personnages prennent une place importante dans un texte mais on ne les retrouve jamais. Quels éléments lient les textes entre eux si ce n’est l’évocation du Soleil qui s’éteint à certains moments ? Sont-ils dans l’ordre chronologique ? Dans un ordre qui m’échappe ? Je l’ignore. Il ne semble pas y avoir eu de logique dans la construction des textes ni leur placement dans cet intégrale. A noter tout de même la présence d’un anneau qui rend celui qui le passe invisible, bien avant l’écriture du Seigneur des Anneaux.
Soit je n’ai pas compris parce que c’était trop subtile pour moi (c’est possible), soit ce n’est jamais évoqué.
J’ai donc été plutôt déçue par cette lecture dont je suis restée spectatrice et qui, je dois l’avouer, m’a été parfois un peu pénible puisque je n’arrivais pas à entrer dans l’histoire.
Le roman Cugel L’astucieux remonte quelque peu mon opinion sur ce titre encore que je ne suis pas pleinement convaincue non plus.
J’ai apprécié la narration et son style, celui d’un conte. En revanche j’en suis encore à me demander si j’ai aimé le personnage éponyme, plutôt détestable dans ses actions et ses désirs. J’ai l’impression d’avoir réussi à l’aimer vers la fin du récit. Mais ce récit, écrit d’une panière originale, traine parfois en longueur. L’auteur s’attarde sur des éléments insignifiants et se presse sur des choses importantes. Je n’ai pas toujours adhéré aux choix de narrations qui plaçait certains éléments en lumière plutôt que d’autres.
Phénomène rare mais je me dois de souligner que j’ai peiné à lire cet ouvrage. Si je peux l’expliquer par des phénomènes extérieurs au livre, je l’explique également par le fait que je n’ai vraiment pas été accrochée par l’histoire du roman qui me paraissait pourtant prometteuse.
La série de Jack Vance La Terre Mourante est découpée en deux tomes dont celui-ci est le premier.

Pour qui : Les fans de Fantasy originale et profonde.

Les + : Un style d’écriture fluide et intéressant. Jack Vance se positionne comme un conteur plus qu’un auteur et nous narre les aventures de héros hauts en couleurs.

Les – : L’aspect décousu du livre. Il manquait peut-être des infos à placer en tête ou en fin d’ouvrage sur la démarche de l’auteur et la construction de son univers. Je suis restée spectatrice du texte qui n’est pas parvenu à m’accrocher en dépit de certaines bonnes idées.

Infos pratiques

Broché: 436 pages
Editeur : J’ai lu (8 février 2012)
Collection : J’ai lu Fantasy
Langue : Français
ISBN-10: 2290033103
ISBN-13: 978-2290033104

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s