Cinq pas sous terre 2 – Mille éclats de colère, de Vanessa Terral

Refus

Mille éclats de colère, de Vanessa Terral (épisode 2 du Feuilleton Cinq Pas sous Terreéditions du Petit Caveau)

Muriel et sa « familière » Jabirah arrivent sur les lieux de l’affrontement qui se prépare. L’ennemi de l’enjôleuse d’âmes est sur là. Mais tout pourrait ne pas se passer comme prévu.

Attention, cette chronique contient des spoilers.

On retrouve donc ce feuilleton après son premier épisode, En Travers de la Gorge.
L’histoire suit son cours puisque Jabirah est toujours dans une phase d’apprentissage. Elle découvre sa nouvelle nature ainsi que les conditions de son retour.
Dans cette partie, on en apprend plus sur les personnages. Muriel, Jabirah, l’ennemi que l’on retrouve enfin en pleine église… La psychologie du trio se développe. C’est dans ces personnalités que se poursuit l’originalité du texte. Personnellement, c’est la première fois que je lis une héroïne homosexuelle. Cette particularité ne manque pas de donner du piment au récit lorsque que, sans trop de surprise, Jabirah se rend compte que Muriel est à son goût.
J’apprécie ce texte pour ce qu’il nous offre de nouveau et d’inhabituel. En revanche je dois avouer que j’ai un peu de mal à accrocher avec le caractère de l’héroïne, désinvolte et revêche, à la limite de la vulgarité par moments. J’ai parfois l’impression de me retrouver au milieu d’une citée. En cela j’adhère moins qu’à l’héroïne de Marika Gallman dans son feuilleton Bad Moon Rising. Ce n’est qu’une question de goût et chaque lecteur saura apprécier ses deux héroïnes très différentes et pourtant aussi singulières.
Autre point qui m’a ennuyé dans le titre (ce qui est dommage), c’est qu’à vouloir trop ancrer le texte dans la réalité, on perd des lecteurs. Quand je dis « perdre » j’entends plutôt « égarer ». Le texte se situe dans la ville rose, Toulouse, ville où je n’ai pour ma part jamais mis les pieds. C’est pour cette raison que les multiples détails de situation (remonter telle rue, passer sur la place untel, longer l’église truc) ne me parlent pas du tout. Je comprends que ce type de détail flattera les lecteurs du cru, mais cela peut égarer les lecteurs tels que moi qui ne peuvent absolument pas se représenter les scènes et leur subtilité.
Enfin, au sujet du scénario global de cet épisode, on peut dire qu’il est bien mené. Surtout le cliffhanger qui ne pourra que vous tenir en haleine jusqu’au prochain épisode. L’arrivée d’un nouveau personnage amène un souffle supplémentaire (si je peux dire) et c’est avec une grande curiosité que j’ai terminé ma lecture.
En définitive, Cinq Pas Sous Terre est un feuilleton très différent de BMR, mais j’ai envie d’écrire que les deux se complètent très bien. Les deux sont si différents l’un de l’autre qu’ils sont agréables à lire chacun à leur manière, même si l’on ne peut s’empêcher de les comparer. Le charme traditionnel s’oppose à une originalité captivante. Ne sont-ce pas là les meilleures descriptions de ces deux héroïnes ?

Pour qui : Les lecteurs qui aiment les feuilletons numériques à tendance féminines.

Les + : L’originalité des choix scénaristiques et des personnalités des personnages.

Les – : Trop d’indications spatiales précises m’ont égarées au sein même d’une ville où je n’ai jamais mis les pieds.

Infos pratiques
Pages :
18
ISBN :
978-2-919550-48-7

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s