Le Prince de l’Ombre, d’Ambre Dubois

le-prince-de-lombre

Le Prince de l’Ombre, d’Ambre Dubois (tome 4 de la série Les Soupirs de Londres, éditions du Petit Caveau)

Un cadavre au beau milieu du salon. Pas de doute, ce petit cadeau signe le retour en ville de l’Ordre, venu rendre un jugement.
Et les jugements de l’Ordre sont toujours implacables, souvent mortels. Qui en fera les frais ? Les illustres vampires sont venus régler des comptes, et certains vont devoir passer à la caisse.

Cet ultime tome marque la fin de cette série vampirique débutée en 2007. Avant de commencer la lecture, je me demandais ce qui allait se produire pour marquer ainsi la fin de la série, tant les deux tomes précédents ne laissaient pas entrevoir de fin (ou du moins pas aussi rapidement). A l’heure où les lecteurs sont habitués aux séries sans fin s’étirant parfois sur plusieurs dizaines de tomes, celle-ci, avec ses 4 romans, fait presque figure de « petite rapide ». Pourtant il n’en est rien.
J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman. Si les deux tomes précédents m’avaient séduite mais sans plus, celui-ci a su réveiller en moi la flamme allumée par le tout premier.
On trouve dans cette fin tout ce qu’il faut pour marquer l’esprit. Intrigues, complots, romance, mort, menaces, figure emblématiques, trahisons, manipulations… un cocktail détonnant qui nous promène entre les pages sans temps mort. Les pages se tournent et les chapitres s’enchainent rapidement. Le rythme est soutenu et le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer.
Outre un style fluide, agréable et emprunt des mots de l’époque, créant ainsi une ambiance parfaite et propice à l’histoire, la force du livre repose sur son intrigue. On peut le dire, Ambre Dubois a mis le paquet. Plus encore que dans les opus précédents.
La dimension de l’histoire du Prince de l’Ombre va bien au-delà de ce que l’on a pu lire avant. Ici les intrigues comprennent plusieurs niveaux, plongent dans les méandres des relations présentes et passées, rebondissent sur des éléments mis en place dans les toms précédents… bref, tout ce qui a précédé a créé un terreau fertile à cette histoire finale. L’auteur termine donc ici sur une apothéose, sans toutefois parvenir à mettre un point final ferme et définitif. Aurait-elle eu quelques regrets à abandonner son héroïne ?
Quoi qu’il en soit on sent le plaisir éprouvé lors de l’écriture de cette fin, et ce plaisir est parfaitement transmis au lecteur.
On trouve dans le roman des personnalités diverses, et une trame originale dans laquelle l’héroïne n’est qu’une marionnette. Si je ne me suis pas vraiment attachée à elle, car un peu trop naïve et mièvre à mon goût, j’ai beaucoup aimé la manière dont elle est traitée. Ce n’est pas commun d’avoir dans un livre une héroïne avec tant de faiblesses, et qui est consciente du rôle qu’elle joue. Le personnage est donc bon pour cela. Quant aux autres, on en apprend plus sur leur passé, leurs blessures et leurs motivations. Ce dernier tome est très riches en informations et la galerie de personnages toujours bien fournie.
Cette fin est une réussite qui nous fait décidément bien regretter que cette série n’ait que 4 tomes.

Pour qui : Les lecteurs qui ont lu les trois tomes précédents.

Les + : Une belle plume qui vous transporte aussitôt dans le Londres victorien, des personnages profonds et originaux, une intrigue fouillée, un rythme soutenu… tout ce qu’il faut pour faire une belle fin.

Les – : Le clin d’œil répété à Sherlock Holmes qui, s’il avait été sympathique dans les tomes précédents, n’apporte rien à l’histoire dans ce tome.

Infos pratiques

Date de parution : 31 mars 2014
ISBN :  978-919550-72-2
Nombre de pages :  220
Prix de vente :  16,90€ (version papier)
Illustration de couverture : Anne Claire Payet
Collection : Sang d’Absinthe

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s