Révélation, de Stephenie Meyer

revelation-twilight

Révélation, de Stéphenie Meyer (tome 4 de la tétralogie Twilightéditions du livre de poche)

Edward et Bella se marient enfin. Ce qui devrait être le plus beau jour de leur vie va devenir le point de départ d’un cauchemar comme l’histoire n’en a encore jamais connu. A moins que ce ne soit le début d’une nouvelle vie…

Voilà enfin le terme de cette longue série ponctuée de creux et de vides. On peut dire que ce dernier tome fait avancer l’histoire et est sans doute le moins plat de la série (dans tous les sens du terme).
On y découvre des personnages aux préoccupations plus adultes. Car des adultes, ils doivent bien le devenir par la force des choses, tout comme les lecteurs de cette série qui ont dû grandir en même temps que leurs héros.
Avec la fin de la saga, beaucoup de choses peuvent être dites, mais je ne vais pas me répéter. Ce dernier opus est dans la veine des précédents en ce qui concerne le style et les personnages. Tous sont plats et agissent de manière incompréhensible. Quand on y pense, ils acceptent tous de mettre à plusieurs reprises leur vie en danger pour une fille qu’ils ne connaissent pas ou presque. La moitié de la ville ne vit plus que pour protéger Bella. Cela était vrai dans les trois premiers tomes, mais l’est encore d’avantage dans ce dernier. A la longue, cela est lassant. Quand je remets l’histoire dans mon quotidien, je me demande si je serais prête à mettre ma vie en danger pour le petit ami de ma soeur, fraîchement sorti de je ne sais pas où… Je crois que non. Et cela sans parler du fait que j’aurais de nombreux supers pouvoirs.
Ce qui cloche vraiment dans cette série et à fortiori dans ce livre, c’est l’histoire.
J’ai beau réfléchir, tourner le scénario dans tous les sens, je ne parviens pas à masquer l’absurdité de la chose.
Rien dans ce roman n’a su relever le niveau des précédents, et j’en suis à me demander si je n’ai pas préféré les opus où il ne se passait rien.
En effet, on assiste à des tas d’événements si peu crédibles que j’ai l’impression que l’auteur les as écrit un beau matin sans savoir où elle allait. La grossesse de Bella ne tient pas la route, les sentiments de Jacob encore moins, les « pouvoirs » spéciaux des vampires qui semblent distribués de manière totalement aléatoire sont invraisemblables. De ce côté, il y aurait beaucoup à dire. Stephenie Meyer a essayé de retomber sur ses jambes en nous proposant une explication au fait qu’Edward n’ait jamais pu accéder à ses souvenirs, mais cela ne tient absolument pas la route. Tout est faible, sans fondement. Je n’y ai pas cru un seul instant.
Quant au reste des pouvoirs des vampires, ils concernent tout et n’importe quoi, oscillant entre l’abstrait d’une potion magique et le concret d’un X-Men. Dans X-Men, l’ensemble est bien géré et placé dans un contexte à rendre les faits crédibles. Ainsi, contrôler un esprit ou un élément n’est pas choquant. Mais ici tout est fait de manière si aléatoire et superficielle qu’on n’y croit pas. Pourquoi certains vampires ont-ils de la chance et d’autres non ? Pourquoi certains se trouvent-ils à influencer les émotions et d’autres à donner des décharges électriques ?
La seule certitude que j’ai, c’est que ces mystérieux pouvoirs arrangeaient bien l’auteur et l’ont tirés de bien des mauvais pas.
Cela a pour conséquence une ridicule scène de fin où il ne se passe rien, pour changer. Et le lecteur, tenant bon depuis tant de pages, ne peut que s’indigner en se disant « tout ça pour ça ?! ».
Les méchants Volturi n’en sont pas (dixit l’un des personnages). Donc pourquoi nous les présente-t-on ainsi depuis trois romans ? Pourquoi faut-il appeler toute la planète à la rescousse pour les repousser s’ils ne sont pas méchants ? Et finalement le sont-ils ? Impossible à dire.
La fin est d’ailleurs une non fin. L’auteur a peut-être voulu se ménager une porte de sortie afin de revenir plus tard sur cette série ? Aucune idée.
Bref, c’est une nouvelle déception pour cet ouvrage dont il y aurait encore beaucoup à dire… Je suis contente d’avoir lu l’ensemble afin de me créer ma propre opinion qui est résolument celle-ci : merci au marketing, c’est là le seul talent que je vois pour expliquer le succès de cette série.

Pour qui : Les ados qui ont lu les précédents romans.

Les + : Un livre dans lequel il se passe enfin des choses.

Les – : On retrouve tout ce qui déçoit dans les précédents tomes, rehaussés de décevantes explications sur des phénomènes tels que les pouvoirs vampiriques, la mythologie des garous et l’histoire en elle-même.

Infos pratiques

Broché: 696 pages
Editeur : Hachette Roman (22 octobre 2008)
Collection : Black Moon
Langue : Français
ISBN-10: 2012016820
ISBN-13: 978-2012016828

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s