Archives mensuelles : octobre 2014

L’Elue, de Jacqueline Carey

L'Elue

L’Elue, de Jacqueline Carey (tome 2 de la trilogie Kushieléditions Bragelonne)

Alors que Melizande Sharizai a complètement disparu depuis sa fuite, de sombres complots se préparent à la cour de Terre d’Ange. Phèdre apprend rapidement que quelqu’un veut faire tomber la Reine. Serait-ce l’oeuvre de Melizande ? Où se cache-t-elle ?
Attirée par ses désirs et questions, Phèdre va rentrer dans le jeu des intrigues et des rumeurs. D’autant plus qu’un paquet contenant son manteau sangoire est arrivé depuis la Sérennissima. Il ne fait aucun doute que la jeune femme doit à nouveau mener l’enquête pour mettre fin aux agissements de la diabolique Mélizande. Quitte à sacrifier sa relation avec Joscelin, et plus encore. A-t-elle seulement le choix ?

Je retrouve avec plaisir l’univers fantasy/médiéval de Jacqueline Carey et de sa complexe série Kushiel.
Il s’agit comme, pour le premier tome, d’un imposant pavé d’environ 700 pages écrites en tout petit petit. Ce qui promet une immersion complète dans un univers aussi riche que vaste et à l’intrigue chargée.
Comme je m’y attendais, je n’ai pas été déçue de ma lecture.
L’Elue nous plonge dans la suite quasi directe de La Marque. Si j’ai pu ressentir une légère frayeur à l’idée de me replonger dans cet univers si riche de longs mois après avoir terminé le premier, mes craintes se sont révélées veines. Tout est fait dans cet ouvrage pour que vous retrouviez le fil de l’histoire. Les rappels sont savamment inclus dans le scénario, si bien que vous n’avez pas à lire d’interminables passages de flash-back. Pour autant il est conseillé d’avoir déjà lu le premier afin de saisir toute l’importance de l’histoire et ses nombreux méandres.
J’ai aimé le premier, j’ai aimé ce second.
Fidèle à son écriture et à elle-même, l’auteure nous offre un bijou de sensualité. L’histoire se déroule sous nos yeux et rien n’est laissé au hasard. Les personnages sont tous très différents et réalistes. On a vraiment l’impression d’assister à la grande Histoire de Terre d’Ange.
Les ambiances sont épiques. Jacqueline Carey dépeint des univers et ambiances très différentes au fil du voyage de son héroïne. Et croyez moi, si vous n’avez pas envie de visiter Venise une fois la lecture terminée c’est que vous avez lu en diagonale !
La richesse des atmosphères est magistrale. On plonge complètement au coeur des lieux et des actions. Des retournements de situation surprennent la lecture qui n’est jamais plate ou lente.
La seule chose que je regrette dans ce roman est l’utilisation de véritables lieux et noms pour les transformer à la manière de l’univers. Je me suis parfois perdue en essayant de faire « la conversion ».
Pour le reste, c’est un sans faute ! Le roman ne pourra que conquérir le coeur des lecteurs qui se donneront la peine d’aller au bout. Son charme, son élégance et sa grandeur en font incontestablement un monument de littérature médiévale fantastique.

Pour qui : Les lecteurs qui ont lu le premier tome : La Marque.

Les + : Un univers riche, complexe, une intrigue élaborée et épaisse, des personnages attachants et une galerie fournie. Le style agréable de l’auteur nous fait immédiatement plonger dans son univers épique. Les ambiances sont merveilleusement bien décrites et les sentiments retranscrits sont d’une émouvante humanité.

Les – : A trop s’appuyer sur des éléments existants, on finit par se perdre entre la fiction et la réalité.

Infos pratiques

Broché: 696 pages
Editeur : Bragelonne (16 octobre 2009)
Collection : Fantasy
Langue : Français
ISBN-10: 2352943485
ISBN-13: 978-2352943488

 

Hopeless, de Colleen Hoover

hopeless

Hopeless, de Colleen Hoover (one shot, éditions Territoires)

La vie organisée de Sky va basculer l’été de ses 17 ans lorsqu’elle prend la décision d’aller suivre ses études au lycée. Précédée d’une réputation sulfureuse, la jeune fille aura du mal à se faire accepter de ses camarades. Mais tous sont loin de soupçonner son terrible passé. D’ailleurs elle aussi ne se souvient plus très bien.
Un garçon, pourtant, pourrait bien l’aider à retrouver la mémoire.

Le pari n’était pas gagné avec Hopeless. Outre une couverture annonçant un goût de « déjà-lu », le début de lecture confirmait cette impression. On se retrouve rapidement dans le schéma classique de l’héroïne torturée, confrontée à un coup de foudre pour le beau gosse du lycée, coup de foudre réciproque sans trop qu’on sache pourquoi.
Or, si le début de l’histoire peine à convaincre, la suite relève le niveau. Cela grâce à des idées originales et à un thème de fond peu abordé dans la littérature jeunesse. Je ne le dis pas pour ne pas dévoiler l’histoire, bien que le texte laisse rapidement entrevoir son coeur.
Hopeless est bien écrit. Il fait parti de ces livres dont le style n’est pas de haute volée mais qui suffit largement pour nous accrocher et nous enjoindre de tourner les pages. C’est ce que j’ai fait. Page après page, je me suis laissée entraîner et convaincre par la plume tantôt légère tantôt grave de l’auteur. Les personnages se révèlent moins manichéens que l’on peut le penser et c’est sans doute ce qui m’a convaincu : le roman est tout en nuances. Vous croyez avoir déjà lu quelque chose de ce genre ? Pas vraiment. Vous pensez avoir déjà rencontré des personnages de ce type ? Pas réellement. Vous pensez connaître la fin de l’histoire ? Pas exactement.
De surprise en révélation, Hopeless nous transporte dans un monde d’adultes où les choses peuvent mal se passer. L’ouvrage s’adresse à des lecteurs « Young Adult » et on sent que l’auteur ne les ménage pas. Ces personnages vivent des choses terribles et pourtant tristement banales. Tout le monde a des secrets, nous avons tous des soucis.
Que celui qui ne se sent pas proche des personnages de Colleen Hoover arrête immédiatement sa lecture.
Alors même si certaines ficelles sont trop grosses (l’histoire d’amour m’a laissée de marbre car elle manque de subtilité), l’ensemble du titre frappe fort. Presque à la manière d’un Tes Mots sur Mes Lèvres , Hopeless restera dans les mémoires et prouve que Territoires porte bien son nom pour aller explorer des domaines littéraires hors des sentiers battus.
Merci à eux pour cette émouvante découverte.

Pour qui : Les lecteurs qui aiment les histoires émouvantes, les ados mais aussi les adultes. Ceux qui ont envie de lire une histoire dont le thème aborde avec gravité des sujets qu’on n’a pas l’habitude de lire.

Les + : Une plume nuancée et fluide, agréable à lire. Des rebondissements et le traitement de sujets peu abordés dans la littérature YA.

Les – : Certaines ficelles un peu grosses, le manque d’originalité pour le début de l’histoire.

Infos pratiques
Broché: 
506 pages
Editeur : FLEUVE EDITIONS (2 octobre 2014)
Collection : Territoires
Langue : Français
ISBN-10: 2265098345
ISBN-13: 978-2265098343

Derniers articles »