Les Beignets d’Oscar, ou mes 100 jours de bonheur, de Fausto Brizzi

les beignets dOscar ou mes 100 jours de bonheur

les beignets dOscar ou mes 100 jours de bonheur

Les Beignets d’Oscar, ou mes 100 jours de bonheur, de Fausto Brizzi (one shot, Fleuve éditions)

Que feriez-vous si vous aviez trompé votre femme avec regret, si vous étiez par conséquent fâché avec elle sans parvenir à vous faire pardonner, et qu’en prime vous appreniez que vous êtes atteins d’un cancer au stade trop avancé pour être soigné ? Que feriez vous si vous ne vous laissiez plus que 100 jours à vivre ?
Vous feriez un journal et un plan de bataille pour reconquérir la femme de votre vie et raconteriez le tout avec beaucoup d’humour.

Quand j’ai lu le résumé, j’ai eu un peu peur de retomber dans un récit larmoyant d’homme malade qui regrette sa vie raté. Et pourtant on est loin du compte.
Les beignets d’Oscar, ou mes 100 jours de bonheur est au contraire un récit léger, enthousiaste, qui porte un regard sincère et plein d’humour sur la vie.
Car oui, de l’humour, cet ouvrage n’en manque pas. Là où le lecteur pourrait craindre une histoire pleine de regrets et de tristesse, le personnage est au contraire très détaché et n’hésite pas à tourner à l’autodérision, conscient de son statut d’humain faillible et imparfait.
J’ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman. Fausto Brizzi nous raconte l’histoire de Lucio au rythme d’un compte à rebours déchirant qui ira bel et bien jusqu’au bout.
L’auteur nous parle d’une Italie ensoleillée et vivante, très vivante. On y est pongé dès le début grâce à des description très réalistes et utiles. La galerie de personnage est développée, laissant voir une palette d’émotions et de sentiments très humain.
C’est ainsi qu’on pourrait qualifier ce bel ouvrage : Humoristique et Humain. Avec deux grands H, oui.
Lucio est très attachant, tout comme sa femme et son beau-père. Ce roman est plein de bons sentiments sans pour autant en faire trop. En fait, il est crédible, ce qui rend les propos encore plus forts. Le style de Fausto Brizzi est très poétique. On apprend à apprécier les petites choses de la vie et à se dire que nos tracas ne sont pas si graves, finalement.
En bref, Les Beignets d’Oscar est un ouvrage à l’image de sa couverture : coloré, émouvant, plein de gaieté.
L’essayer, c’est le déguster.
A consommer sans modération bien sûr !

Note : Nous avons choisi de mettre cet ouvrage dans la partie fantastique car le narrateur est décédé au moment où il raconte l’histoire.

Pour qui : Les lecteurs qui ont envie de lire une belle histoire.

Les + : Une histoire qui n’est jamais grave, lourde ou pleine de pathos. Au contraire le récit est bourré d’autodérision, d’humour et de poésie.

Les – : C’est un peu dommage de n’avoir pas gardé un peu plus de suspense sur la finalité de l’histoire, car on connait la fin dès les premières pages.

Infos pratiques
Broché:
 400 pages
Editeur : Fleuve éditions (15 mai 2015)
Langue : Français
ISBN-10: 2265098671
ISBN-13: 978-2265098671

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s