Archives mensuelles : mai 2015

Le boiteux de Grattebourg, de Rolande Michel

le boiteux de grattebourg

Le boiteux de Grattebourg, de Rolande Michel (one shot, éditions Chloé des Lys)

Grattebourg est un village où la technologie n’est pas arrivée. Les habitants, vivant encore comme au moyen-âge, rejettent celui qu’ils appellent « le Boiteux », un garçon infirme et orphelin.
Pourtant, quand le village est le sujet de nombreuses manifestations étranges, les habitants n’auront pas d’autre choix que de faire appel à Anselme, « le boiteux », pour leur venir en aide.

Ce petit livre est le premier que je lis de Rolande Michel. Je découvre ainsi la plume de cet auteur. Si j’ai apprécié plusieurs choses dans ce roman, ce dernier m’a toutefois laissé une impression plus mitigée.
En effet, le style rural de l’écriture se prête à merveille au texte et confère au récit une ambiance particulièrement crédible. C’est un bon point qu’il convient de soulever en premier lieu car à aucun moment on ne se perd dans Grattebourg. L’auteur nous présente bien un village peuplé de fermiers, vieillards et rebouteux. Les scènes décrites sont typiques des milieux ruraux de moyen-âge où l’on voyait le Diable dans chaque fait étrange et où colporter des ragots les uns sur les autres était un sport national.
Or, ce qui m’a moins convaincu et qui m’a laissé une impression mitigée est l’histoire en elle-même. Beaucoup de questions ne trouvent pas de réponse, ou alors pas satisfaisantes.
Quid du chat noir ? Quid des phénomènes étranges ? Sont-ils l’oeuvre d’une hallucination collective comme ce fût le cas à Salem (j’ai un moment pensé que c’est là où l’auteure voulait nous emmener mais la fin du livre laisse penser que non) ou trouvent-ils une explication surnaturelle ?
L’enfant dans le lit est-il un membre de la famille d’Anselme ? Son frère ? Et le garçon du moulin ?
Vous l’aurez compris, en refermant ce livre, il restait à mon goût bien trop de zones d’ombres pour être pleinement satisfaite. J’ai parfois eu du mal à voir où l’auteure voulait en venir. Le livre manquait d’un fil conducteur et d’un liant pour me faire adhérer. La multiplication des points de vues narratif m’a perdu, je ne savais plus qui était le personnage principal, ni pourquoi on s’intéressait aux un et aux autres.
En résumé, si la forme est intéressante, travaillée et possède un potentiel indéniable, le fond ne suit pas et est en-dessous.
Ce premier livre donne donc envie de s’intéresser à la suite, au moins pour constater les progrès.

Pour qui : les lecteurs qui aiment les histoires originales en milieu rural/

Les + : le champ lexical et le style du roman sont adaptés à l’atmosphère, ce qui démarque vraiment le roman de ce qu’on a l’habitude de lire aujourd’hui.

Les – : Une histoire qui manque de liant.

Infos pratiques
Editeur :
 Chloe des Lys (9 juin 2014)
ISBN-10: 2874597945
ISBN-13: 978-2874597947
Dimensions du produit: 10 x 15 x 21 cm