Bilbo le Hobbit, JRR Tolkien

On a comparé la nouvelle traduction de ce chef d'oeuvre et l'ancienne.

le hobbit

Bilbo le Hobbit, de JRR Tolkien (one shot, éditions du livre de poche).

Bilbo, un petit Hobbit sans histoires, habitant de la Comté, se voit devenir un jour le personnage principal d’une mystérieuse aventure. La rencontre d’une compagnie de nain va changer sa vie. Parviendront-ils à combattre le terrible Smaug pour lui reprendre son trésor ?

Est-il encore utile de parler du livre en lui-même, tant son histoire a déjà été analysée, décortiquée, interprétée et commentée sous tous les angles. Comme pour d’autres « classiques » de la littérature, je n’aurai pas la prétention d’apporter ma pierre à un édifice déjà bien trop haut, cet avis se condamnant d’emblée à se perdre dans l’espace infini des autres.
En revanche, lorsque le livre de Poche m’a contacté afin de me faire part de la sortie d’une nouvelle traduction, j’ai immédiatement eu envie de relire l’ancienne pour la comparer à la nouvelle, afin de trouver une explication à ce qui me trottait en tête : pourquoi traduire à nouveau un ouvrage dont la première traduction, faite 40 ans auparavant, a largement fait ses preuves ?
Après lecture à la suite des deux ouvrages, j’ai maintenant un avis sur ma question.
Comme chacun le sait, Bilbo le Hobbit est un joyau de la littérature anglaise. Ce conte, à l’origine pour enfant, est presque aussi connu que la série du Seigneur des Anneaux.
Ce que je peux en dire, c’est que la première traduction sent bon l’ancien temps. Elle est, comme une pierre précieuse, taillée à partir du matériau brute et propose un résultat brillant, aux facettes polies et aux reflets de son temps. Le texte possède en effet de nombreuses tournures surannées, rappelant le papier vieillit et les anciennes bibliothèques. Les quelques chansons qui parsèment le récit ne riment pas, ce qui fait probablement perdre un peu de leur essence mais on pardonne à cet émouvant récit ses quelques imperfections. C’est en effet un vrai plaisir de lire cette traduction d’un texte lui-même censé être ancien. Avec la traduction de Francis Ledoux, on est donc totalement dans l’esprit de Bilbo et de Tolkien.
La nouvelle traduction, de Daniel Lauzon, semble venir polir un peu plus le joyau déjà dégrossi par son prédécesseur.
Je passerai sur les changements de noms de l’ouvrage. Cela a semble-t-il fait beaucoup de polémiques (Bilbo s’appelle désormais Bilbo Bessac, par exemple) et je trouve que cela n’a pas beaucoup d’importance.
D’ailleurs, les différences entre la nouvelle traduction et la première sont bien plus subtiles que les changements de noms. A vrai dire, cette nouvelle traduction n’apporte pas grand chose par rapport à la première, déjà bien réalisée. Je vois cela comme un nouveau ponçage de ce joyeux déjà très beau. Disons que les surfaces sont légèrement plus lisses, les coins peut-être plus arrondis. Telle l’huile que l’on aurait filtré une fois de plus pour être totalement épurée. Cela se traduit par des chansons qui riment comme des poèmes et une harmonisation intemporelle du texte. Bilbo avait-il réellement besoin de cela ? Probablement non. Mais cette tentative d’améliorer encore un peu plus un chef d’oeuvre lui donne ainsi une nouvelle vie, et permet à chacun de choisir la version qu’il préfère. Certain aimeront sans doute le texte plus daté et imparfait de la première traduction pour se replonger dans l’ambiance du temps de son écriture, tandis que d’autres apprécieront le coté « aseptisé » et épuré de la nouvelle, la poésie de ses chants et sa sobriété.
Comme on le sait les grandes oeuvres sont toujours sujettes à une bataille virtuelle entre « puristes » et « moderne ». Cette nouvelle traduction ne fera pas exception à la règle, mais permettra sans doute, de par son remaniement, de mettre à la portée d’un plus grand public encore un texte incontournable du patrimoine culturel mondial.

Je remercie Le Livre de Poche pour m’avoir permis de faire ce comparatif entre les deux versions.

Infos pratiques de la nouvelle traduction
Poche: 408 pages
Éditeur: Le Livre de Poche (29 avril 2015)
Collection : Fantasy
Langue : Français
ISBN-10: 2253183822
ISBN-13: 978-2253183822

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s