Alice au pays des morts-vivants, de Mainak Dhar

alice-au-pays-des-morts-vivants

alice-au-pays-des-morts-vivants

La jeune Alice est une adolescente intrépide. A 15 ans, elle n’a jamais connu qu’un monde infesté de Mordeurs dans lequel elle doit survivre. Cela tombe bien puisqu’elle est la meilleur dans le maniement des armes et le combat rapproché.
Un jour, alors qu’elle aperçoit un zombie affublé d’oreilles de lapin disparaître dans un trou, elle décide de le suivre, poussée par la curiosité.
Ce qu’elle va découvrir remettra en cause sa vision de l’ordre du monde. Et si tout ce qu’elle croyait jusqu’alors n’était fondé que sur des mensonges ?
Elle devra faire vite si elle ne veut pas que les terres encore libres ne tombent sous le joug des terribles Gardes Rouge, un ordre humain tentaculaire dont les objectifs restent flous.

Quand j’ai lu au dos de l’ouvrage que ce titre est actuellement en cours d’adaptation pour le cinéma, j’ai trouvé cela très cohérent.
Car Alice au pays des morts-vivants a tout d’un blockbuster à succès. Mais en livre.
Ce premier roman de l’auteur indien Mainak Dhar a tout pour me plaire. Il est prenant, haletant, bien écrit, et possède tous les ingrédients pour faire un film.
Toutefois, j’ai eu un peu peur au début, puisque l’histoire débute comme celle de la célèbre Alice de Lewis Caroll : La jeune Alice suit un lapin dans un trou et découvre un monde fantastique.
J’ai eu peur que le roman ne soit qu’une réécriture du conte à la sauce zombie. Heureusement non.
Bien sûr, l’ouvrage, qui a servi incontestablement d’inspiration reste en filigrane du roman. Les clins d’oeil qui lui sont fait sont nombreux mais ne prennent jamais trop de place dans l’intrigue. Ainsi, l’auteur a pu développer une histoire originale tissée autour d’un conte très connu, mais qui ne fait que s’en inspirer. Si on croise un zombie au chapeau, une sorte de lapin et une reine, cela s’arrête là.
J’ai beaucoup aimé les idées de l’auteur. Le complot américain, la stratégie chinoise, la lutte pour la liberté, les rebondissements… Le rythme du livre est rapide, les scènes d’action s’enchainent et il n’y a aucun temps mort. Les chapitres courts témoignent du fait que l’histoire a été publiée sur internet, à l’origine. Le livre est ainsi très dynamique, on n’a pas le temps de souffler.
Côté personnages, on retrouve une Alice proche de celle que l’on connait dans l’univers cinématographique développé dans les films Resident Evil de Paul Anderson. Une jeune fille surdouée pour le combat et les armes, derrière laquelle un peuple va se ranger. Une sorte de prophète. D’ailleurs on nous parle effectivement d’une prophétie à son égard, ce qui est peut-être le point faible du scénario (on ne peut pas déduire une prophétie à partir d’un conte connu). Les partenaires d’Alice sont nombreux et plutôt bien campés.
Les choses se déroulent vite, les personnages ne sont pas longs à convaincre, mais c’est proportionnel au rythme de l’ouvrage et tout passe très bien.
En plus, ce que j’ai apprécié est le lieu de l’histoire. L’auteur étant indien, l’intrigue se passe en Inde et dans des grandes villes indiennes du type Delhi. C’est appréciable de voir d’autres pays dans des histoires. Bien que l’ensemble soit très influencé par les États-Unis, les personnages et les lieux sont indiens, ce qui est une bonne chose.
J’ai donc passé un agréable moment de lecture avec cette plume que je suis ravie d’avoir pu découvrir. J’ai hâte de lire la suite de ce dytique.

Pour qui : Les lecteurs qui aiment les histoires de zombies rapides et rythmées, originales.

Les + : Un rythme rapide, des chapitres courts, une intrigue digne d’un blockbuster et des personnages intéressants.

Les – : Le côté rapide est à double tranchant car de ce fait, certaines scènes sont un peu courtes. Par exemple Alice prend rapidement la tête des opérations et les hommes bien plus âgés et expérimentés la suivent sans se poser de questions. Le raliement des troupes depuis le camp adverse est rapide également.

Infos pratiques
Broché:
256 pages
Editeur :
Fleuve éditions (12 mai 2016)
Collection :
OutreFleuve
Langue :
Français
ISBN-10:
2265114472
ISBN-13:
978-2265114470

2 commentaires

  • J’avais un peu peur que ça fasse comme Orgueil, Préjugés et zombies, juste une réécriture mais ton article me prouve le contraire🙂

    J'aime

    • Je n’ai pas lu Orgueil, préjugés et zombies même s’il me tente bien (ma PAL est bien trop longue). Justement ce qui me faisait un peu peur était de lire une parfaite réécriture de l’oeuvre originale, dans laquelle l’auteur aurait inséré plus ou moins subtilement des zombies.
      Je te confirme que ce n’est pas le cas ici =)
      Merci pour ton commentaire en tout cas.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s