Archives mensuelles : septembre 2016

Le prophète, de Sean Platt et David Wright

sc9zuckvikdpmpmtmjzzu8hjkpgLe prophète, de Sean Platt et David Wright (tome 4 de la série Yesterday’s Gone, épisodes 1 & 2 de la saison 2, Fleuve Éditions)

Après ce qui semble bel et bien être la fin du monde, les survivants s’organisent, et peu à peu l’espoir renaît. Et s’il existait une île où quelques chanceux peuvent espérer reprendre une vie normale et sous haute protection ?

Et si cet homme, qui se fait appeler Le Prophète, pouvait rendre un quotidien quasi normal à ceux qui n’ont plus rien ?

Ce premier tome de la saison 2 enchaîne la fin de la saison 1. La série continue de nous emmener sur des sentiers connus à travers de grands noms télévisuels. En cela le lecteur ne sera pas vraiment surpris, les ficelles classiques sont toujours exploitées sans surprise. C’est intéressant à lire, captivant et rythmé, mais pas surprenant.
Les personnages poursuivent leur évolutions, certains sur leur lancée, et d’autres s’affirment. C’est le cas par exemple de Luca, dont l’histoire est certainement la plus originale du roman. Celui qui fut au départ un petit garçon a désormais l’allure d’un jeune homme, et il est intéressant de le voir évoluer avec son âme d’enfant dans un corps d’adulte. Une bonne idée qui laisse planer de nombreuses questions. Pourquoi lui ? Pourquoi ce pouvoir ? Qui est-il ?
Des liens se tissent également entre les personnages, qui jusqu’à présent étaient relativement isolés. L’intrigue est comme un puzzle qui, petit à petit, commence à laisser deviner un motif. Mais quel genre de motif exactement ?
Comme dans les précédents tomes, beaucoup de questions sont encore au programme mais l’ouvrage nous apporte cependant quelques réponses. Les auteurs progressent au même rythme que les séries télévisées : lentement mais sûrement.
Les aliens déploient encore leur ombre et l’intrigue offre de nouvelles hypothèses.
Côté style, il est identique à celui des romans précédents. Dommage que le format soit le même également puisque dans ma précédente chronique, j’évoquais mon désir d’un texte plus détaillé et plus profond. Malheureusement, si ces héros nous sont sympathiques et que l’on prend plaisir à découvrir leurs histoires, il est fort probable que le lecteur les oublie tout aussi vite. D’autant plus que l’intrigue a des relents de déjà vu ou lu. Pour preuve, l’arc narratif avec le prophète, qui n’est pas sans rappeler ce qui se passe dans The Walking Dead, l’Ere du prédicateur.
Une histoire qui se poursuit donc comme elle a commencé, et que les lecteurs retrouveront avec plaisir s’ils ont lu les premiers.

Pour qui : Les lecteurs qui ont lu la première saison. Il est possible de lire les ouvrages indépendamment les uns des autres, mais les nombreuses références aux péripéties antérieures peuvent dérouter les nouveaux lecteurs.

Les + : des personnages intéressants qui sortent du lot. Un style toujours aussi rapide et addictif. On suit les aventures des personnages sans même se rendre compte que l’on tourne les pages.

Les – : encore beaucoup de questions et peu de réponse. Beaucoup d’éléments déjà vus ailleurs et un manque de matière qui risque de faire oublier les personnages aussi vite qu’on les a découvert.

Infos pratiques
Traduit par : Hélène COLLON
Pages : 224 pages
Format : BROCHE
ISBN : 9782265116252

 

Rêves Impies, de M.L.N Hanover

reves impies

Rêves Impies, de M.L.N Hanover (tome 3 de la série La Fille du Soleil Noir, éditions Milady)

Jayné et ses amis sont appelés pour épauler un chercheur à l’hôpital Grace Memorial de Chicago, où travaille Kim. En effet, des patients se mettent à tous faire les mêmes rêves étranges. Et si l’hôpital était possédé ?
Le groupe de Jayné soupçonne qu’un cavalier soit encore en cause, et fera tout pour percer le mystère.
Quitte à libérer un monstre très puissants et surtout très, très énervé.

Ce troisième tome a la particularité d’avoir enfin une intrigue censée. Si jusqu’à présent les deux premiers romans donnaient l’impression de one-shot sans fil conducteur, on a ici le point de départ d’une intrigue plus vaste, comme si l’auteur savait enfin où il voulait aller.
Ce qui est dommage quand on sait que Milady n’ont édité que les 3 premiers tomes de cette série qui en compte 5 au total. Et c’est bien ce que je reproche à ce livre.
L’histoire démarre fort, la mythologie de l’univers créé par M.L.N Hanover s’épaissit, s’enrichit, et surtout devient plus crédible. Les éléments s’installent dans un ensemble et ne constituent plus des morceaux épars de choses sans lien.
Les personnages sont enfin attachants. Jayné, bien que toujours illuminée de déductions sorties de nulle part et toujours prête à se jeter dans la gueule du loup sans réfléchir, prend son rôle de leader à coeur et ne s’en sort pas trop mal. Certains décisions qu’elle prend ne sont pas faciles et on voit que cela lui coûte d’assumer son rôle. A noter qu’on ne sait toujours pas en quoi elle est « La Fille du Soleil Noir ». J’apprécie le fait qu’on ne sache pas toujours de quel côté de la barrière ils se trouvent. Les héros sont-ils toujours des gentils ?
Grâce à cela l’auteur parvient à créer des retournements de situation intéressant qui parviennent à garder l’intérêt du lecteur en éveil.
Or, alors que j’ai trouvé que cet épisode était le meilleur des trois, le roman se termine sur une révélation de la plus haute importance. A tel point que j’ai envie de dire que l’histoire commence ENFIN au moment de cette révélation (qui est à la dernière phrase du livre). Cependant, maintenant que l’histoire commence, elle ne se terminera pas. Du moins pas en version française.
Contrairement à ce que Milady a laissé entendre, La Fille du Soleil Noir n’est pas une trilogie. C’est ce que je pensais quand je me suis procuré d’un seul coup les 3 romans parus. Si j’avais su qu’il y en avait 5 en tout et que les deux derniers ne seraient jamais publiés, je n’aurais pas acheté les trois premiers. C’est d’ailleurs ce que je vous invite à faire, si malgré mes chroniques d’Esprits Impurs et Anges Noirs vous avez envie de commencer la série. ENcore que vu les notes globales et les avis sur internet concernant ces trois tomes, je comprends très bien la raison qui fait que les deux derniers tomes ne seront pas publiés. Mais tout de même ! En achetant les 3 je pensais avoir affaire à une histoire complète, et j’ai surtout l’impression de m’être faite avoir (quand bien même cette série ne casse pas des briques et ne m’a pas procuré un intense moment de lecture).
C’est la première fois que j’invite ouvertement sur ce blog les lecteurs à ne pas acheter un roman, mais je suis d’autant plus indignée quand je vois que Milady ont sorti les trois premiers tomes de la série sous forme d’un fichier numérique estampillé « Intégrale ».
Non.
Juste, non. Ce n’est pas un intégral.
Vous pourrez vous contenter des deux premiers titres car ils ne s’inscrivent clairement pas dans ce que l’on attend d’une série. Mais si vous lisez ce troisième tome, vous serez frustré de voir que l’on vous claque la porte sitôt celle-ci ouverte. Il m’aura fallu 3 tomes pour commencer à véritablement apprécier la série, et quand je commence, on m’empêche de la terminer. Vous voilà prévenus.
A vos risques et périls.

Pour qui : les lecteurs qui ont aimé les premiers tomes et ne verront aucun inconvénient à être frustrés de ne jamais lire la suite et fin.

Les + : une intrigue qui se met enfin en place, des personnages enfin attachants… je n’y croyais pas !

les – : malgré tout certaines péripéties restent un peu grosses et on se dit que Jayné a vraiment une chance insolente.

Infos pratiques
Poche: 352 pages
Editeur : MILADY (4 avril 2012)
Collection : Bit-Lit
Langue : Français
ISBN-10: 2811206817
ISBN-13: 978-2811206819

« Entrées précédentes