La main immaculée, de Anne Bardelli

La main immaculée, de Anne Bardelli (one shot, éditions du Petit Caveau).

La journaliste Marie Costello est chargée par son patron d’enquêter sur le meurtre de plusieurs individus au look gothique. Mais la jeune femme, d’abord enthousiaste, va vite déchanter lorsqu’elle va prendre conscience de l’horreur dans laquelle elle vient de plonger. La curiosité est un très très vilain défaut, et la jeune femme va l’apprendre à ses dépends.

La main immaculée est le premier ouvrage d’Anne Bardelli publié aux Editions du Petit Caveau, mais le troisième que je lis après les deux opus de sa série Léa Bacal.
Ce récit est un one shot et j’y ai trouvé l’auteure plus à l’aise avec ses personnages.
Si on y retrouve les quelques défauts soulevé dans les Léa Bacal (le hasard fait bien les choses et l’héroïne trouve des explications grâce à des morceaux de l’histoire que l’on ne nous a pas raconté auparavant, ce qui rend tout très facile), j’ai passé un bon petit moment à lire ce titre.
Résolument Bit-Lit, l’héroïne a du caractère. C’est conforme à sa profession et ne nous choque pas. Et puis, il faut bien le dire, elle en prend plein la figure ! Cela change, même si pour plus de crédibilité j’aurais laissé quelques dents sur le tapis. Ici l’auteure n’épargne rien à la pauvre Marie et cela fait le sel de cette histoire. On ne peut pas toujours gagner, ce qui marque une nette différence avec la très lisse Léa Bacal.
Si la romance est bien trop rapide à mon goût, elle sert une fin sympathique qui plaira à bon nombre de lecteurs par son côté surprenant. Quelques éléments auraient pu être dosés un peu plus finement, comme les monologues de la meilleure amie qui n’en finit pas de radoter. Mais au fond ce premier roman est tout à fait réussit, divertissant et agréable à lire. Je regrette que Léa Bacal n’ai pas su aussi bien me convaincre.
L’auteur a du potentiel. Affaire à suivre.

Pour qui: les lecteurs qui aiment les aventures de bit-lit et les one shot.

Les +: une héroïne à qui rien n’est épargné, un style fluide et agréable, une fin originale.

Les -: une romance trop forte et trop rapide, certaines actions manquent de finesse.

Infos pratiques
Date de parution : 29 juin 2015
ISBN : 978-2-37342-009-8
Nombre de pages : 194
Illustration de couverture : Erica Petit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s