L’inconnu, de Mélanie Lamare – Opalien T1

L’inconnu, de Mélanie Lamare (tome 1 de la série Opalien, éditions Jets d’Encre)

Une épidémie mortelle ravage le territoire d’Aura. Le seul remède connu face à ce fléau tient en deux mot : Opala Lacrima. Alors, lorsque ce qu’on appelle « la fièvre pourpre » menace de contaminer les pays alentours, les souverains des autres territoires se montrent très intéressés par ce miraculeux produit. Le souverain d’Aura décide alors de les recevoir à l’occasion d’un bal, pour essayer de préserver la paix et éviter que la diplomatie ne s’envenime.

Il n’était pas forcément évident pour un ouvrage de fantasy de passer derrière Rocaille, mon dernier coup de coeur. La barre était forcément très haute et je m’attendais à tout avec ce roman qui est un premier roman. Je dois confesser que le résumé m’a rendu méfiante. En effet, celui-ci est rédigé d’une manière très longue, assez maladroite, et je ne connais pas les Éditions Jets d’Encre. Je suppose que l’autrice a rédigé ce résumé elle-même, et je suis bien placée pour savoir qu’écrire le résumé de son histoire est un exercice très difficile. La tentation de vouloir tout dire y est grande, et il n’est pas facile de dire beaucoup en peu de mots (chacun son truc, si les romanciers savaient « faire court », ils seraient nouvellistes, non ? En tout cas c’est ce que je dis toujours). Je me demandais donc si l’intérieur serait écrit de la même manière que le résumé, ce qui avait de quoi m’effrayer.
Hé bien non. Ouf ! Au contraire ! J’ai été très agréablement surprise par la qualité de la plume à l’intérieur du livre. L’histoire est intéressante, bien qu’elle souffre de quelques écueils propres aux premiers romans.
En effet, l’autrice mélange dans son univers des éléments qui ne vont pas forcément très bien ensemble, ou du moins qui ne sont pas assez légitimés dans son univers. Dans cette ambiance fantasy, on trouve de la magie, des visions, des licornes et… un vaisseau spatial tout droit sorti d’un livre de SF. Selon moi tous ces éléments ne sont pas forcément compatibles et auraient pu être amenés d’une autre manière pour être plus harmonieux avec le style global du livre. Aussi, j’ai été un peu déroutée par le cadre spatio-temporel. En effet, l’autrice nous donne des noms de lieux ou de gens proches de lieux que l’on connaît, ou même totalement venus de notre monde réel, ce qui me rappelle fortement le procédé de Jacqueline Carey dans l’univers de son Kushiel (notre monde mais différent), et dans le même temps des noms et des lieux totalement inventés. Ce qui m’a un peu dérouté à la lecture, mais n’a pas été bloquant.
Globalement, j’ai passé un agréable moment de lecture en lisant L’Inconnu. L’ouvrage n’est pas forcément très original mais il est plaisant à lire. La plume est légère, fluide, et plutôt bien écrite. Toutefois, ne vous y trompez pas : l’essentiel de l’histoire tourne autour des relations sentimentales des personnages. Si bien que j’ai eu d’avantage l’impression de lire une histoire tirée de la collection « Aventures et Passions » de chez J’ai lu, qu’un roman de fantasy à la Jaqueline Carey, justement.
Cela ne m’a pas posé de problème dans la mesure où j’apprécie lire de temps à autre un petit ouvrage « Aventures et Passions » (maintenant vous savez), mais le livre n’est pas présenté ainsi. Nous avons donc bien affaire à de la fantasy sentimentale et féminine, et pas de la fantasy virile et guerrière à la Michel Robert et son Ange du Chaos.
Les lecteurs qui en sont avertis et qui souhaitent ensuite tenter la lecture ne pourront qu’être satisfaits par cet ouvrage. J’ai personnellement pris un certain plaisir à me plonger dans ce livre feuilletonant et bien écrit, c’était ma petite évasion du soir.
D’une certaine façon, je trouve que ce livre n’est pas « marketé » comme il devrait : il laisse voir des éléments qui ne sont pas représentatifs de son contenu. Ne vous fiez donc pas à votre première impression et osez vous plonger dans les pages de ce récit. Vous apprécierez sans doute le voyage. Ses quelques petits défauts donnent un charme certain à ce premier ouvrage.

Pour qui : les lecteurs qui aiment la fantasy féminine et sentimentale.

Les + : une plume agréable à lire, des personnages sympathiques, une histoire divertissante.

Les – : beaucoup d’éléments qui ne s’accordent pas tous ensemble, le cadre spatio-temporel un peu déroutant par moment.

Infos pratiques
Broché : 290 pages
Editeur : Jets d’Encre (1 janvier 2020)
Collection : JE.LITTE.GALE
Langue : Français
ISBN-10 : 2355232180
ISBN-13 : 978-2355232183

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s