Ce monde-ci et l’autre, de Mélissa Restous

Ce monde-ci et l’autre, de Mélissa Restous (one shot, éditions Livresque)

Lisandre et Athénaïs sont des imposteurs. Ils s’invitent dans les réunions mondaines pour mener grand train alors qu’ils ne sont pas de ce monde. Mais cela ne peut pas faire de mal de rêver, non ?
A moins que…
Les deux amis, qui se présentent comme mari et femme, pourraient bien être pris à leur propre piège et se trouver obligé de révéler leurs secrets.

Sur le papier, ce petit one-shot avait tout pour me plaire. J’avais déjà pu lire Mélissa Restous aux éditions du Petit Caveau avec son roman L’inconsolé, dont la lecture m’avait marqué.
L’autrice a récidivé avec ce titre que j’ai beaucoup aimé !
Je m’attendais à un roman d’ambiance et je n’ai pas été déçue. En effet, ce n’est pas l’action qui prime dans ce titre mais bien l’univers et ses personnages. Très versaillaise, l’autrice vous plonge dans l’univers de la noblesse dès le départ et on s’embarque avec elle avec plaisir.
C’est tout ce que j’aime !
L’ensemble du récit est teinté d’une poésie romantico-dramatique qui suinte à travers les lignes. Le propre titre de l’ouvrage est empreinté à Théophile Gautier et j’ai trouvé ce choix de titre extrêmement pertinent.
Parce qu’en réalité, il peut s’appliquer à une foule de choses dans le roman (que je ne peux pas vous dévoiler au risque de spoiler l’intrigue, mais n’hésitez pas à me contacter ou à débattre en commentaires). Tout le récit fait écho à cette triste poésie et il faut noter le très joli travail graphique à l’intérieur du livre qui vient renforcer cette impression de triste amertume.
Très vite, on comprend que les personnages ont tous des choses à cacher. Le livre s’attache à nous révéler leurs secrets au fil de la lecture, de manière subtile et savamment dosée. En effet, nous n’avons pas une cascade de révélations brutes en une seule fois, comme c’est souvent le cas à travers de monologues aussi ennuyeux que faux. Ici, les secrets sont parfois révélés involontairement, ou de manière indirecte. Si bien que tout s’enchaîne de manière fluide et naturelle. Le style de Mélissa Restous est agréable à lire et se déroule facilement.
La nature des secrets en elle-même surprendra. Bien que j’en ai deviné certains, d’autres ont été de véritables surprises et j’ai apprécié les choix retenus par l’autrice, qui arrive à faire passer quelques messages dans son récit.
Comme je le disais plus haut, ce petit roman est avant tout un roman d’ambiance. On sent que l’autrice maîtrise la période qu’elle a choisi et le voyage n’en est que plus agréable.
J’ai beaucoup aimé le duo Athénaïs/Lisandre et cela ne m’aurait pas dérangé de lire d’avantage de péripéties, ou même d’autres histoires dans le passé. Je ne sais si c’est une faiblesse ou le résultat de ma frustration mais j’aurais aimé que le roman soit un peu plus long pour pouvoir développer d’avantage certaines préoccupations soulevées par Athénaïs, notamment. Le personnage de Chogan aurait aussi pu prendre plus de place sans que cela ne soit dérangeant.
Mais peut-être dis-je cela parce que je suis un peu frustrée que le roman soit si court (270 pages). N’en reste pas moins que tout est expliqué, bien dosé, et qu’il ne subiste aucune question sans réponse à la fin. La mission de l’autrice est accomplie.
En fait, la seule chose que je n’ai pas tout à fait aimé dans ce texte est sa fin, peut-être un peu facile, un peu radicale, un peu expeditive. Elle se justifie tout à fait par le contexte de l’époque et par les péripéties mais je l’ai quand même trouvé en-dessous du reste du libre. Peut-être parce que c’est une fin lue et relue dans nombre d’ouvrages et qu’il est toujours plus facile de finir ainsi plutôt qu’autrement (je ne peux pas être plus précise au risque de dévoiler l’intrigue).
Néanmoins, il ne s’agit que d’un goût personnel et cela ne m’a pas empêché de dévorer ce petit livre avec beaucoup de plaisir.
Mélissa Restous est définitivement pour moi une autrice à suivre, une de celles qui écrivent dans le style que j’aime lire et qui, a priori, ne me décevra pas.

Pour qui : les lecteurs qui aiment les romans à l’ambiance forte, les univers de noblesse, d’époque, les révélations et réfléchir sur le monde qui les entoure.

Les + : une ambiance crédible et immersive, un duo de personnages principaux attachants, des révélations bien dosées et qui rythment le récit, une écriture fluide et agréable à lire.

Les – : roman peut-être un peu court, certaines thématiques auraient pu être un peu plus développées, la fin.

Infos pratiques
Éditeur : Livresque éditions (6 janvier 2021)
Langue : Français
Broché : 276 pages
ISBN-10 : 2379602018
ISBN-13 : 978-2379602016

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s