Archives de Catégorie: Fantasy

Poison, de Sarah Pinborough

Poison, de Sarah Pinborough (tome 1 de la trilogie Contes des Royaumes, éditions Milady)

Lorsque le roi repart sur le champ de bataille, Lilith, désormais seule à la tête du royaume, va mener la vie dure à celle qu’elle hait plus que tout : Blanche-Neige. Cette princesse si belle et généreuse qu’elle en est aimée de tous est une menace. Très vite, Lilith en est sûre : Blanche-Neige doit mourir.
Poison revisite le conte de Blanche-Neige.

A première vue ce petit texte a tout pour plaire. Présenté comme une réécriture moderne du conte des frères Grimm, l’accent est mis sur la méchante reine. Il y avait de quoi faire !
Malheureusement, ce qui devait être un fruit acidulé et doux n’est qu’une pomme empoisonnée.
C’est peu de dire que j’ai été déçue à cette lecture. Heureusement elle fut rapide.
C’est simple : tout est cliché dans ce roman. Du prénom de la méchante reine (Lilith) à la personnalité de Blanche-Neige, il n’y a, à mon sens, rien à sauver.
Le texte dégouline de niaiserie et ne revisite rien. La méchante reine est méchante, point. Et tant pis si son acharnement et ses motivations semblent disproportionnées et digne d’une hystérique. La reine est décrite comme jeune et belle, tout comme Blanche-Neige. La seule différence est qu’on nous explique que Blanche-Neige est aimée de tous et pas la reine. En conséquence, la reine décide de semer la terreur pour se faire aimer… sérieusement ? Cela est si peu crédible que rien de ce que fait la reine ne paraît logique. Elle n’est dans le royaume que depuis 4 ans mais avant que l’auteur insiste sur le fait qu’elle est méchante, le lecteur ne s’en rend pas compte. Je l’ai même plutôt appréciée, au début. Alors pourquoi subitement essayer de tuer Blanche-Neige et devenir odieuse avec le peuple ? Elle ne l’était manifestement pas avant. Ce revirement de situation au début du livre est si faible qu’il n’y a aucune crédibilité. Si la reine avait été âgée j’aurais pu comprendre qu’elle en veuille à Blanche-Neige d’être encore jeune et fraîche. Mais là on nous explique qu’elle est tout comme Blanche-Neige, sauf qu’elle est moins aimée… Peut-être parce qu’elle est encore « nouvelle ». Bref, je n’y ai pas cru une seconde.
Le personnage de Blanche-Neige est elle non plus peu crédible. D’abord dépeinte d’une candeur et d’une bonté à vous donner la nausée tant c’est mièvre, elle bascule complètement dans le dernier tiers du roman pour devenir une sorte de succube assoiffée de sexe. Mais… pourquoi ? Rien ne laissait présager cette personnalité. A aucun moment l’auteur n’a introduit des éléments pouvant laisser penser que derrière cette oie blanche se cachait un loup. Le baiser au chasseur ? Bof, et en plus cela arrive tard. Et c’est tout. J’ai l’impression d’avoir compris que Blanche-Neige offre sa virginité au chasseur mais je n’en suis même pas sûre, d’autant plus qu’à la fin du roman elle est présentée comme très expérimentée donc ce n’est pas une fois qui fera la différence.
Le prince est décevant de niaiserie également.
Je m’attendais à une réécriture vraiment moderne, avec des personnages aux préoccupations solides, actuelles. Pourquoi pas une intrigue placée à notre époque ? Ou au moins à l’époque originale mais avec des personnages aux préoccupations de l’époque, mais crédible.
Grosse déception pour ce premier tome. Etant donné le fait que j’ai achet la trilogie d’un coup lors d’une opération numérique, je vais lise la suite. Cela me permettra de voir s’il s’agit d’un accident de parcours ou d’un désintérêt réel pour la plume de cette auteure.

Pour qui : les lecteurs qui aiment les contes et n’ont pas peur de relire une histoire mainte fois exploitée.

Les + : de bonnes idées et une jolie couverture.

Les – : les personnages ne sont pas crédibles, leurs motivations non plus. Le texte est assez insipide et on s’ennuie. La construction du texte semble assez hasardeuse et l’histoire n’a finalement que peu d’intérêt.

Infos pratiques
Broché: 240 pages
Editeur : Bragelonne (21 mars 2014)
Collection : FANTASY
Langue : Français
ISBN-10: 2811211624
ISBN-13: 978-2811211622

Publicités

La Justice de Kushiel, de Jacqueline Carey. Imriel Tome 2

La Justice de Kushiel, de Jacqueline Carey (tome 2 de la série Imriel, éditions Milady)

Après son retour auprès des siens, Imriel retrouve le poids de son héritage. Fils d’une noble du royaume, il va devoir assumer son rôle de proche de la couronne. Cela passe par un mariage arrangé qui va lui déchirer le coeur, alors que celui-ci bat pour la dauphine. Un amour interdit par les conventions, mais que les deux jeunes gens ne parviennent pas à maîtriser. Pourtant, contraint et forcé, Imriel va devoir apprendre à aimer sa femme et à faire de lui ce qu’on attend. Parviendra-t-il à trouver sa place et à entrer dans le moule, lui qui est tant épris de désirs et de liberté… Imriel ne pourra pas se laisser enfermer dans une cage.
Pas sans combattre.

Chaque année je passe l’été en compagnie d’un des pavés de Jacqueline Carey (au moins 800 pages chacun). Après la trilogie de Kushiel, je suis depuis l’année dernière dans la trilogie Imriel, dont La Justice de Kushiel est le tome 2.
Maintenant que les personnages sont installés, on a dans ce tome encore plus d’aventure, et surtout d’amour. Clairement, ce tome met l’accent sur le fameux principe « Aime comme tu l’entends ». On découvre un Imriel maudit, torturé par ses désirs et sa destiné, qui se pose des questions à la fois sur lui-même et sur les autres.
On retrouve ici les personnages du premier tome, et plus généralement ceux de la série Kushiel. Pour mon plus grand bonheur !
Une fois n’est pas coutume, je me suis plongée avec délice dans cet univers que j’ai l’impression de retrouver chaque été comme si je retrouvais de bons amis dans un camping. Les aventures racontées ici sont développées, complexes, mais sans jamais être incompréhensibles. On entre dans la tête des personnages et leurs motivations sont crédibles. Ce monde réécrit par Jacqueline Carey est calqué sur le notre mais avec une ambiance plus médiévale. Le tout saupoudré de sensualité. J’aime beaucoup.
Imriel est un personnage attachant, qui parvient à rendre les autres personnages attachant. On est influencé par ses choix et on finit pas s’émouvoir de tout ce qui le touche.
Au niveau du scénario, l’histoire est longue, si bien qu’il faut beaucoup de temps pour comprendre où l’auteure veut nous amener, mais quand on y parvient, cela semble être un cheminement évident. Comme d’habitude on part de loin mais c’est volontaire, et lorsque le voyage se termine, on aimerait poursuivre encore et encore.
Je suis triste à l’idée qu’il ne me reste qu’un tome à lire. Quitter Imriel l’année prochaine sera aussi déchirant que lorsque j’ai dû quitter Phèdre. Mais encore plus car là je sais qu’il n’y a rien derrière et que je ne le retrouverai pas (Jacqueline Carey a écrit une troisième trilogie qui se déroule plus de 100 ans après celle-ci et n’a pas été traduite en français pour le moment). Cela fait donc 5 ans que cette aventure a commencé pour moi et je me rapproche de la fin avec ce tome de milieu de série. Je me demande comment cela va se terminer et j’aimerais que cela ne finisse jamais.
Jacqueline Carey fait partie de ses auteurs dont j’aimerais égoïstement qu’ils passent tout leur temps à produire des textes, encore et encore, pour le plaisir de m’y plonger.
Si vous avez aimé le style sensuel, immersif et efficace des précédents opus, vous aimerez encore plus celui-ci, qui est encore plus émouvant et romantique. Je vous défie de ne pas avoir les larmes aux yeux au moins une fois, et de ne rien ressentir à la lecture de ce titre.
Une fois de plus, Jacqueline Carey nous offre un véritable bijou de littérature. Un de ces romans plein de personnages qui vous toucheront et que vous n’oublierez jamais.

Pour qui : les lecteurs qui ont au moins lu le tome 1, ceux qui aiment les personnages forts, les intrigues extraordinaires, les cours et royaumes, le pouvoir et la sensualité.

Les + : des personnages marquants, un roman dans la continuité des précédents, un style toujours aussi immersif et efficace, une intrigue incroyablement complexe et simple à la fois

Les – : l’histoire est peut-être un peu longue à se mettre véritablement en place.

Infos pratiques
Poche: 918 pages
Editeur : Milady (22 janvier 2016)
Collection : FANTASY
Langue : Français
ISBN-10: 2811216472
ISBN-13: 978-2811216474

« Entrées précédentes