Archives des étiquettes : blake

Emeutes, de Jeff Balek

Emeutes

Emeutes, de Jeff Balek (épisode 5 du feuilleton numérique Le Waldgänger, éditions 45min)

Blake se prépare pour le combat final. La situation critique à Yumington peut exploser à tout moment. Il faut faire vite, être précis. Ne pas rater son coup.

Le moins qu’on puisse dire est que cet épisode est explosif ! Ça bouge à Yumington et dans l’intrigue. En fait, on peut même dire que ça sent le début de la fin pour Blake et compagnie.
Cet épisode est certainement le plus riche en révélations de la série. L’auteur consent enfin à nous en apprendre plus sur son héros, sa nature et ses « pouvoirs ». On sait enfin où classer Blake sur l’échelle des supers-vilains.
Mais l’est-il pour autant ?
Là est toute la question. Si la fin justifie les moyens, on peut se demander de quel côté de la balance se situe notre héros. Et si finalement, ils n’étaient pas « tous pourris » ?
La plume toujours efficace de l’auteur nous amène à nous poser des questions sur Blake, et à y répondre.
On regrettera toutefois la facilité avec laquelle Blake parvient à ses fins. Trouver du matériel de point et équiper un QG comme une Bat Cave, le tout sans se faire remarquer, ou encore parvenir à rassembler des chefs de gangs ennemis depuis la nuit des temps du jour au lendemain sans le moindre heurt… j’ai moins cru à cette partie, même si je comprends qu’il fallait s’obliger à garder un volume de texte plus ou moins équivalant d’un épisode à l’autre (ce qui suppose d’accélérer certains points trop longs à développer).
Et que dire de la fin de cet opus ? Sans rien laisser présager de l’épisode final, il ne peut qu’inciter à continuer la lecture pour enfin connaître le dénouement.
Une apothéose en perspective. L’impatience me dévore. Je vous laisse, je retourne à ma lecture !

Pour qui : Les lecteurs qui ont lu les précédents épisodes.

Les + : Un style rythmé, un scénario pêchu, un héros charismatique…

Les – : Des actions survolées qui rendent les faits trop faciles.

Infos pratiques 
Format : Epub
Pages : 81

Publicités

Le visible et l’invisible, de Jeff Balek

le-visible-et-linvisible

Le visible et l’invisible, de Jeff Balek (épisode 4 du feuilleton numérique Le Waldgänger, éditions 45min)

Des réponses. Voilà ce que veut Blake. Encore et toujours. Quelle que soit la manière, quelle que soit la méthode. Quel qu’en soit le prix.

Quatrième épisode. Quatrième fois que l’on retrouve Blake. Presque la dernière ligne droite.
Les rebondissements vont bon train dans cet opus qui retrouve un nouveau souffle après le légèrement plus calme Manipulations (épisode 3). La mort reste très présente dans cet épisode et certains vont en faire les frais.
Je ne vais pas revenir sur le style, toujours aussi soigné et percutant. Il n’y a rien à en dire si ce n’est que l’auteur maîtrise toujours sa plume et propose un voyage corrosif dans les rues de La Ville. Cette ville sombre et meurtrière qui vous prend dans ses bras sans vous lâcher, presque jusqu’à vous étouffer.
Ici l’intrigue se dévoile, on entrevoit quelques réponses. Blake se pose beaucoup de questions mais commence à comprendre, à remettre de l’ordre dans sa tête et dans sa vie.
Son compagnon Hasvérus, si mystérieux jusque-là, se dévoile lui aussi. Il était temps parce qu’on allait commencer à se lasser de ses incessantes énigmes et à ses reports de révélation.
Dans l’épisode précédent, Balek nous livrait de timides informations. Ici, le parti pris est d’en fournir d’avantage et de bien plus fracassantes. Certes, le scénario s’assombrit encore et devient plus épais qu’une marée noire, mais on entrevoit des pistes, à défaut de savoir comment tout cela va se terminer.
L’auteur en dévoile également plus sur la fameuse Clé, celle potentiellement à l’origine de tout. Un point de vue intéressant mêlant physique et surnaturel.
Ce quatrième épisode est donc dans la lignée des premiers et les fans ne seront pas déçus.

Pour qui : Les lecteurs qui ont lu le premier volet de la série, sans quoi l’intrigue ne sera pas accessible.

Les + : Un style rythmé, un scénario pêchu, un héros charismatique…

Les – : C’est très rare, mais on n’a rien à signaler de ce côté.

Infos pratiques

Fichier : Epub.
Pages : 89