Archives des étiquettes : Dawn Cook

Vérité Perdue De Dawn Cook

Vérité Perdue, de Dawn Cook (tome 4 de la tétralogie Véritééditions Milady)

Roman coup de coeur !

 

Depuis plusieurs mois, Alissa a d’étranges visions la nuit. Elle voit dans ses rêves une certaine Silla, Maître en devenir parmi les exilés de la forteresse.
Si au départ Alissa pensait qu’il s’agissait de simples rêves, de plus en plus de faits l’amènent à penser que ce ne sont pas d’ordinaires visions mais bel et bien des contacts avec les Maîtres perdus. Après avoir obtenu l’autorisation de Talo-Toecan, dernier Maître de la forteresse, Alissa part en quête de toute cette population oubliée de l’autre côté du monde, sur une île au-delà de l’horizon. Ces fidèles alliés l’accompagnent et leur présence sera vitale pour la jeune femme qui va découvrir que derrière un joli monde peut se cacher d’horribles individus.
Alissa sera très vite en grand danger alors qu’elle n’a même pas conscience de tout ce qu’elle peut perdre. L’amour, l’amitié, et pire encore… La vie.

 

Dans notre chronique de Vérité Oubliée, le tome précédent, nous nous attentions à une fin intéressante mais nous étions encore loin du compte.
Rarement un livre nous aura procuré autant d’émotions. Ce final, préparé par les trois précédents opus, est tout simplement une véritable apothéose. Avec lui se résolvent tous les problèmes de l’histoire, les personnages sont enfin à leur place et Alissa prend enfin l’étoffe d’une héroïne épique, loin de ses débuts mièvres et agaçants.
Dans ce tome, Dawn Cook nous donne à voir les différentes facettes des personnages, leurs faiblesses, leurs forces, leur vraie nature.
De ce fait le lecteur passe par une impressionnante palette d’émotions. On sourit, on a peur, on s’inquiète, et on pleure aussi. Emportés dans le flots de sentiments purs et simples, pris par la force du style fluide et de l’intrigue tenace. Vérité Perdue est un roman qui nous transporte et nous fait voyager de la première à la dernière ligne dans une atmosphère singulière et propre à la série. Le roman est sans doute le plus dynamique de la tétralogie et ne laisse aucun temps mort, allant parfois même un peu trop vite, notamment lorsqu’Alissa doit enfin rendre son verdict au sujet de ses prétendants et son futur mariage. De ce côté, même si le suspense n’est pas vraiment de mise, on regrette que ce qui alimente l’intrigue des trois précédents tomes se trouve résolu en quelques pages au milieu du dernier.
Malgré cela, cette étape est loin d’être la dernière dans la vie de la jeune magicienne et bien d’autres épreuves l’attendent. Là où le roman est une fois de plus très bon, c’est dans son scénario qui va de rebondissements en coups de théâtre, de surprises en découvertes. Nous découvrons notamment la terrible Keribdis, femme de Talo-Toecan et redoutable manipulatrice. Son apparition, redoutée par certains personnages, constitue dans ce final le fil conducteur de toutes les choses.
Mais en ce qui concerne le noyau des personnages Alissa, Strell, Lodesh, Conen-Neute, Talo-Toecan et même Redal-Stan, Dawn Cook les fait vivre d’une main de Maître (on peut le dire sans mauvais jeu de mot). Ses personnages sont si attachants que se séparer d’eux à la fin du roman est une véritable déchirure. Nous avons été capturé dans l’univers fascinant de l’auteur, pris dans les filets de cette civilisation de Rakus, impitoyable et si fragile… Une sensation que nous avons rarement éprouvé au fil de nos lectures et qui nous a laissé en proie à de fortes émotions et le profond regret de voir cette série s’achever.
Est-il encore utile de nous étendre sur cet ouvrage qui nous a scotché de bout en bout ? Quand il n’y a rien de plus à dire que le meilleur, et rien de plus à faire que savourer, autant laisser planer l’instant pour essayer d’en profiter encore un peu, comme un doux rêve duquel on ne voudrait pas s’éveiller.

 

C’est donc tout naturellement que Vérité Perdue est classé comme un coup de coeur.

 

Pour qui : Les lecteurs qui ont aimé les premiers tomes. Ce tome ne peut pas être lu indépendamment des premiers.

 

Les + : Un tome riche en rebondissements, un final haletant et sans temps mort, des personnages attachants, le livre nous transporte de la première à la dernière ligne et nous fait traverser une palette d’émotions. Le scénario est bien ficelé, sans incohérence, et il est difficile de fermer l’ouvrage à la fin. C’est avec un pincement au coeur que l’on dit au revoir à tous les personnages de cette fabuleuse saga romanesque.

 

Les – : Le choix du prétendant se fait un peu rapidement à notre goût, nous qui avons attendu 3 tomes pour en arriver là.

 

Infos pratiques :

 

Poche: 512 pages
Editeur : Milady (24 septembre 2010)
Collection : Fantasy
Langue : Français
ISBN-10: 2811204113
ISBN-13: 978-2811204112

 

Vérité Oubliée De Dawn Cook

 

Vérité Oubliée, de Dawn Cook (tome 3 de la tétralogie Véritééditions Milady)

Alissa poursuit son apprentissage afin de devenir un Maître accompli. Cependant, l’une des leçons va très mal tourner. Tandis qu’elle apprend avec Talo-Tohecan les rouages des lignes temporelles, la jeune fille va se retrouver propulsée dans la forteresse près de 400 ans en arrière. A cette époque, la Forteresse grouillait de vie. Alissa va découvrir un monde à l’opposé du sien, avec beaucoup d’avantages mais aussi pas mal d’inconvénients. A quoi bon vivre dans un univers grandiose si Strell n’est pas avec elle ? Très vite une question se pose : pourra-t-elle rentrer chez elle ? Alissa doit très vite trouver une solution à ce problème car petit à petit la jeune fille retourne à l’état sauvage… et se sera bientôt irréversible.

Après avoir lu les deux premiers tomes de cette série, nous abordons le troisième en pensant qu’ils seront comme les précédents : Bien, bon, mais à qui il manque l’étincelle qui en ferait un livre au-dessus du lot.
Pourtant, ce livre est bel et bien au-dessus du lot. Incontestablement le meilleurs des trois premiers. Ici vont se succéder actions, émotions et faits marquants. La seconde partie de la série est bien plus animée que la première.
Dans ce tome, Alissa retourne donc 400 ans en arrière, à l’époque où la forteresse était animée. Terminé la galerie de personnages restreinte et les temps morts. Ici nous allons découvrir la vie à la forteresse, d’anciens Maîtres et beaucoup de choses sur le passé de Lodesh.
Avec cette histoire rondement menée, le présent et le passé s’entremêle, chaque période apportant réponses et progrès à l’autre. Le scénario est extrêmement bien trouvé, il fallait y penser !
Ce troisième tome se permet également d’entrer plus dans les détails du fonctionnement de l’esprit des Maîtres et des élèves. L’univers de Dawn Cook prend de l’épaisseur et de l’assurance. Il faut dire que c’est une très bonne chose de vivre un peu d’animation dans ce tome, les deux précédents laissant une sensation de solitude aux personnages et au lecteur. Avec ce troisième opus, on en apprend également plus sur les motivations des Maîtres. Sont-ils vraiment les êtres sages que l’on nous décrivait dans les premiers épisodes ? Pas sûr. Pas sûr non plus que la faim justifie toujours les moyens. Dawn Cook s’appuie également sur de vraies connaissances scientifiques pour justifier les pouvoirs des différents protagonistes, et c’est plutôt convainquant.
La lecture est toujours aussi plaisante car le style est fluide, sans lourdeur.
Côté personnages, Vérité Oubliée met totalement de côté le personnage de Strell même si la fin du roman lui donne un rôle primordial. Il reste le fil conducteur du récit et d’Alissa à travers les âges. Le travail effectué sur ce personnage est donc efficace. De son côté, Lodesh acquiert une sympathie indéfectible. Loin d’être l’agneau innocent que l’on nous décrivait dans les précédents tomes, il se révèle en fait être un fin calculateur, mené par ses émotions et sa passion dévorante pour la jeune Alissa. Il est clairement le personnage central du récit et l’on s’attache à lui malgré ses actions. Le couple Alissa/Lodesh prend du sens et devient ambigu, la jeune fille ne sachant pas toujours sur quel pied danser. Un peu en retrait, elle subit les actions plus qu’elle ne les dirige et cela nous fait un peu respirer, nous sommes moins agacé par ses réactions parfois futiles.
Mais la véritable révélation du tome est celle de Connen-Neute. Ce personnage jusqu’alors secondaire, et presque transparent prend ici une toute autre dimension. L’histoire se déroule à son époque et on le voit évoluer jusqu’à devenir le personnage connu des autres tomes. Mais le roman laisse présager un rôle important dans l’ultime épisode de la saga.
En bref, nous pouvons dire que ce tome est la révélation de la série qui pouvait jusqu’à présent sembler un peu plate. Vérité Oubliée relance l’intérêt et promet un final des plus intéressants.
A suivre avec Vérité Perdue, l’ultime tome de la série Vérité.

Pour qui : Les lecteurs qui ont aimé les premiers tomes. Ce tome ne peut pas être lu indépendamment des premiers.

Les + : Un tome vraiment intéressant, plein d’action et d’émotion. L’univers prend de l’épaisseur, les personnages aussi. L’ensemble du scénario mêle le passé et le présent (qui est donc le futur) avec brio. C’est intelligent, bien mené et bien écrit. Bref, le meilleur tome de la série pour l’instant. Vérité Oubliée promet un très beau final.

Les – : Le tome ne peut pas être lu indépendamment des premiers sinon il perd tout son intérêt.

Infos pratiques :

Poche: 542 pages
Editeur : Milady (20 août 2010)
Collection : Fantasy
Langue : Français
ISBN-10: 2811203761
ISBN-13: 978-2811203764

« Entrées précédentes