Archives des étiquettes : episode 1

Kill Them All, de Jean Vigne – Givre 1

killthemallKill Them All, de Jean Vigne (épisode 1/6 du feuilleton Givre, aux éditions du Petit Caveau)

Les sous-sols de la capitale sont le théâtre d’horreurs sans nom ce soir. Des adolescents se font agresser, des policiers sauvagement assassiner et une jeune fille échappe à des monstres inconnus…
Il se passe quelque chose. Mais quoi ?
Envoyée sur place pour enquêter, Ange ne ménagera pas ses efforts pour venir à bout de cette terrible menace. Mais contre qui, ou quoi se bat-elle, au juste ?
Les réponses pourraient ne pas lui plaire, et lui coûter cher.

Cette histoire a été initialement publiée dans le recueil Un Chasseur à Paris, publié en 2013 aux éditions Rebelle. Elle fait ici l’objet d’une réédition et s’inscrit désormais dans la ligne d’un feuilleton numérique en six épisodes à paraître aux éditions du Petit Caveau.
Fidèle à lui-même, ce récit nous plonge dans ce que Jean Vigne sait faire de mieux : on retrouve une intrigue avec un personnage féminin central au lourd passé et au caractère bien trempé (magnifiquement illustré en couverture par Mina M.), une enquête pleine de monstres sanguinaires, le tout au 36 quai des Orfèvres.
J’ai, comme souvent avec cet auteur, beaucoup aimé. L’histoire est prenante, le décor bien planté (le texte se plaçait initialement dans un recueil qui devait avoir pour décor la capitale française).
Ce premier épisode esquisse les contours d’une série pleine de révélations et de rebondissements. J’ai beaucoup aimé le personnage d’Ange et de celui de Lord Duvaldelacour, ils promettent une intrigue intéressante pour la suite de la série car beaucoup d’éléments sont lancés dans ce premier tome, pour ce que l’on devine une suite palpitante.
Je suis très curieuse de voir ce que nous réserve l’auteur et surtout d’en savoir plus sur cette nouvelle héroïne au look inimitable.
Le style du texte est comme toujours agréable à lire, descriptif comme il faut et immersif. On plonge au coeur des catacombes et des lieux parisiens avec facilité. Je n’ai pas eu de mal à imaginer le panthéon alors que je n’y ai jamais mis les pieds. L’auteur ne fait pas que citer des rues et des arrêts de métro pour donner l’impression de situer son histoire. Des ambiances sont installées par des moyens plus subtils, ce qui nous plonge au coeur des événements.
En outre, la taille de cet épisode est assez conséquent (une centaine de pages dans le roman papier publié chez Rebelle), ce qui nous laisse le temps d’entrer dans l’univers, l’histoire, et de nous attacher aux personnages.
Le seul reproche que j’aurais à faire est que j’ai eu un peu de mal à me représenter certains protagonistes, notamment Virgin et Valentin, à cause de leurs prénoms proches et des dialogues introductifs un peu déroutant. Malgré cela, j’ai poursuivi ma lecture et les pièces du puzzle se sont correctement mises en place au bout de quelques pages.
J’ai hâte de lire la suite et ne manquerai pas de me procurer cette série en papier lorsqu’elle sera disponible, non seulement pour la qualité du texte mais aussi pour celle, encore plus flagrante, de la couverture.

Pour qui : Les lecteurs qui aiment les histoires rythmées se passant en France, les histoires de monstres et les héroïnes au caractère bien trempé. Pour ceux aussi qui aiment le style de cet auteur.

Les + : J’apprécie toujours quand le théâtre des événements se passe en France. L’héroïne au caractère fort est convaincante, et s’inscrit dans la lignée des autres héroïnes des titres de cet auteur. Beaucoup de pistes lancées dans ce premier épisode où le décor et les personnages sont bien posés. Un plaisir à lire.

Les – : Quelques confusions dans les prénoms dans l’introduction de certains personnages, et il m’a sembler relever quelques incohérences dans une des scènes qui se déroule dans les catacombes (moment de groupe avec une caméra, pour ne pas spoiler) J’irgnore si cela aurait pu être corrigé dans la version sortie aux éditions du Petit Caveau.

Infos pratiques
Date de parution : 25 janvier 2017 (version numérique)  (version papier courant été 2017)
ISBN : à venir
Illustration de couverture : Mina M.

Nekromantia, épisode 1, Le Bouclier Magique, de Rose Berryl

Nekromantia - Le bouclier magique - Episode 1Le Bouclier Magique, de Rose Berryl (épisode 1 du feuilleton numérique Nekromantia, CKR Editions)

Il y a bien longtemps, dans un l’univers du Grand Monde, s’est déroulé un combat épique entre un jeune sorcier nommé Esklaroth et la reine des Ténèbres Melena.
Depuis, le monde vit des heures sombres. En dépit de la volonté des peuples à se relever, les choses ne sont pas si simples.
Et le bouclier magique censé servir de protection semble de moins en moins efficace. Que se passera-t-il si les ennemis parviennent à l’anéantir et passer à travers ?

J’ai découvert Rose Berryl il y a une petite dizaine d’année au moins, bien avant la création de se blog, dans un festival de fantasy en Belgique.
Si j’ai depuis oublié le nom exact du festival, je me souvenais en revanche de sa saga littéraire Damenndyn, car à l’époque je lisais beaucoup de fantasy. Et puis un premier tome bien apprécié, l’auteur, qui en a pourtant publié plusieurs autres, a disparu de l’actualité littéraire.
Jusqu’à cette année où on a pu la retrouver notamment aux Editions du Petit Caveau avec une nouvelle série, puis dès janvier 2016 chez CKR Editions avec ce tout nouveau feuilleton numérique.
Si je vous parle de la série Damenndyn, que je n’ai pas chroniqué sur ce blog car lue bien avant sa création, c’est parce que Nekromantia se déroule dans le même univers mais longtemps avant les événements de Damenndyn.
Cela ravira tous les lecteurs qui avaient aimés à l’époque cette saga de fantasy plutôt bien construite et agréable à lire.
Je me suis donc plongée dans ce nouveau récit avec le plaisir de redécouvrir une plume dont je me souvenais uniquement de l’impression positive qu’elle m’avait laissée.
L’univers est toujours le même, effectivement. On plonge ou replonge vite dans un environnement peuplé de créatures étonnantes et de magie.
Ce premier épisode, s’il est court comme l’exigent les feuilletons, permet toutefois de bien cerner les motivations de chacun et la situation générale de l’histoire que nous nous apprêtons à découvrir.
Ici, des personnages apparaissent déjà comme des figures principales, et on se doute qu’elles auront fort à faire pour la suite. L’essentiel du texte nous décrit une scène de bataille, de jeu du chat et de la souris entre les deux côtés de la force : le bien et le mal.
La plume fluide et délicate de Rose Berryl nous entraîne dans un univers où la justesse des mots ne rend jamais le texte enfantin. S’il peut se montrer grave, le texte n’est jamais « nunuche ». En dépit de l’impression de texte pour enfant qu’il peut dégager, il peut tout à fait être lu et apprécié par des adultes. D’autant plus que le cliffhanger donne envie de lire la suite.
Cette entrée en matière rythmée parvient donc à remplir son rôle en présentant les protagonistes, l’univers, et en donnant envie de lire la suite.
Si vous aimez les histoires trépidantes et les textes de qualité, lancez-vous dans la lecture de cette nouvelle série prometteuse.
Le Bouclier Magique arrive dans vos liseuses dès le 23 janvier 2016.

Pour qui : Les lecteurs qui aiment les feuilletons numériques, les univers de fantasy et les histoires rythmées.

Les + : Une plume fluide qui retranscrit avec précision des scènes rythmées et des éléments magiques originaux, des personnages attachants, et un cliffhanger qui donne envie de lire la suite.

Les – : Je n’aurais pas été contre quelques pages supplémentaires.

Infos pratiques
Collection : Rubis
Format : Numérique
ISBN : 978-2-924664-00-1
Nombre de pages : 42
Date de parution : 23 janvier 2016