Archives des étiquettes : Jabirah

Cinq Pas sous Terre 6 – Attraction Solaire, de Vanessa Terral

Refus

Attraction Solaire, de Vanessa Terral (épisode bonus du feuilleton Cinq Pas Sous Terre, éditions du Petit Caveau)

Muriel revient à Toulouse pour une ultime mission.

Attention Spoiler dans cet article. Si vous n’avez pas lu le feuilleton, n’allez pas plus loin.

Voici venu l’épisode bonus du feuilleton numérique Cinq Pas Sous Terre de Vanessa Terral. L’ultime épisode d’une série commencée il y a plusieurs mois en numérique et qui, devant son succès, s’est vue offrir une adaptation papier de fort belle qualité (rien que pour cela, elle vaut le coup d’être achetée).
Pour rappel, les lecteurs du feuilleton avaient pu choisir, à travers un sondage, le contenu de la nouvelle bonus. Comme le thème retenu par les lecteurs a été « Une romance entre Jabirah et Muriel », l’auteur s’y est essayé. Avec beaucoup de réussite, selon moi.
J’avais un peu peur du résultat que pouvait donner un sondage où l’auteur exécuterait la stricte volonté des lecteurs. Le choix des thèmes était intéressant car il y avait une grande diversité et toutes sortes de scénarii possibles. Pour autant, les lecteurs ont choisi de rester dans quelque chose d’assez classique qui est la romance.
J’avais peur, disais-je, de ressentir à travers le texte le choix premier de Vanessa Terral. Je ne sais pas ce qu’elle aurait choisi si elle s’était écoutée, mais j’avais peur que le texte reflète un manque de motivation, ou même tout simplement d’inspiration face à un exercice imposé. Ce ne fut pourtant pas du tout le cas.
J’ai même trouvé qu’il s’agissait du contraire. Cet épisode est profond (sans mauvais jeu de mots) et il m’a semblé qu’il était le plus complet des six. Vanessa ne s’est pas contentée de raconter une banale scène d’amour entre les deux héroïnes, elle y a tissé tout un contexte autour. L’histoire est en effet une histoire entière et différente du reste du feuilleton où l’action se découpait en cinq parties. L’épisode est par conséquent plus long, également. Pour autant, il est toujours aussi agréable de parcourir la ville de Toulouse et de plonger dans la complexité des émotions féminines. Les morts sont-ils comme les vivants ? Où s’arrête l’humanité et où commence la monstruosité ? De quels symboles Muriel et Jabirah sont-elles le reflet ?
Le texte pose ce type de question et y répond, apportant dans le même temps une vision nouvelle du vampire.
Le style de Vanessa Terral est quant à lui toujours aussi recherché, mêlant descriptions, actions et dialogues avec une précision photographique, sans jamais être lourd ou lent. Le rythme global du récit se tient bien, est aussi palpitant que le cœur de Muriel et aussi énergique que Jabirah.
Attraction Solaire écrit donc la phrase final d’un récit dont on se souviendra à bien des égards.

Pour qui : Les lecteurs qui aiment les histoires originales de vampires, ainsi que les histoires à une échelle plus locale (ici Toulouse).

Les + : Un vrai plaisir de lecture, du début à la fin le style rythmé nous entraine dans les rues de Toulouse pour une ultime mission pleine d’émotions fortes. Les personnages principaux sortent de l’ordinaire, et leur caractère bien trempé fera que l’on se souviendra d’elles longtemps. L’histoire de départ a été particulièrement bien englobée dans un contexte et toute la trame tissée autour du défi d’origine tient la route. Une fin digne de la série.

Les – : Les âmes, les esprits, les vampires et le sang, le mythe vampirique, bien qu’original, est exposé de manière un peu complexe. Attention à rester bien concentré durant les explications pour ne rien louper et comprendre jusqu’au bout.

Infos pratiques
Publication :
11/12/2013
Langue : Français
Éditeur : éditions du Petit Caveau
ISBN :  978-2-919550-74-6

Cinq pas sous terre 2 – Mille éclats de colère, de Vanessa Terral

Refus

Mille éclats de colère, de Vanessa Terral (épisode 2 du Feuilleton Cinq Pas sous Terreéditions du Petit Caveau)

Muriel et sa « familière » Jabirah arrivent sur les lieux de l’affrontement qui se prépare. L’ennemi de l’enjôleuse d’âmes est sur là. Mais tout pourrait ne pas se passer comme prévu.

Attention, cette chronique contient des spoilers.

On retrouve donc ce feuilleton après son premier épisode, En Travers de la Gorge.
L’histoire suit son cours puisque Jabirah est toujours dans une phase d’apprentissage. Elle découvre sa nouvelle nature ainsi que les conditions de son retour.
Dans cette partie, on en apprend plus sur les personnages. Muriel, Jabirah, l’ennemi que l’on retrouve enfin en pleine église… La psychologie du trio se développe. C’est dans ces personnalités que se poursuit l’originalité du texte. Personnellement, c’est la première fois que je lis une héroïne homosexuelle. Cette particularité ne manque pas de donner du piment au récit lorsque que, sans trop de surprise, Jabirah se rend compte que Muriel est à son goût.
J’apprécie ce texte pour ce qu’il nous offre de nouveau et d’inhabituel. En revanche je dois avouer que j’ai un peu de mal à accrocher avec le caractère de l’héroïne, désinvolte et revêche, à la limite de la vulgarité par moments. J’ai parfois l’impression de me retrouver au milieu d’une citée. En cela j’adhère moins qu’à l’héroïne de Marika Gallman dans son feuilleton Bad Moon Rising. Ce n’est qu’une question de goût et chaque lecteur saura apprécier ses deux héroïnes très différentes et pourtant aussi singulières.
Autre point qui m’a ennuyé dans le titre (ce qui est dommage), c’est qu’à vouloir trop ancrer le texte dans la réalité, on perd des lecteurs. Quand je dis « perdre » j’entends plutôt « égarer ». Le texte se situe dans la ville rose, Toulouse, ville où je n’ai pour ma part jamais mis les pieds. C’est pour cette raison que les multiples détails de situation (remonter telle rue, passer sur la place untel, longer l’église truc) ne me parlent pas du tout. Je comprends que ce type de détail flattera les lecteurs du cru, mais cela peut égarer les lecteurs tels que moi qui ne peuvent absolument pas se représenter les scènes et leur subtilité.
Enfin, au sujet du scénario global de cet épisode, on peut dire qu’il est bien mené. Surtout le cliffhanger qui ne pourra que vous tenir en haleine jusqu’au prochain épisode. L’arrivée d’un nouveau personnage amène un souffle supplémentaire (si je peux dire) et c’est avec une grande curiosité que j’ai terminé ma lecture.
En définitive, Cinq Pas Sous Terre est un feuilleton très différent de BMR, mais j’ai envie d’écrire que les deux se complètent très bien. Les deux sont si différents l’un de l’autre qu’ils sont agréables à lire chacun à leur manière, même si l’on ne peut s’empêcher de les comparer. Le charme traditionnel s’oppose à une originalité captivante. Ne sont-ce pas là les meilleures descriptions de ces deux héroïnes ?

Pour qui : Les lecteurs qui aiment les feuilletons numériques à tendance féminines.

Les + : L’originalité des choix scénaristiques et des personnalités des personnages.

Les – : Trop d’indications spatiales précises m’ont égarées au sein même d’une ville où je n’ai jamais mis les pieds.

Infos pratiques
Pages :
18
ISBN :
978-2-919550-48-7

« Entrées précédentes