Tag Archives: joscelin

La Justice de Kushiel, de Jacqueline Carey. Imriel Tome 2

La Justice de Kushiel, de Jacqueline Carey (tome 2 de la série Imriel, éditions Milady)

Après son retour auprès des siens, Imriel retrouve le poids de son héritage. Fils d’une noble du royaume, il va devoir assumer son rôle de proche de la couronne. Cela passe par un mariage arrangé qui va lui déchirer le coeur, alors que celui-ci bat pour la dauphine. Un amour interdit par les conventions, mais que les deux jeunes gens ne parviennent pas à maîtriser. Pourtant, contraint et forcé, Imriel va devoir apprendre à aimer sa femme et à faire de lui ce qu’on attend. Parviendra-t-il à trouver sa place et à entrer dans le moule, lui qui est tant épris de désirs et de liberté… Imriel ne pourra pas se laisser enfermer dans une cage.
Pas sans combattre.

Chaque année je passe l’été en compagnie d’un des pavés de Jacqueline Carey (au moins 800 pages chacun). Après la trilogie de Kushiel, je suis depuis l’année dernière dans la trilogie Imriel, dont La Justice de Kushiel est le tome 2.
Maintenant que les personnages sont installés, on a dans ce tome encore plus d’aventure, et surtout d’amour. Clairement, ce tome met l’accent sur le fameux principe « Aime comme tu l’entends ». On découvre un Imriel maudit, torturé par ses désirs et sa destiné, qui se pose des questions à la fois sur lui-même et sur les autres.
On retrouve ici les personnages du premier tome, et plus généralement ceux de la série Kushiel. Pour mon plus grand bonheur !
Une fois n’est pas coutume, je me suis plongée avec délice dans cet univers que j’ai l’impression de retrouver chaque été comme si je retrouvais de bons amis dans un camping. Les aventures racontées ici sont développées, complexes, mais sans jamais être incompréhensibles. On entre dans la tête des personnages et leurs motivations sont crédibles. Ce monde réécrit par Jacqueline Carey est calqué sur le notre mais avec une ambiance plus médiévale. Le tout saupoudré de sensualité. J’aime beaucoup.
Imriel est un personnage attachant, qui parvient à rendre les autres personnages attachant. On est influencé par ses choix et on finit pas s’émouvoir de tout ce qui le touche.
Au niveau du scénario, l’histoire est longue, si bien qu’il faut beaucoup de temps pour comprendre où l’auteure veut nous amener, mais quand on y parvient, cela semble être un cheminement évident. Comme d’habitude on part de loin mais c’est volontaire, et lorsque le voyage se termine, on aimerait poursuivre encore et encore.
Je suis triste à l’idée qu’il ne me reste qu’un tome à lire. Quitter Imriel l’année prochaine sera aussi déchirant que lorsque j’ai dû quitter Phèdre. Mais encore plus car là je sais qu’il n’y a rien derrière et que je ne le retrouverai pas (Jacqueline Carey a écrit une troisième trilogie qui se déroule plus de 100 ans après celle-ci et n’a pas été traduite en français pour le moment). Cela fait donc 5 ans que cette aventure a commencé pour moi et je me rapproche de la fin avec ce tome de milieu de série. Je me demande comment cela va se terminer et j’aimerais que cela ne finisse jamais.
Jacqueline Carey fait partie de ses auteurs dont j’aimerais égoïstement qu’ils passent tout leur temps à produire des textes, encore et encore, pour le plaisir de m’y plonger.
Si vous avez aimé le style sensuel, immersif et efficace des précédents opus, vous aimerez encore plus celui-ci, qui est encore plus émouvant et romantique. Je vous défie de ne pas avoir les larmes aux yeux au moins une fois, et de ne rien ressentir à la lecture de ce titre.
Une fois de plus, Jacqueline Carey nous offre un véritable bijou de littérature. Un de ces romans plein de personnages qui vous toucheront et que vous n’oublierez jamais.

Pour qui : les lecteurs qui ont au moins lu le tome 1, ceux qui aiment les personnages forts, les intrigues extraordinaires, les cours et royaumes, le pouvoir et la sensualité.

Les + : des personnages marquants, un roman dans la continuité des précédents, un style toujours aussi immersif et efficace, une intrigue incroyablement complexe et simple à la fois

Les – : l’histoire est peut-être un peu longue à se mettre véritablement en place.

Infos pratiques
Poche: 918 pages
Editeur : Milady (22 janvier 2016)
Collection : FANTASY
Langue : Français
ISBN-10: 2811216472
ISBN-13: 978-2811216474

Publicités

L’Héritier de Kushiel, de Jacqueline Carey

imriel tome 1 l heritier de kushielL’Héritier de Kushiel, de Jacqueline Carey (tome 1 de la trilogie Imriel, éditions Milady)

Plus de 7 ans se sont écoulés depuis que Phèdre a adopté Imriel à la fin de ses aventures. Le garçon sera bientôt un homme, et l’heure est venue pour lui de découvrir la vérité sur ce qu’il est.
Une fabuleuse quête s’ouvre alors à lui : la quête de soi.

J’ai retrouvé avec bonheur dans ce pavé de 955 pages tout ce que j’aimais dans la trilogie Kushiel : l’écriture immersive de Jacqueline Carey imprégnée de fantasy médiévale, les références à des lieux existants (il suffit de regarder la carte en début d’ouvrage pour comprendre), les intrigues, les personnages que l’on a connu dans la première trilogie…
Cela a été un excellent moment de lecture que j’ai lu comme on sirote sa boisson préférée pendant les vacances. Je me suis plongée avec délice dans le premier tome de cette nouvelle trilogie centrée, comme vous l’aurez compris, autour du personnage d’Imriel, que l’on a découvert dans Kushiel.
Si le début est un peu poussif et que l’histoire met du temps à se mettre en place, on s’attache vraiment au héros et à ses acolytes.
Jacqueline Carey nous raconte ici la croissance d’un garçon qui va devoir apprendre à devenir un homme, avec tout ce que cela comporte de responsabilités et de dangers. Car Imriel est issu d’une lignée qui ne laisse pas indifférent. Il est victime malgré lui de sa mère, la traîtresse Mélisande Sharizhai. Cette destinée qu’il doit subir sera le fil conducteur du roman. Comment s’épanouir, se construire, faire ses propres choix lorsqu’on porte sur ses épaules un fardeau que votre famille vous a transmis ?
Je pense qu’il serait compliqué d’aborder cette trilogie sans avoir lu la première, car beaucoup d’éléments font échos à des faits de la première. Cela rend l’oeuvre encore plus riche, plus épaisse, mais risque de perdre les néophytes qui ne comprendraient pas toutes les subtilités ou les relations inter-personnages. L’émotion est toujours au coeur du roman et il serait compliqué de s’attacher aussi fortement aux personnages sans être au préalable entré dans leur vie et découvert leurs plus grands fardeau.
Ce que je reprocherais peut-être à ce premier tome, c’est l’omniprésence de Phèdre dans une trilogie qui ne lui est pas consacrée. Comme une actrice qui ne voudrait pas tirer sa révérence, elle est sur chaque plan, comme une ombre, ou donne la réplique dès qu’elle le peut. On sent que l’auteure est attachée à son héroïne mais j’espère qu’Imriel pourra prendre véritablement son envol dans la suite de la série et se détacher de ses liens pour enfin devenir celui qu’il souhaite être.

Pour qui : Pour les lecteurs qui ont déjà lu la trilogie Kushiel et veulent rester dans cet univers si émouvant et passionnant.

Les + : On retrouve toutes les forces de la première trilogie. L’ouvrage est extrêmement bien écrit, émouvant, les personnages sont attachants.

Les – : L’histoire est un peu poussive sur le départ, et peine à se détacher des grandes figures de la série précécente. De plus, les intrigues tissées dans ce premier tome sont un peu en-dessous de celles de Kushiel.

Infos pratiques
Illustrateur : Anne-Claire PAYET
Traducteur : Frédéric LE BERRE
Date de parution : 10/07/2015
ISBN : 9782811215118
Nombre de pages : 960