Archives des étiquettes : Rebecca Cantrell

Le Faux Prophète, de James Rollins et Rebecca Cantrell

le-faux-propheteLe Faux Prophète, de James Rollins et Rebecca Cantrell (tome 3 de la trilogie des Sanguinistes, Fleuve Editions)

Depuis quelques temps, d’obscures forces rendent les blasphemare et les strigoï plus puissants que jamais. Les catastrophes qui émaillent quotidiennement la planète interpelle le trio de la prophétie.
L’heure est grave, les choses changent dans le mauvais sens. L’heure n’est plus à la recherche, elle est à l’action.
C’est ce que va faire notre trio, soutenu par des compagnons fidèles, alors qu’une étrange pierre verte fait soudain parler d’elle.
Et s’il y en avait d’autres ?

Troisième et dernier tome de la trilogie des Sanguinistes, Le Faux Prophète continue sur la lancée des deux premiers.
Après deux époustouflants tomes (Le Sang de l’Alliance et La Dernière Tentation), ce roman clos la série d’une manière toute aussi talentueuse.
On retrouve dans ce tome les personnages phares déjà croisés dans les précédents, tels que le trio de la prophétie ou certaines sanguinistes, ainsi que de nouveaux. On croise ici la route de John Dee, mathématicien et alchimiste ayant réellement existé, hé bien sûr de celui dont la mythologie parle comme étant « le faux prophète ».
Encore une fois, ce mélange entre réalité et fiction, toujours mis en forme de manière subtile, est la force de la série. Il s’agit à la fois d’une réécriture de l’histoire biblique, mais aussi d’une fiction qui se projette dans ce que pourrait être notre monde dans une réalité alternative.
Ce roman, qui n’est pas sans rappeler ceux de Dan Brown, reprend avec talent des personnages connus de tous et y ajoute des éléments inédits et surnaturels. Ainsi peut-on croiser des personnages tels que des strigoï (vampires), des religieux, mais aussi le démon Légion, Satan, des anges, la comtesse Bathory… le tout dans une grande cohérence.
J’ai vraiment aimé cette lecture, et plus globalement la série. L’écriture est intelligente, les personnages attachants… J’ai beaucoup aimé le couple Erin/Jordan, et même le trio de la prophétie. J’ai aimé apprendre des choses en lisant.
Au niveau du style, celui-ci est fluide, toujours bien écrit, et surtout bourré d’action ! On ne s’ennuie pas une seconde.
Un véritable page-turner qui emmène le lecteur sur plusieurs continents et pays, des États-Unis à l’Italie, en passant par la France, pour finir au Népal.
La progression des héros fait penser à certains jeux vidéos. On a tantôt des grottes, des forêts, des lieux clos, des édifices religieux… La recette du cocktail est toujours aussi agréable à dévorer.
La seule chose que je peux reprocher à ce texte et qui le fait trébucher à un cheveux du coup de coeur, est la redondance de certaines situations concernant Jordan. A force de le mettre dans la même situation (je ne dis rien pour ne pas spoiler), j’ai eu du mal à m’inquiéter pour lui.
A part ce minuscule bémol, tout est parfait dans ce texte.
Les lecteurs qui ont aimé les premiers tomes savoureront ce dernier avec autant de plaisir.
Et une pointe de regret au moment de dire au revoir à tous ces personnages.
J’ai eu le coeur serré au moment de refermer le livre. Les personnages me manquent déjà. Depuis, j’y pense très souvent, tant cette lecture m’a captivée.
C’est sans doute à cela que l’on reconnait une grande oeuvre.

Pour qui : les lecteurs qui ont lu les premiers tomes, car bien que l’histoire peut se lire indépendamment, il serait compliqué de comprendre toutes les subtilités de l’intrigue et des relations inter-personnages.

Les + : Un livre intelligent, captivant, palpitant, surprenant, dont vous vous souviendrez longtemps !

Les – : Quelques situations redondantes au sujet du personnage de Jordan font décliner son intérêt dans le récit.

Infos pratiques
Traduit par : Leslie BOITELLE – TESSIER
Pages : 512 pages
Format : BROCHE
ISBN : 9782265089761

La Dernière Tentation, de James Rollins et Rebecca Cantrell

la derniere tentation

La Dernière Tentation, de James Rollins et Rebecca Cantrell (tome 2 de la série « L’Ordre des Sanguinistes« , Fleuve éditions)

Alors qu’elle pensait les sombres histoires de Sanguinistes et de prophétie derrière elle, l’archéologue Erin Granger est attaquée chez elle par un monstre… sanguinaire, et comprendra rapidement que rien n’est terminé, bien au contraire.
De son côté, le sergent Stone devra lui aussi remettre le couvert. Le trio de la prophétie va se reformer sous la contrainte des événements, car un grand danger menace la planète entière ainsi que l’humanité. Judas Iscariote, étrange miraculé, a pour projet de déchaîner l’enfer sur Terre.
A moins que les anges ne l’en empêchent.

ROMAN COUP DE COEUR

On prend les mêmes et on recommence… en mieux !
Lors de ma lecture du premier tome, Le Sang de l’Alliance, j’avais fait la remarque que l’histoire avait tendance à se disperser. Dans cette suite, les choses sont bien plus maîtrisées, sans pour autant enlever tout ce qui faisait le charme du premier.
Comme je le pressentais, l’histoire développe ici le potentiel de Tommy, personnage découvert dans le précédent opus. On découvre donc sa véritable nature ainsi que le but de sa transformation.
Les personnages du premier roman sont tous là et font des apparitions plus ou moins longues. Certains deviennent des personnages secondaires tandis que d’autres reprennent leur rôle de premier plan. C’est très bien puisque cela permet de faire un peu de tri dans le casting et de ne plus se disperser.
Bien que nos héros parcourent encore une partie de la planète, La Dernière Tentation est bien mieux ficelée dans son scénario, dans la mesure où la ligne de conduite est définie rapidement et que l’on s’y tient. Les auteurs n’ont pas mêlés 36 faits historiques dans le même récit et ont ainsi pris le temps de développer certains faits marquants de la Bible.
J’ai vraiment beaucoup aimé ! Les pièces du puzzle se mettent en place petit à petit avec beaucoup de rigueur, et ce que j’apprécie tout particulièrement comme je l’ai déjà dit, c’est apprendre des choses en lisant. Dans ce roman, les bases sont réelles. J’ai lu le livre accrochée à mon smartphone pour vérifier les éléments dépeint au fur et à mesure et les fondements sur lesquels repose le livre sont réels (j’ai notamment découvert l’existence des Champs Phlégréens).
On retrouve également cette ambiance Dan Brown avec des vampires. La profusion de symboles, de mythologie biblique et de références aux textes sacrés m’a beaucoup plu. Le tout servi avec un style cinématrographique qui rend justice aux scènes d’action et aux émotions des personnages.
Les motivations de chacun restent complexes mais sont plus faciles à suivre que dans le premier opus.
J’ai pris un grand plaisir à retrouver le trio, je me suis attachée à eux et j’ai tremblé avec eux. D’ailleurs j’ai beau essayer de deviner les éléments avant l’Érudite, je n’y arrive jamais, et c’est bon signe !
Vous savez que vous avez un coup de coeur quand vous fermez le livre à regret en vous disant « vite, la suite! ». C’est exactement ce qui s’est passé avec ce titre dont je n’ai aucun point négatif à soulever. J’avais été accrochée par le premier, j’ai été prise dans la toile de ce second.
Si vous avez aimé le premier, n’attendez pas pour vous offrir celui-ci car vous ne le regretterez pas.

Pour qui : Aux vues de la richesse des événements du premier tome et du nombre d’échos qu’on retrouve dans celui-ci, il vaut mieux avoir déjà lu le premier tome pour se plonger dans cette suite.

Les + : Des personnages variés et attachants, un style cinématrographique qui nous plonge au coeur des scènes d’actions et des émotions des héros, des péripéties bien ficelées qui collent à la perfection à la réalité, on apprend des choses, l’intrigue est plus régulière et moins dispersée que dans le premier tome et tous les éléments ont leur place dans cette sublime fresque. Il vous en faut encore ?

Les – : Je n’en ai pas trouvé.

Infos pratiques
Broché: 545 pages
Editeur : Fleuve éditions (10 novembre 2015)
Langue : Français
ISBN-10: 2265089753
ISBN-13: 978-2265089754

« Entrées précédentes