Archives des étiquettes : the walking dead

Retour à woodbury, de Robert Kirkman et Jay Bonansinga (The walking Dead T8)

Retour à Woodbury, de Robert Kirkman et Jay Bonansinga (Tome 8 de la série The Walking Dead, éditions Le livre de poche)

Lilly Caul en est convaincue : c’est à Woodbury que la communauté trouvera enfin la paix. Bien que réfugié dans un Ikea aux airs de paradis, la jeune femme doute. En effet, le groupe est régulièrement attaqué par des humains malintentionnés. Elle craint que le quotidien ne soit de plus en plus dangereux, de plus en plus violent.
Alors, contre l’avis général, elle va prendre sa décision et tout faire pour retourner dans la ville laissée morte par David Stern. C’est là qu’est son avenir, sa vie… sa mort, peut-être, aussi.

Obstinée, Lilly Caul revient dans cet ultime opus pour nous proposer un retour aux sources.
Alors que tous les membres du groupe sont massés à l’étage d’un immense Ikea (quelle bonne idée !), la jeune femme ne trouve rien de mieux à faire que de faire douter les gens et les convaincre de retourner à Woodbury.
En soit, je n’ai pas trouvé l’idée géniale, d’autant plus que, comme on s’en doute, le chemin ne sera pas sans dangers et tous n’arriveront pas au bout.
J’ai lu ce dernier tome bien après les autres, il s’agit du seul ouvrage papier que je n’avais pas et je l’ai lu à l’occasion du prêt de l’intégrale sortie en novembre 2019. Pour autant, je n’ai pas eu de mal à raccrocher les wagons de l’histoire et à aucun moment je ne me suis sentie perdue. On pourrait presque lire ce livre de manière indépendante.
L’histoire se lit vite, comme d’habitude le style est immersif et haletant. Les actions s’enchaînent, mêlant batailles, explosions, pertes et retrouvailles tout azimut. Dans cette dernière histoire, j’ai trouvé les auteurs moins inspirés. Le livre n’est que le récit du déplacement de Ikea à Woodbury, et il ne se passe pas énormément de choses pour les personnages. Bien sûr, un vilain vient troubler la fête pour dire que le voyage n’est pas tranquille, certains personnages ont à faire des choix poignants, mais j’ai eu l’impression que l’intrigue globale n’avançait pas aussi bien que dans les précédents tomes. Comme si les auteurs avaient senti d’eux-mêmes qu’il étaient temps de s’arrêter là.
D’ailleurs, la conclusion du roman n’en est pas vraiment une, comme on se doute. Il ne peut pas réellement y avoir de fin dans ce type d’univers.
S’il y a des lecteurs qui ont joué aux jeux The Walking Dead de TellTales, impossible de ne pas faire le parrallèle entre certains rebondissements et ces jeux. D’ailleurs, quand j’ai vu le nom de Skybound dans les remerciements, j’ai bien compris que tout était lié.
La fin de cet arc créatif (les romans) ne m’a donc pas vraiment surprise.
Même si je n’ai pas particulièrement été sensible au destin de Lilly, car ses choix ont bien souvent été lourds de conséquences pour les gens qui lui faisaient confiance, j’ai quand même beaucoup aimé cette série de livres. J’ai aimé l’ambiance d’apocalypse dépeinte par les auteurs, on est vraiment au coeur du problème. J’ai retrouvé l’ambiance de la série où les zombies peuvent surgir de derrière un arbre ou sans faire de bruit, où les humains sont aussi dangereux (si ce n’est plus) que les zombies, où chacun a perdu une partie de son âme dans cette lutte pour la survie.
J’ai aimé suivre les différents personnages, voir ce qui leur arrive, les rebondissements créés et parfois très bien trouvés. Jay Bonansinga et Robert Kirkman ne se sont pas contenté de reprendre et dérouler les clichés du genre, ils ont vraiment essayé d’apporter quelque chose à la figure des zombies et au monde post-apocalyptique. La preuve, quelle bonne idée que de s’enfermer dans un Ikea ! Je n’y aurais pas pensé et cela change du traditionnel centre commercial. Ce n’est peut-être pas grand chose mais cela fait la différence, pour moi.
Et comme je l’ai dit, c’est toujours bien écrit, plein de rebondissements… on ne s’ennuie pas une seconde.
Il est bien de savoir s’arrêter et je salue les efforts des auteurs pour avoir mis un point final à cette série de livres qui ont mis cet univers à la portée d’un nouveau public.

Pour qui : les lecteurs qui aiment les ambiances post-apocalyptiques, la série d’origine The Walking Dead, les histoires de zombies qui sortent de ce qu’on a l’habitude de lire/voir…

Les + : beaucoup d’action, on ne s’ennuie pas, c’est immersif et bien écrit, le livre se lit rapidement et on est pris dedans.

Les – : l’histoire n’avance pas beaucoup pour les personnages, en gros ils se déplacent d’un point A à un point B et cela constitue tout le roman.

Infos pratiques
Éditeur :
Le Livre de Poche (18 octobre 2017)
Langue : Français
Broché : 352 pages
ISBN-10 : 2253083267
ISBN-13 : 978-2253083269

The Walking Dead 7, Cherche et tue, de Jay Bonansinga et Robert Kirkman

Cherche et Tue, de Jay Bonansinga et Robert Kirkman (tome 7 de la série The Walking Dead, éditions Le Livre de Poche)

Lilly Caul a pris la tête de sa communauté bon gré mal gré et l’équilibre précaire semble tenir au jour le jour. Les survivants construisent et se reconstruisent avec de grands projets pour l’avenir, comme celui, pour commencer, de relier les grandes villes entre elles par un chemin de fer. Un projet qui permettrait à la population de faire revenir le progrès dans un monde déserté par l’humanité.
Au milieu de ce cadre à priori bien installé, d’horribles meurtres sont perpétrés. La communauté subit une attaque d’envergure de la part d’ennemis inconnus, qui vont jusqu’à kidnapper les enfants. Pour quoi faire ? Lilly enrage.
A tel point qu’elle n’a plus qu’une seule idée en tête : retrouver les coupables et les tuer.

On pourrait se demander ce qu’il y a encore à raconter sur l’univers de Walking Dead au bout de sept tomes, et pourtant Jay Bonansinga trouve toujours.
Ce nouvel opus s’inscrit dans la suite de la série et reprend sur le papier le concept des comics : un arc narratif par roman, le tout dans une grande histoire globale. Ici : la vie de Lilly Caul et plus précisément de la communauté de Woodbury.
Si j’avais commencé la série avec L’ascension du Gouverneur et un goût de déjà lu, il ne s’est plus reproduit ici. Je trouve la série passionnante avec son personnage féminin fort et faillible. Jay Bonansinga s’est peu à peu émancipé des codes du comic et de la série dont il parvient sans peine à nous faire oublier les principaux protagonistes. Ici, Lilly fait partie intégrante de l’univers et j’adorerais la voir évoluer à l’écran. C’est une héroïne comme on en voit peu et si, souvent, le sort lui est favorable (c’est peut-être le seul point à regretter dans ce tome), on a malgré tout peur pour elle et le reste des survivants.
D’ailleurs l’auteur ne fait de cadeau à personne. Le destin des uns et des autres peut basculer à tout moment et cet ouvrage ne fera pas exception. Les idées traitées ici sont innovantes : vols d’enfants, expériences scientifiques, folies… L’auteur a de l’imagination pour renouveler l’intrigue à chaque tome, donner du souffle, du rythme, de l’émotion… le tout avec un style fluide et graphique qui nous plonge au coeur de l’environnement post-apocalyptique de Robert Kirkman. Cette série de livres n’a pas à rougir de ses soeurs sur autres supports et la fan que je suis est ravie de ce portage textuel savamment réussi.
Comme toujours j’ai aimé et j’en redemande. Merci aux éditions du Livre de Poche de nous permettre de nous divertir avec ce média moins connu que celui du petit écran.

Pour qui : les lecteurs qui aiment l’univers de la série The Walking Dead, ainsi que les comics, ou les univers post-apocalyptiques et plein de zombies. Il n’est pas obligatoire d’avoir lu les précédents tomes pour apprécier celui-ci, même si les connaître est un plus.

Les + : Une histoire originale qui ne sent pas le déjà-lu, des personnages sympathiques, un vrai survival-horror et un renouvellement constant de l’intrigue. Le style est immersif et on est plongé au coeur du chaos du début à la fin.

Les – : Le sort est très indulgent avec l’héroïne, qui a énormément de chance.

Infos pratiques
Poche: 352 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (29 mars 2017)
Collection : Fantastique
Langue : Français
ISBN-10: 2253083208
ISBN-13: 978-2253083207

« Entrées précédentes