Archives des étiquettes : yasmine galenorn

Harvest Hunting, de Yasmine Galenorn

harvest hunting

Harvest Hunting, de Yasmine Galenorn (tome 8 de la série Les Sœurs de la Lune, éditions Milady)

Des loups-garous disparaissent, une nouvelle drogue fait surface… de quoi inquiéter les sœurs d’Artigo. Delilah connait une période houleuse dans sa vie sentimentale. Difficile de rester maitresse d’elle-même alors que tout fout le camp, y compris sa coiffure.
Les trois sœurs vont de devoir se serrer les coudes et s’entourer plus que jamais de leurs meilleurs alliés. La broyeuse d’os n’est pas loin, mais dans l’ombre d’autres forces puissantes veillent. La guerre pour la Terre est loin d’être terminée.

J’ai déjà dit dans le passé à quel point j’apprécie cette série qui se lit comme on regarde les épisodes de Charmed. C’est donc avec bonheur que j’ai plongé dans ce huitième opus, après une longue pause avec cette série.
Si je pensais me perdre en chemin, il n’en fut rien. Yasmine Galenorn sait reparler du passé sans trop en faire, replacer les personnages dans leur contexte (je parle ici de l’histoire sans tenir compte de la liste des personnages placée en fin de roman) avec soin, et introduire de nouveaux éléments avec tant de délicatesse que j’ai vite retrouvé le fil de la série.
Comme d’habitude, l’histoire se complique. Suivant le schéma habituel, ce qui est en premier lieu une enquête devient un prétexte à l’approfondissement des histoires personnelles des héroïnes, et plus particulièrement de l’héroïne narratrice. Il s’agit ici de Delilah, la chatte-garou. Harvest Hunting est ainsi le 3ème livre dont elle est l’héroïne principale et toutes les actions se déroulent selon son point de vue. Ce qui est agréable, c’est les différentes personnalités qu’ont les sœurs. Aucune n’est moins intéressante et chaque lecteur/lectrice pourra certainement se retrouver un peu plus dans l’une que dans l’autre.
Pour ma part c’est en Delilah que je me retrouve le plus et j’ai lu ce roman avec beaucoup de plaisir.
Le rythme de ce titre est soutenu, comme tous les autres, et l’on ne s’ennuie pas une minute. Les déboires amoureux de l’héroïne sont un fil conducteur mais ne s’imposent jamais, laissant la part belle aux autres personnages et évènements. L’histoire personnelle de Delilah se complexifie, on en apprend plus sur elle et sa destinée.
Quant au style, il est toujours léger, agréable à lire, et fait passer un agréable moment.
Cet épisode apporte lui aussi sa pierre à l’édifice global de la série, les fans ne pourront qu’apprécier.

Pour qui : Les lecteurs qui aiment se genre de lecture divertissante. Il n’est pas nécessaire d’avoir lu les premiers tomes pour comprendre celui-ci mais certaines subtilités pourraient échapper aux nouveaux lecteurs.

Les + : Un univers toujours aussi agréable, des personnages attachants, une plume fluide et divertissante.

Les – : Certains évènements un peu faciles et redondants comme les histoires de cœurs des trois sœurs.

Infos pratiques :

Poche: 416 pages
Editeur : MILADY (18 mai 2012)
Collection : Bit-Lit
Langue : Français
ISBN-10: 2811207406
ISBN-13: 978-2811207403

Publicités

Bone Magic , de Yasmine Galenorn

Bone Magic, de Yasmine Galenorn (tome 7 de la série Les Soeurs de la Luneéditions Milady)
Camille voit sa vie de plus en plus bouleversée. En une semaine de temps, elle retrouve Trillian son mâle dominant, et va perdre l’un de ses 2 autres amants pour une durée indéterminée. Si seulement cela était le pire ! Mais non, les catastrophes s’enchainent et Camille va devoir affronter son destin pour le meilleur et pour le pire. L’avenir est de plus en plus sombre à Seattle, alors qu’en Outremonde la vie est plus noire encore…
Ce nouveau tome de la série des Soeurs de la Lune marque un tournant dans la série mais aussi dans le style de l’auteur. L’écriture y est plus sombre, plus grave, moins légère. On sent que Yasmine Galenorn souhaite donner à ses personnes un nouveau relief. Les lecteurs qui pouvaient trouver les premiers tomes un peu fleur bleue risquent d’apprécier ce changement de style.
Sans parler de virage à 180 degrés, les soeurs de la Lune passent du statuts de gentilles filles mièvres à celui de méchantes sorcières.
Fidèle à elle-même, Yasmine Galenorn nous dépeint ici une Camille combattante, écrasée par son destin mais qui essaie de suivre son instinct et ses désirs pour survivre. Une femme résolument moderne qui ne pourra que plaire aux lectrices qui se retrouveront un peu en elle. Car si Camille est une femme libre, elle n’en est pas moins investie d’une mission difficile qu’il lui faudra mener de front, un peu comme toutes les femmes actuelles.
Les autres personnages qui gravitent autour d’elle sont un peu en retrait, le livre se concentrant essentiellement sur le trio d’amants formé par Camille/Morio et Flam (puis plus tard Trillian). Mais cela soulage un peu la lecture car nous avons parfois tendance à nous perdre dans les méandres de personnages aux noms parfois très semblables.
L’histoire s’épaissit encore un peu plus avec l’arrivée de conflits politiques. Malheureusement de ce côté là l’auteur s’emmêle un peu les pinceaux et nous avons du mal à suivre les conflits d’intérêt de chacun. La lecture peut paraître parfois un peu confuse à cause des nombreux noms qui se ressemblent, des deux mondes à avaler et de toutes les informations à assimiler.
Cependant, Bone Magic reste un bon roman. Moins léger que les premiers mais tout aussi plaisant à lire. On sent que l’auteur est à l’aise dans sa série et qu’elle nous promet encore de nombreux rebondissement (ce tome esquisse déjà les contours des futurs dangers pour les trois soeurs).
Une fois de plus à consommer avec légèreté pour cet été sur la plage.
Pour qui : Les lecteurs qui ont aimé les premiers tombes. Nous ne conseillons pas ce livre en lecture indépendante car de trop nombreux faits et personnages antérieurs perdraient le lecteur.
Les + : On retrouve l’univers de la série, les personnages. On assiste à des retournements de situation inattendus et qui laissent présager des suites intéressantes. La plume de Yasmine Galenorn est plus grave que par le passé ce qui en fait un roman peut-être plus sérieux.
Les – : Les conflits politiques sont un peu brouillon, les noms choisi pour les lieux et les personnages sont trop proches si bien que l’on s’y perd un peu.
Infos pratiques :
Poche: 472 pages
Editeur : Milady (23 septembre 2011)
Collection : Bit-Lit
Langue : Français
ISBN-10: 2811205861
ISBN-13:
 978-2811205867
« Entrées précédentes Derniers articles »