Tag Archives: tome 2

La Justice de Kushiel, de Jacqueline Carey. Imriel Tome 2

La Justice de Kushiel, de Jacqueline Carey (tome 2 de la série Imriel, éditions Milady)

Après son retour auprès des siens, Imriel retrouve le poids de son héritage. Fils d’une noble du royaume, il va devoir assumer son rôle de proche de la couronne. Cela passe par un mariage arrangé qui va lui déchirer le coeur, alors que celui-ci bat pour la dauphine. Un amour interdit par les conventions, mais que les deux jeunes gens ne parviennent pas à maîtriser. Pourtant, contraint et forcé, Imriel va devoir apprendre à aimer sa femme et à faire de lui ce qu’on attend. Parviendra-t-il à trouver sa place et à entrer dans le moule, lui qui est tant épris de désirs et de liberté… Imriel ne pourra pas se laisser enfermer dans une cage.
Pas sans combattre.

Chaque année je passe l’été en compagnie d’un des pavés de Jacqueline Carey (au moins 800 pages chacun). Après la trilogie de Kushiel, je suis depuis l’année dernière dans la trilogie Imriel, dont La Justice de Kushiel est le tome 2.
Maintenant que les personnages sont installés, on a dans ce tome encore plus d’aventure, et surtout d’amour. Clairement, ce tome met l’accent sur le fameux principe « Aime comme tu l’entends ». On découvre un Imriel maudit, torturé par ses désirs et sa destiné, qui se pose des questions à la fois sur lui-même et sur les autres.
On retrouve ici les personnages du premier tome, et plus généralement ceux de la série Kushiel. Pour mon plus grand bonheur !
Une fois n’est pas coutume, je me suis plongée avec délice dans cet univers que j’ai l’impression de retrouver chaque été comme si je retrouvais de bons amis dans un camping. Les aventures racontées ici sont développées, complexes, mais sans jamais être incompréhensibles. On entre dans la tête des personnages et leurs motivations sont crédibles. Ce monde réécrit par Jacqueline Carey est calqué sur le notre mais avec une ambiance plus médiévale. Le tout saupoudré de sensualité. J’aime beaucoup.
Imriel est un personnage attachant, qui parvient à rendre les autres personnages attachant. On est influencé par ses choix et on finit pas s’émouvoir de tout ce qui le touche.
Au niveau du scénario, l’histoire est longue, si bien qu’il faut beaucoup de temps pour comprendre où l’auteure veut nous amener, mais quand on y parvient, cela semble être un cheminement évident. Comme d’habitude on part de loin mais c’est volontaire, et lorsque le voyage se termine, on aimerait poursuivre encore et encore.
Je suis triste à l’idée qu’il ne me reste qu’un tome à lire. Quitter Imriel l’année prochaine sera aussi déchirant que lorsque j’ai dû quitter Phèdre. Mais encore plus car là je sais qu’il n’y a rien derrière et que je ne le retrouverai pas (Jacqueline Carey a écrit une troisième trilogie qui se déroule plus de 100 ans après celle-ci et n’a pas été traduite en français pour le moment). Cela fait donc 5 ans que cette aventure a commencé pour moi et je me rapproche de la fin avec ce tome de milieu de série. Je me demande comment cela va se terminer et j’aimerais que cela ne finisse jamais.
Jacqueline Carey fait partie de ses auteurs dont j’aimerais égoïstement qu’ils passent tout leur temps à produire des textes, encore et encore, pour le plaisir de m’y plonger.
Si vous avez aimé le style sensuel, immersif et efficace des précédents opus, vous aimerez encore plus celui-ci, qui est encore plus émouvant et romantique. Je vous défie de ne pas avoir les larmes aux yeux au moins une fois, et de ne rien ressentir à la lecture de ce titre.
Une fois de plus, Jacqueline Carey nous offre un véritable bijou de littérature. Un de ces romans plein de personnages qui vous toucheront et que vous n’oublierez jamais.

Pour qui : les lecteurs qui ont au moins lu le tome 1, ceux qui aiment les personnages forts, les intrigues extraordinaires, les cours et royaumes, le pouvoir et la sensualité.

Les + : des personnages marquants, un roman dans la continuité des précédents, un style toujours aussi immersif et efficace, une intrigue incroyablement complexe et simple à la fois

Les – : l’histoire est peut-être un peu longue à se mettre véritablement en place.

Infos pratiques
Poche: 918 pages
Editeur : Milady (22 janvier 2016)
Collection : FANTASY
Langue : Français
ISBN-10: 2811216472
ISBN-13: 978-2811216474

Publicités

La révolte des omégas, de Francesca Haig

La révolte des omégas, de Francesca Haig (tome 2 de la série Le Serment Incandescent, Le livre de Poche)

Après les terribles épreuves de la forêt et de l’île, Cass s’est enrôlée dans la Résistence. Elle est de plus en plus convaincue qu’un autre futur est possible : celui où Alpha et Oméga vivront en paix et en harmonie. Mieux : il n’y aura plus d’alpha et d’oméga, juste des individus libres et égaux. Utopiste ?
C’est pourtant avec des idées de ce genre que le monde avance.
Entourée des jumeaux Zoe et Piper, Cass devra panser ses blessures, oublier Kip, et aller de l’avant. Sauf que pour avancer, elle n’aura pas d’autre choix que de se plonger dans le passé.

J’avais beaucoup aimé le premier tome Le Serment Incandescent , et espérais lire rapidement la suite. Je vous le dis tout de suite : cette suite m’a autant plus que le premier tome.
On y retrouve en effet les protagonistes du premier opus et l’auteur parvient à nous recontextualiser assez rapidement le fil des événements. Ainsi, même si le temps a passé et que j’ai lu bien d’autres livres depuis le premier, j’ai pu me replonger en quelques pages dans ce qui s’était passé avant.
Francesca Haig poursuit le développement de son univers post-apocalyptique et on en apprend plus sur la vie des humains après le grand feu (on comprend qu’il s’agit d’un feu nucléaire). Les révélations faites dans ce tome sont crédibles et inattendues. C’est un plaisir que de suivre les aventures de Cass, un personnage que j’aime particulièrement. Je l’ai déjà dit dans ma chronique du premier tome mais je vais le redire car c’est encore vrai ici : elle me fait beaucoup penser à l’héroïne de Feed, de Mira Grant. Son caractère indépendant, sa capacité à prendre les choses sur elle, une sorte d’innocence perdue qu’elle doit supporter malgré elle sans faillir. Une héroïne forte et marquante. Le poids des épreuves qu’elle endure se fait sentir de pages et pages et la gravité du roman va crescendo. Les scènes s’enchaînent avec fluidité. L’ensemble est très visuel et fait penser à un jeu vidéo où les méchants apparaissent par séquences avant de disparaître sans que l’on n’ait rien pu faire, pour revenir plus tard.
Les idées développées dans ce tome sont prenantes, à tel point que j’ai lu ce roman d’un trait. Impossible de le lâcher une fois dedans, tant ce concept de jumeaux liés à la vie à la mort me plait.
Ce que je déplore, en revanche, c’est la facilité du destin par moment. Les personnages semblent avec la chance de leur côté, quitte à ce que cela gâche un peu le suspense (je pense notamment à une scène de bataille). Aussi, je me suis posée la question de la langue et de sa compréhension lorsque les personnages trouvent des documents anciens. Mis a part un vocabulaire inconnu (et pour cause : les choses dont il est fait mention n’existent plus), les personnages n’ont pas l’air d’avoir de problème pour comprendre ce qui est écrit. Or, je me suis dit qu’en 400 ans, non seulement une langue évolue (pourriez-vous lire du français manuscrit des années 1600 et tout comprendre, vous ?), mais en plus rien ne prouve que les nouveaux humains, les Surfaciens, aient parlé la même langue que leurs ancêtres. J’aurais trouvé intéressant que cette question du déchiffrage se pose. Certes cela aurait considérablement rallongé l’ouvrage (on ne peut pas traduire une langue inconnue du jour au lendemain), mais aurait été à mon avis très intéressant. Car en l’état, cela m’a donné l’impression évoquée ci-dessus à savoir que le hasard est généreux avec nos héros.
Mis a part ce fait, je me suis attachée aux personnages et me suis surprise à éprouver à peu près tous les sentiments possibles pour eux. On frissonne, on a peur, on est triste… leur sort ne peut pas laisser le lecteur indifférent.
Et la fin de l’ouvrage non plus, prometteuse d’une suite toute aussi passionnante. J’ai déjà hâte.

Pour qui : Les lecteurs qui aiment les histoires de jumeaux et qui ont lu le premier tome. Ceux qui cherchent une histoire originale et jamais lue, les personnages forts.

Les + : Un style immersif, des personnages attachants, une suite à la hauteur du premier tome et une fin qui donne envie de lire le tome suivant.

Les – : le hasard est un peu trop généreux avec les héros et je me suis posée des questions au sujet des différents langages utilisés.

Infos pratiques
Pages : 416 pages
Date de parution: 12/04/2017
EAN / ISBN: 9782253183716

« Articles Précédents