Tag Archives: zombies

Qu’on leur coupe la tête – Alice aux pays des morts-vivants 3, de Mainak Dhar

Qu’on leur coupe la tête, de Mainak Dhar (tome 3 de la série Alice aux pays des morts-vivants, Fleuve Editions)

Et si on revenait en arrière, là où tout à commencé ? C’est ce que propose ce troisième opus, préquelle aux deux ouvrages précédents.

S’il est curieux de trouver une préquelle en tome 3 d’une série de romans, celle-ci propose un point de vue intéressant sur les origines des personnages que l’on connait.
Nous retrouvons ainsi aux manettes le docteur Protima et ce sur quoi elle travaillait avant le début de l’épidémie. A l’époque du récit, Alice n’est pas encore née et le roman débute dans un monde encore identique à celui dans lequel nous vivons.
Mainak Dhar s’attarde ici à nous présenter le monde dans son basculement, ces quelques heures durant lesquelles le destin de l’humanité passe de la normalité au tragique, où les êtres doivent se transcender, se révéler, pour devenir ceux que nous connaissons dans Alice au pays des morts-vivants et De l’autre côté du mouroir. Il nous explique aussi les origines de l’épidémie et le climat mondial au moment des faits. On y découvre donc un monde sombre où la guerre est présente partout, chaude et froide, prenant en otage les populations civiles.
La lecture est aussi prenante que dans les précédents tomes. Mainak Dhar a une écriture fluide et visuelle, émouvante pour ses personnages et le lecteur. On s’attache facilement aux protagonistes, même si je trouve personnellement que l’auteur parvient à traiter ses personnages féminins avec plus de finesse que ses personnages masculins. Ces derniers sont plus classiques, plus brutes, moins nuancés.
Le bémol à noter sur ce titre est similaire aux précédents : la rapidité temporelle du récit. Les événements se déroule de manière très rapide, trop, si bien que je me suis plusieurs fois fait la remarque que les gouvernements sont susceptibles, car ils lancent des assauts nucléaires en deux lignes. J’aurais apprécié que le temps s’écoule plus longuement et qu’on soit moins dans un style descriptif/passif, mais plus dans l’action active. En effet, le récit nous est raconté a posteriori et cela freine la gravité et la longueur des actions. Peut-être suis-je gourmande mais cela ne m’aurait pas déplu que le texte fasse plus de pages pour installer l’univers et la tragédie.
En résumé ce tome 3 est plutôt un premier tome introductif et intéressant pour cette série qui revisite le concept de « pays des merveilles ».

Lien vers la fiche sur le site de l’éditeur.

Pour qui : les lecteurs qui aiment les histoires de zombies et les textes courts.

Les + : un parti pris intéressant et un scénario cohérent avec le reste de la série. Un style visuel et fluide, des personnages attachants et émouvants.

Les – : Les faits se déroulent trop vites pour qu’on s’immerge dedans complètement.

Infos pratiques
Date de parution : 11/05/2017
Collection : Rendez-Vous Ailleurs
EAN : 978-2265114494
ISBN : 2265114499
Nombre de pages : 160

The Walking Dead 7, Cherche et tue, de Jay Bonansinga et Robert Kirkman

Cherche et Tue, de Jay Bonansinga et Robert Kirkman (tome 7 de la série The Walking Dead, éditions Le Livre de Poche)

Lilly Caul a pris la tête de sa communauté bon gré mal gré et l’équilibre précaire semble tenir au jour le jour. Les survivants construisent et se reconstruisent avec de grands projets pour l’avenir, comme celui, pour commencer, de relier les grandes villes entre elles par un chemin de fer. Un projet qui permettrait à la population de faire revenir le progrès dans un monde déserté par l’humanité.
Au milieu de ce cadre à priori bien installé, d’horribles meurtres sont perpétrés. La communauté subit une attaque d’envergure de la part d’ennemis inconnus, qui vont jusqu’à kidnapper les enfants. Pour quoi faire ? Lilly enrage.
A tel point qu’elle n’a plus qu’une seule idée en tête : retrouver les coupables et les tuer.

On pourrait se demander ce qu’il y a encore à raconter sur l’univers de Walking Dead au bout de sept tomes, et pourtant Jay Bonansinga trouve toujours.
Ce nouvel opus s’inscrit dans la suite de la série et reprend sur le papier le concept des comics : un arc narratif par roman, le tout dans une grande histoire globale. Ici : la vie de Lilly Caul et plus précisément de la communauté de Woodbury.
Si j’avais commencé la série avec L’ascension du Gouverneur et un goût de déjà lu, il ne s’est plus reproduit ici. Je trouve la série passionnante avec son personnage féminin fort et faillible. Jay Bonansinga s’est peu à peu émancipé des codes du comic et de la série dont il parvient sans peine à nous faire oublier les principaux protagonistes. Ici, Lilly fait partie intégrante de l’univers et j’adorerais la voir évoluer à l’écran. C’est une héroïne comme on en voit peu et si, souvent, le sort lui est favorable (c’est peut-être le seul point à regretter dans ce tome), on a malgré tout peur pour elle et le reste des survivants.
D’ailleurs l’auteur ne fait de cadeau à personne. Le destin des uns et des autres peut basculer à tout moment et cet ouvrage ne fera pas exception. Les idées traitées ici sont innovantes : vols d’enfants, expériences scientifiques, folies… L’auteur a de l’imagination pour renouveler l’intrigue à chaque tome, donner du souffle, du rythme, de l’émotion… le tout avec un style fluide et graphique qui nous plonge au coeur de l’environnement post-apocalyptique de Robert Kirkman. Cette série de livres n’a pas à rougir de ses soeurs sur autres supports et la fan que je suis est ravie de ce portage textuel savamment réussi.
Comme toujours j’ai aimé et j’en redemande. Merci aux éditions du Livre de Poche de nous permettre de nous divertir avec ce média moins connu que celui du petit écran.

Pour qui : les lecteurs qui aiment l’univers de la série The Walking Dead, ainsi que les comics, ou les univers post-apocalyptiques et plein de zombies. Il n’est pas obligatoire d’avoir lu les précédents tomes pour apprécier celui-ci, même si les connaître est un plus.

Les + : Une histoire originale qui ne sent pas le déjà-lu, des personnages sympathiques, un vrai survival-horror et un renouvellement constant de l’intrigue. Le style est immersif et on est plongé au coeur du chaos du début à la fin.

Les – : Le sort est très indulgent avec l’héroïne, qui a énormément de chance.

Infos pratiques
Poche: 352 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (29 mars 2017)
Collection : Fantastique
Langue : Français
ISBN-10: 2253083208
ISBN-13: 978-2253083207

« Articles Précédents