Un murmure de voix, de Pauline Andreani

Camden un murmure de voix

Camden un murmure de voix

Un murmure de voix, de Pauline Andreani (Tome 1 de la série Camden, éditions du Petit Caveau)

Humphrey a enfin réussi à se trouver un travail. Cette fois, il y croit, il espère bien rester en place plus de quelques semaines car les temps sont difficiles et la vie ne lui fait pas de cadeau.
Hélas, c’est sans compter sur l’apparition d’un jeune homme pour le moins singulier. Ce dernier prétend qu’un ancien ami d’Humphrey, mort depuis longtemps, a un message pour lui.
Se faisant mettre à la porte pour avoir essayé de prendre la défense de ce mystérieux intrus, Humphrey va se laisser convaincre de le suivre, et sera entraîné dans une enquête complètement folle où les réponses se trouvent parfois à un murmure de voix.

Premier roman de cette nouvelle plume aux éditions du Petit Caveau, Camden est aussi le premier titre d’une série qui s’annonce déjà intéressante.
Le livre, sorti dans la collection Gothique, ne comporte donc pas de vampire et fait figure d’exception dans le catalogue de l’éditeur.
Il s’agit d’un petit roman qui se lit bien, avec une intrigue tout ce qu’il y a de plus simple, des personnages au potentiel indéniable et une plume qui vous entraîne avec elle jusqu’à la dernière ligne.
L’histoire a cela d’original qu’elle nous raconte les péripéties de Camden, une sorte de médium, à travers les yeux de son assistant.
Finalement, le duo de personnages principaux est plutôt campé par les deux frères mediums, à la fois amis et ennemis. J’ai beaucoup aimé ces deux personnages car ils ont du potentiel. Plus que le personnage d’Humphrey, finalement plus en retrait et contemplatif, moins dans l’action.
L’histoire nous raconte l’enquête pour retrouver un enfant, disparu après la mort de sa bonne.
Si j’ai bien aimé l’ouvrage, je regrette sa rapidité. Certes tout y est bien proportionné, l’intrigue se tient bien et il n’y a pas de longueur, mais j’aurais aimé voir l’univers d’avantage développé. Selon moi il manque des éléments et je ne savais pas si nous étions dans les années 1930, 1890, 1900, avions nous affaire à des dandys ou des hommes plus « modernes » ? Ici j’ai eu l’impression de jongler entre plusieurs époques sans parvenir à me fixer temporairement sur aucune. Manoirs et domestiques côtoient les voitures à moteur complexe… j’aurais aimé pouvoir me plonger jusqu’au cou dans cet univers où l’on accordait encore du crédit à ceux qui parlaient avec les morts.
Quoi qu’il en soit, ce premier tome pose des bases intéressantes, en jouant sur des concepts qui me plaisent toujours (vous savez peut-être à quel point j’aime les histoires de fantômes et de possession), et je prendrai plaisir à retrouver les personnages dans d’autres aventures. J’ai beaucoup aimé Camden, qui n’est pas ici le lieu où se situe l’intrigue (encore que… ?) mais le nom du véritable héros.
A découvrir si vous souhaitez un petit roman efficace.

Pour qui : les lecteurs qui n’aiment pas les histoires trop longues, qui aiment les fantômes et les enquêtes.

Les + : un duo de personnages principaux intéressant et avec du potentiel, une plume sympathique et fluide, une histoire de fantôme.

Les – : le manque de développement de l’univers qui m’a empêché de me plonger totalement dedans, et de ce fait la durée de lecture courte du récit.

Infos pratiques
Date de parution :
15 février 2016
ISBN :
978-2-37342-018-0
Nombre de pages :
160
Illustration de couverture :
Nicolas Jamonneau

5 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s