Marquée, de P.C et Kristin Cast

marquee

Marquée de P.C et Kristin Cast (tome 1 de la série La Maison de la Nuitéditions Pocket Jeunesse)

La journée aurait pu être ordinaire pour Zoey et son amie si la jeune fille n’avait pas croisé la route d’un Traqueur, et que celui-ci ne lui avait pas posé la marque de la nuit sur le front. Zoey va devoir intégrer la Maison de la Nuit, l’école pour vampires en devenir… sans savoir si elle va vivre ou mourir.

Qui n’a jamais entendu parler de La Maison de la Nuit, cette saga pour ados écrite par P.C et Kristin Cast, toutes deux mère et fille ?
Avec tous les articles et commentaires que j’ai lu, j’ai eu envie de me pencher sur cette saga comprenant 12 tomes au total (dont 9 sont déjà sortis en France).
J’ai été surprise par la qualité du roman.
Là où une série comme Gods & Monsters m’a un peu déçue et laissée sur ma faim,  j’ai dévoré en une journée ce premier tome.
Les raisons sont assez simples : le style est fluide, simple mais toutefois beaucoup plus travaillé que dans Gods & Monsters. Sans être d’une profondeur énorme digne d’un Harry Potter, cette Maison de la Nuit parvient à nous plonger au coeur de sa structure, et à nous emporter avec elle au coeur du royaume de la déesse Nyx.
Côté scénario, rien de transcendant à mon sens. Comme il s’agit d’une série pour adolescent(e)s, on y trouve la quête de soi, trouver sa place dans la vie, un chemin, un but, se sentir aimé, utile… Les choses arrivent un peu facilement à Zoey, qui se débarrasse des problèmes de manière tout aussi aisée. C’est en cela que le récit manque de profondeur. J’aurais aimé que les auteures s’attardent d’avantage sur des problèmes, sur des relations… de manière à ce que tout ne se passe pas en quelques lignes. P.C et Krtsin cast nous proposent des personnages assez clichés dans un décor qui ne l’est pas moins. On a donc une ville imaginaire où se trouve une école de vampires, une garce qui devient dès le premier jour l’ennemie de notre héroïne, le plus beau mec du lycée qui s’entiche lui aussi dès le premier jour de notre héroïne, choisie par la déesse pour être exceptionnelle, lutte manichéenne pour ses idées etc etc…
Cela ne révolutionnera pas le genre, en somme.
Alors pourquoi est-ce que j’ai apprécié ce premier tome ?
Sans doute parce que le roman se lit bien, que malgré tout j’aime les récits qui se déroulent dans un milieu clos, et assurément parce que j’ai toujours une âme d’ado. Le côté « vampire » est assez subtile et ne prend pas toute la place dans le récit. Les fans de la créature découvriront une autre mythologie pour les buveurs de sang et ne pourront que s’en féliciter.
Ce premier tome, qui pose les bases d’une série assez longue, m’a donné envie de découvrir la suite. Pari réussi non ?

Pour qui : Les lectrices, principalement. Celles qui aiment les histoires légères, faciles à lire et qui ne prennent pas la tête. Celles également qui aiment les vampires, et qui ont gardée une âme d’ado.

Les + : Un récit avec de la profondeur, un style agréable à lire et dynamique, un environnement chaleureux et bien décrit.

Les – : Le décor et les personnages restent clichés et ne révolutionneront pas le genre. Niveau scénario, les péripéties se passent de manière trop rapide pour notre héroïne qui apparait un peu comme une « Super Zoey ». A aucun moment je n’ai eu peur pour elle.

Infos pratiques
Broché:
 330 pages
Editeur : Pocket Jeunesse (7 janvier 2010)
Collection : Pocket Jeunesse
Langue : Français
ISBN-10: 2266187007
ISBN-13: 978-2266187008

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s